Accueil/Lucyna WOZNIAK

À propos de Lucyna WOZNIAK

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent Lucyna WOZNIAK a créé 742 entrées de blog.

Micro-BNC, BNC, SEL, SCM, SISA : tout comprendre en 3 minutes

Vos confrères, votre comptable, vos proches vous demandent si vous êtes au régime Micro-BNC ou BNC, si vous exercez en association, si vous faites partie d’une SEL, d’une SCM, d’une SISA…, des questions qui vous laisse sans réponse ? Alors que ce cache-t-il dernière ces acronymes ? C’est parti pour une explication de texte expresse !   Micro – BNC : Si vos recettes professionnelles n’excèdent pas 70 000 € HT sur l’année, vous pouvez être dispensé du dépôt d’une déclaration professionnelle. Vous n’avez alors qu’une seule chose à faire : reporter directement le montant brut de vos recettes sur votre déclaration de revenus (imprimé n° 2042 C PRO) dans la rubrique « REVENUS NON COMMERCIAUX PROFESSIONNELS - Régime déclaratif spécial ou micro BNC ». Un abattement forfaitaire pour frais de 34 % représentant l’ensemble de vos charges, sera calculé directement par l’administration. Simple et facile. BNC : Si vos recettes professionnelles annuelles excèdent la somme de 70 000 € sur l’année, vous devez déclarer vos revenus dans la catégorie des BNC « Bénéfices non commerciaux » [...]

2020-11-24T10:20:16+01:0024 novembre 2020|EGORA news|0 commentaire

Professions médicales intermédiaires : les clés pour comprendre la controverse

Ordre, praticiens hospitaliers, médecins de ville, paramédicaux… Une fois n'est pas coutume, les professionnels de santé sont unis. Unis pour rejeter la création "en catimini", par une proposition de loi de la majorité, de "professions médicales intermédiaires" entre l'infirmière et le médecin. Pêle-mêle, ils dénoncent le retour des officiers de santé, une concurrence pour les infirmières en pratique avancée et spécialisées, la désorganisation du système de santé et surtout un manque de concertation. Mais qu'est-ce qu'une profession intermédiaire  ? Peut-elle se faire une place dans le système de santé  ? Devant le tollé, la mesure va-t-elle passer à la trappe  ? Les réponses à vos questions.   Que dit la loi ? "Traduction législative des mesures issues des conclusions du Ségur de la santé qui ne relèvent pas du domaine budgétaire", la proposition de loi "visant à améliorer le système de santé par la confiance et la simplification" sera examinée le 25 novembre par la commission des affaires sociales de l'Assemblée. Portée par la députée rhumatologue Stéphanie Rist (LREM, Loiret) et [...]

2020-11-23T12:36:53+01:0023 novembre 2020|EGORA news|0 commentaire

“On a gâché un fric monumental en testant à tort et à travers” : le plaidoyer de Catherine Hill pour le dépistage massif

Alors que le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré, dimanche 15 novembre, que “tout porte à croire que nous avons passé un pic épidémique”, de nombreuses voix scientifiques se sont élevées pour tempérer et appeler les Français à la prudence. Si la question du déconfinement est sur toutes les lèvres, d’autant plus depuis l’annonce des résultats prometteurs des candidats-vaccin contre le Covid, il ne faudra pas répéter les erreurs du printemps et risquer de provoquer une troisième vague, alerte Catherine Hill. Pour l’épidémiologiste et biostatisticienne, il est donc impératif de tester massivement la population pour limiter la circulation du Sars-CoV-2.   Egora.fr : Avez-vous également observé que le pic de la deuxième vague de Covid-19 a été atteint ? Catherine Hill : Effectivement, les admissions à l’hôpital et en réanimation ont cessé d’augmenter d’à peu près 4% par jour. Mais je ne parlerai pas de décroissance. Le nombre de nouvelles hospitalisations et admissions en réanimation pour Covid-19 peut commencer à diminuer, mais j’attendrai un peu avant de l’affirmer. [...]

2020-11-20T22:31:58+01:0020 novembre 2020|EGORA news|0 commentaire

Sexe, partis politiques, réseaux sociaux : le profil des antivax français dévoilé

Les femmes, jeunes, électrices de Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc Mélenchon ou de Marine Lepen représentent la sociologie type des antivax en France, révèle la Fondation Jean Jaurès dans une grande étude. Cette dernière livre également une série de propositions pour favoriser l’acceptation de la vaccination contre le Covid-19.   Après plusieurs mois d’attente et de recherche, deux nouvelles concernant un vaccin efficace dans la prévention contre le Covid-19 ont fait sensation ces dernières semaines : le 9 novembre, c’est d’abord Pfizer qui a annoncé que son candidat vaccin était efficace à 90% selon des résultats de phase 3 préliminaires. Une semaine plus tard, Moderna a également présenté une efficacité de son vaccin à près de 95%. Mais ces bonnes nouvelles sur le plan de la recherche ont été accueillies avec une relative froideur, voire une grande défiance en France. 24% des Français interrogés suite à ces annonces par la Fondation Jean Jaurès affirment qu’ils n'accepteront probablement pas de se faire vacciner et 19% disent qu’ils ne le feront sûrement pas. Si [...]

2020-11-19T18:57:18+01:0019 novembre 2020|EGORA news|0 commentaire

Lapins, observance, urgences… faut-il responsabiliser le patient ?

Rendez-vous non honorés, urgences bondées, défiance… Mal informés, isolés, perdus et parfois jugés « indisciplinés », les patients ne font pas toujours bon usage du système de santé. Et en face, les professionnels de santé, eux, doivent gérer quotidiennement ces situations. Compte tenu des difficultés auxquelles fait face le système de santé, l’une des solutions consiste-t-elle à rendre le patient plus responsable, mais sans le culpabiliser ?   « Nous sommes les dindons de la farce. » Delphine Saada, dermatologue dans le XVIIe arrondissement de Paris, est amère : deux nouveaux patients Doctolib, pourtant rappelés par sa secrétaire pour confirmer leur rendez-vous, lui ont encore fait faux bond. Une pratique trop courante, estime-t-elle. « Les patients se plaignent qu’il y ait des mois et des mois de délais en dermato, mais en l’occurrence, c’est le système qui se mord la queue », déplore la praticienne, qui a décidé de limiter les rendez-vous pris sur la plateforme à cause des « lapins ». Si la quasi-totalité des médecins sont confrontés à l’absentéisme des patients*, certaines spécialités semblent [...]

2020-11-18T18:18:19+01:0018 novembre 2020|EGORA news|0 commentaire

Comment la France se prépare à une vaccination massive contre le Covid

Les premiers vaccins pourraient être distribués dès janvier au sein de l'Union européenne. La HAS devrait rendre un avis sur les populations prioritaires dans quelques semaines.   "Si les données sont solides, nous pourrons donner le feu vert au premier vaccin d'ici la fin de l'année et commencer la distribution à partir de janvier", a déclaré Guido Rasi, directeur de l'Agence européenne des médicaments (EMA), dans un entretien publié samedi dans le journal italien Il Sole 24 Ore. L'EMA, qui table sur "6 ou 7" vaccins différents à disposition en 2021, a reçu vendredi "les premières données cliniques de Pfizer pour son vaccin", précise Guido Rasi. "Nous avons reçu d'AstraZeneca les données précliniques, celles des essais sur les animaux qui sont déjà en cours d'évaluation et enfin nous avons eu plusieurs discussions avec Moderna", énumère-t-il. Il faudra alors déterminer les populations à vacciner en priorité, telles les personnes âgées ou les travailleurs de santé. En France, la HAS devrait rendre prochainement un avis sur la question.   Lire aussi : [...]

2020-11-17T15:11:10+01:0017 novembre 2020|EGORA news|0 commentaire

“Retards de livraison” ou “rétention des pharmaciens” ? Les médecins ne voient pas arriver les tests antigéniques

Un mois après que le Gouvernement a annoncé le déploiement de cinq millions de tests antigéniques sur l’ensemble du territoire, les médecins généralistes, infirmières et pharmaciens, habilités à pratiquer ces tests, semblent désabusés, avec parfois le sentiment que les mêmes erreurs, commises au printemps dernier, se reproduisent. “Problèmes de livraison”, “manque de moyens de protection”, et même “rétention de tests”… Les professionnels de santé témoignent en effet de nombreux obstacles, décourageant certains d’utiliser ce moyen de dépistage.   Au lendemain du discours du président de la République, fin octobre, Cyril Colombani, pharmacien à Roquebrune-Cap-Martin (Provence-Alpes-Côte d'Azur), s’est empressé de commander 80 boîtes de 20 tests antigéniques pour pouvoir en effectuer, mais aussi fournir les autres professionnels de santé, médecins généralistes et infirmières, qui lui en ont demandé. Près de trois semaines plus tard, “je n’en ai reçu que 9”, explique-t-il. Sur son ordinateur, le pharmacien observe que tous les tests antigéniques, des différents grossistes, sont actuellement en rupture de stock. Impossible pour lui donc de répondre aux demandes des patients [...]

2020-11-16T16:54:42+01:0016 novembre 2020|EGORA news|0 commentaire

HISTOIRE – Comment la radiologie a sauvé la vie des poilus pendant la Première Guerre mondiale

Développée suite à la découverte des rayons X en 1895, la radiologie va faire ses preuves en tant que discipline durant la Grande guerre. Portée par des pionniers tels Marie Curie, qui n'hésite pas à monter au front pour en faire la démonstration, la radiologie se révèlera une aide précieuse pour les médecins, confrontés à de nouveaux types de blessures.   Article publié initialement le 21/10/2017.   "Après la Guerre, il n'y avait plus un hôpital, une clinique ou un sanatorium qui n'avaient pas au moins une installation de radiologie, expose le Dr René Van Tiggelen, médecin-colonel radiologue et conservateur du Musée belge de radiologie. La guerre a boosté la discipline." A la déclaration de guerre de l'Allemagne à la France, le 3 août 1914, la radiologie n'a pas vingt ans. La première radio réalisée grâce aux rayons X par le physicien allemand William Röntgen le 8 novembre 1895 -la main de sa femme- a été rapidement diffusée dans le monde entier. "Pour la première fois, une connaissance scientifique s'est [...]

2020-11-13T13:27:16+01:0013 novembre 2020|EGORA news|0 commentaire

Suspicion et traitement du Covid : les nouvelles recos de la HAS pour les médecins de ville viennent de tomber

Face à la recrudescence de l’épidémie actuelle, la Haute Autorité de santé (HAS) vient d’actualiser ses recommandations concernant la prise en charge en ville des patients suspects de Covid, sous forme d’une mise à jour de ses Réponses rapides.   Menées en collaboration avec le Collège de la médecine générale (CMG) et le Collège national des généralistes enseignants (CNGE), et validées par la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF), ces recommandations font le point sur la stratégie d’utilisation des tests de détection du Sars-CoV-2, l’isolement et le suivi thérapeutique des personnes symptomatiques. Concernant le dépistage, la HAS rappelle qu’un test (RT-PCR ou antigénique) doit être réalisé chez tout patient symptomatique, selon l’ancienneté des symptômes et la possibilité ou non d’avoir le résultat d’un test RT-PCR en moins de 48h. L’autorité de santé souligne qu’en cas de test antigénique négatif et si le patient a 65 ans ou plus et/ou un facteur de risque de forme grave, une confirmation par RT-PCR sur prélèvement nasopharyngé est nécessaire.   Lire aussi [...]

2020-11-12T14:41:13+01:0012 novembre 2020|EGORA news|0 commentaire

“Payer les médecins hospitaliers à l’acte est une évolution nécessaire”

Quelques mois seulement après le Ségur de la santé, et plusieurs milliards d'euros versés plus tard, la colère et la détresse des professionnels de santé ne semblent pas s’être dissipées. Au contraire, la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 a, pour bon nombre de médecins, ravivé des tensions déjà existantes, à l'hôpital comme en ville. Face à ce constat alarmant, la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (iFrap) a publié en septembre dernier une série de recommandations pour améliorer le système de santé. Suppression du statut public, paiement à l’acte pour les médecins hospitaliers, réforme de l’impôt sur le revenu pour soutenir les médecins de ville... Sa présidente, Agnès Verdier-Molinié, détaille pour Egora ces mesures libérales.   Egora.fr : Dans votre rapport "Sortir de la suradministration de la santé, Les solutions", vous dites notamment que le Ségur de la santé, qui a eu lieu cet été, a manqué le coche. Pourquoi ? Agnès Verdier-Molinié : Des dizaines de rapport et de livres, les déficits et [...]

2020-11-10T16:34:49+01:0010 novembre 2020|EGORA news|0 commentaire
Go to Top