Loading...

Communiqués

Coup de gueule…

21 mars 2019|0 Comments

Loi de Santé : Coup de gueule du Dr Luc Duquesnel, Président des Généralistes-CSMF La Loi de Santé se traite en catimini à l'Assemblée Nationale. En effet, à défaut de redonner du pouvoir d'achat à nos compatriotes et d'assurer la sécurité des biens et des personnes, le gouvernement et les députés sont dans l'urgence d'apporter des réponses à la protestation des gilets jaunes, quitte à ce que ses réponses soient simplistes et surtout non adaptées à la santé des Français. Actuellement, la boite a coucou fonctionne à plein régime ! Les pharmaciens vont pouvoir dépister, vacciner et demain vendre des médicaments sans ordonnance et donc, faire des diagnostics « au coup d'œil » derrière le comptoir ! (Bravo, fallait y penser) A quand les accouchements dans les pharmacies ? La CPAM va pouvoir imposer un médecin traitant au patient (oubliant ainsi le dialogue singulier établi sur la confiance grâce à une adhésion volontaire du patient pour choisir son propre médecin). Les assistants médicaux, excellente idée dont je fais la promotion [...]

Lettre Hebdo

Lettre Hebdo 819

19 avril 2019|0 Comments

    Lettre Hebdo 819 /// 18-04-2019 Quel plaisir d’entendre sur les ondes, ou de lire dans la presse pour bien débuter la semaine, la « promotion » d’une nouvelle société sur le web qui propose de noter les médecins (rappelons que les précédentes ont disparues...). Que ne ferait pas les startupers afin de se trouver une place au soleil du web ? Sous couvert de pseudo bonnes intentions « améliorer la qualité de la consultation » (on croit rêver ? De quel droit ?) certains patients vont encore pouvoir déverser leur rancœur et leurs infamies comme ils le font déjà sur Google, sans compter les faux avis anonymes diffamatoires. Où est le progrès ? Dans le fait que le médecin aura un droit de réponse ? Rappelons que nous sommes accessoirement liés au secret professionnel et que nous avons d’autres choses à faire le soir que de relever des avis sur nos consultations et d’y répondre ! Une mauvaise idée de plus qui participera sans aucun doute au généraliste [...]

Lettre Hebdo 818

4 avril 2019|0 Comments

    Lettre Hebdo 818 ///  04-04-2019 Les États-Unis relancent leur programme spatial pour envoyer un homme sur mars dans [...]

Lettre Hebdo 817

28 mars 2019|0 Comments

    Lettre Hebdo 817 /// 28-03-2019 La Loi de Santé a été adoptée en première lecture : retrouvez l’édito vidéo [...]

Lettre Hebdo 816

22 mars 2019|0 Comments

Lettre Hebdo 816 /// 21-03-2019 Nos ordonnances : La prescription doit manquer à notre Ministre pour qu’elle utilise de la [...]

Lettre Hebdo 815

8 mars 2019|0 Comments

  Lettre Hebdo 815 /// 07-03-2019 Toujours plus avec presque moins ! Le Docteur Laurent Alexandre, notre confrère urologue, spécialiste de [...]

Mail Les Généralistes-CSMF

MAIL  Les Généralistes CSMF  ///  Mardi 9 avril 2019

9 avril 2019|0 Comments

MAIL  Les Généralistes CSMF  ///  Mardi 9 avril 2019 STOP AU GÉNÉRALISTES BASHING Le mois de mars 2019 a été l’occasion pour les parlementaires de l’Assemblée Nationale de dénigrer pendant 15 jours le travail des médecins généralistes français lors de l’examen du projet de Loi de Santé « Ma Santé 2022 », tant en Commission des Affaires Sociales que lors des débats en 1ère lecture. Au-delà des amendements proposés, c’est la lecture de l’exposé des motifs de ces amendements et les arguments développés par des parlementaires de tous bords qui ont révolté des milliers de médecins généralistes dont bon nombre sont en mode survie sur leur territoire pour répondre au mieux aux demandes de soins de la population. Des représentants des pharmaciens ont alimenté les parlementaires de fake news. Les pharmaciens nous ont mis dans le lave-linge et les parlementaires ont appuyé sur la touche essorage. Ainsi, nous avons appris, entre autres, que les médecins généralistes ne prenaient plus en charge les cystites, les angines, les conjonctivites, les vaccinations et que la permanence [...]

Egora News

“Je n’ai pas peur de dénoncer la maltraitance” : les confidences d’un interne star du web

19 avril 2019|0 Comments

ECSDM : ce sigle ne vous dit probablement rien mais les étudiants en médecine le connaissent par cœur. Lancée en 2016, la page Facebook la page Facebook "Et ça se dit médecin" est aujourd'hui suivie par plus de 150 000 étudiants, des Paces aux internes, en passant par des étudiants infirmiers ou pharmaciens. Une page pour rire, décompresser ou s'entraider, animée par un interne en médecine générale de 25 ans bien décidé à faire respecter les droits des carabins. Rencontre avec la nouvelle bête noire des directeurs d'hôpitaux.   "Au collège, je voulais être pilote de chasse. Je collectionnais les maquettes d'avion." Raté. Trahi par ses yeux, le jeune ECSDM*, fils de soldat, voit son rêve de gosse s'envoler. Mais le médecin militaire qui vient de doucher ses espoirs lui ouvre de nouveaux horizons : ce sera la médecine. "J'ai lâché une branche pour en rattraper une aussitôt après", nous raconte-t-il. Arrivé en Paces, l'ancien élève "branleur" et "insupportable", qui avait pour habitude de faire ses devoirs "sur les escaliers devant [...]

  • Lettre Hebdo 819

        Lettre Hebdo 819 /// 18-04-2019 Quel plaisir d’entendre sur les ondes, ou de lire dans la presse pour bien débuter la semaine, la « promotion » d’une nouvelle société sur le web qui [...]

  • Lettre Hebdo 818

        Lettre Hebdo 818 ///  04-04-2019 Les États-Unis relancent leur programme spatial pour envoyer un homme sur mars dans les 15 ans, des scientifiques sont en passe d’en découvrir un peu plus sur la [...]

  • Lettre Hebdo 816

    Lettre Hebdo 816 /// 21-03-2019 Nos ordonnances : La prescription doit manquer à notre Ministre pour qu’elle utilise de la sorte les ordonnances dans le cadre de la Loi de Santé. Passer en force, même [...]

  • Lettre Hebdo 815

      Lettre Hebdo 815 /// 07-03-2019 Toujours plus avec presque moins ! Le Docteur Laurent Alexandre, notre confrère urologue, spécialiste de l’intelligence artificielle, avec une « petite » tendance à la provocation afin de bousculer les esprits, comparait [...]