Accueil/Lucyna WOZNIAK

À propos de Lucyna WOZNIAK

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent Lucyna WOZNIAK a créé 674 entrées de blog.

Drépanocytose : accélérer le dépistage

Certains spécialistes de la drépanocytose plaident pour un dépistage généralisé de la maladie.   « La France compte environ 20 000 à 25 000 patients drépanocytaires et, chaque année, environ 400 enfants malades sont détectés en métropole dont 70 à 75 % en région parisienne, et 100 dans les départements et territoires d’outre-mer, principalement aux Antilles et en Guyane » explique le Pr Robert Girot, ancien responsable du centre de référence de la drépanocytose à l’hôpital Tenon de Paris. Un dépistage a été mis en place en 1985 chez tous les nouveau-nés des Dom Tom reposant sur une analyse de l’hémoglobine à partir du prélèvement sanguin fait au 3e jour de vie. Depuis 2000, un dépistage ciblé est aussi réalisé en maternité sur l’ensemble du territoire métropolitain chez les enfants des familles considérées comme à risque en raison de leur origine géographique. « Quelques enfants chaque année échappent cependant au dépistage, car la décision de l’effectuer repose sur la sage-femme. Il n’est pas toujours psychologiquement facile pour elle d’interroger les patients, notamment dans [...]

2020-07-22T14:19:30+02:0013 août 2020|EGORA news|0 commentaire

“Non merci, Docteur. Pas pour moi” : petites astuces pour faire respecter les traitements de vos patients

Enjeu majeur de santé publique, la non-observance des patients peut avoir des conséquences graves sur l’efficacité thérapeuthique d’un traitement. Négociations, mensonges, émotions, confiance… Les médecins doivent faire face à de nombreuses situations parfois complexes dans le cadre de leur échange ou leurs consultations avec leurs patients. “Non merci, Docteur” raconte douze cas de non-observance et décrypte, à travers l’expérience de différents professionnels de santé, les bonnes techniques pour préserver la relation médecin-patient dans le but de soigner.   1/3. “Non merci, Docteur. Pas pour moi” Agathe, décrite en “grand-mère idéale” souffre atrocement du dos et se décide à consulter un rhumatologue. Ce dernier diagnostique une sciatique, provoquée par une hernie discale et éliminé le syndrome dit de la “queue-de-cheval”. Dans le cas de cette patiente, les antidouleurs sont inefficaces. Le praticien envisage donc une opération chirurgicale.     2/3. “J’ai eu le diabète, maintenant je ne l’ai plus” Jeanne, une infirmière libérale, a rendez-vous avec Maria qui s’est blessée en ouvrant un bocal en verre et présente une grosse plaie [...]

2020-07-22T14:08:37+02:0010 août 2020|EGORA news|0 commentaire

HISTOIRE – 1955 : la variole fait trembler la Bretagne

CET ÉTÉ, EGORA.FR VOUS FAIT REVIVRE CES ÉPIDÉMIES QUI ONT MARQUÉ LES ESPRITS, AVANT DE TOMBER DANS L'OUBLI. Hiver 1954. Un sergent revenu d'Indochine rend visite à sa famille, à Vannes, ramenant avec lui un virus que l'on pensait appartenir au passé. En quelques semaines, l'épidémie de variole fait 20 victimes en Bretagne. Grâce aux mesures de confinement, de traçage des cas contacts, et aux campagnes de vaccination massive menée par les généralistes, le pire a été évité.   "Aujourd'hui nous sommes en guerre et nous avons besoin de tout le monde." Convoqués le 5 janvier 1955 par le préfet et le directeur départemental de la santé, le Dr Guy Grosse, les 54 médecins du canton de Vannes apprennent avec stupeur que la variole vient de faire son grand retour en Bretagne. Alors qu'aucun cas n'avait été recensé dans la région depuis près d'un siècle*, les autorités sanitaires en dénombrent déjà 13. Les cas se sont déclarés fin décembre au service pédiatrie de l'hôpital Chubert, à Vannes. Le 1er janvier, [...]

Médecin, le métier qui fait le plus rêver les enfants

Un sondage révélé par le Figaro étudiant montre que 60% des enfants rêvent de devenir médecins. La profession se hisse ainsi à la première place du classement.   Astronaute, dresseur de tigres, policier, aventurier… Les enfants ne rêvent plus de tout cela, mais de devenir médecins. D’après une étude réalisée par Zety, révélée par le Figaro Étudiant, 2.000 enfants ont été interrogés sur leur métier de rêve et sur sa réalisation. Si 60% d’entre eux souhaitaient devenir médecin, qui se classe devant professeur (2ème position), vétérinaire (3), musicien (4) ou star du cinéma (5), plus de deux tiers des personnes sondées ont reconnu de pas avoir finalement obtenu ou réalisé leur job idéal.   Lire aussi : Buzyn prête à retourner à l’hôpital face au coronavirus   [Copyright : Zety]   Le métier de médecin fait d’ailleurs autant rêver les hommes que les femmes. D’après le Top 10 masculin et féminin, il arrive en deuxième position dans les deux classements (15% pour les hommes, 17% pour les femmes).   Source [...]

2020-07-21T14:31:09+02:003 août 2020|EGORA news|0 commentaire

Médecins confinés, malades ou en perte d’activité… Le détail des aides de la Carmf

Alors que plusieurs médecins, touchés directement ou non par le Covid, rencontrent des difficultés financières, la Carmf propose différentes aides financières pour les aider à sortir la tête de l'eau. Mais entre les coups de pouce de l'Ordre, de l'Assurance maladie ou de la Carmf les praticiens se perdent. Zoom sur les différentes aides de la Caisse de retraite des médecins.   Au début de la pandémie, plusieurs médecins français ont dû être confinés parce qu'ils avaient été en contact avec des malades positifs au Covid. Seront-ils indemnisés ? Dès les débuts de l’épidémie, les médecins qui ont fait l’objet d’une mesure de confinement ont pu prétendre, en premier lieu, à la prise en charge dérogatoire de l’Assurance Maladie rendue effective par le versement d’indemnités journalières à hauteur de 112 € par jour d’arrêt. La Carmf ne verse pas d’indemnités journalières à ce titre Toutefois, un complément à cette indemnisation a été mis en place par le Fonds d’Action Sociale de la Carmf en faveur des médecins confinés sur préconisation d’une [...]

2020-07-21T14:12:49+02:0030 juillet 2020|EGORA news|0 commentaire

Covid-19 : la piste de l’interféron bêta

Un candidat-médicament baptisé SNG001 réduirait de 79% le risque de développer une forme sévère de Covid-19, selon des résultats préliminaires dévoilés lundi par le laboratoire britannique qui le produit, Synairgen.   L'étude a été menée par l'université de Southampton sur 101 patients traités dans 9 hôpitaux britanniques du 30 mars au 27 mai. Les résultats préliminaires de cet essai en double aveugle contrôlé versus placebo viennent d’être dévoilés par le laboratoire Synairgen. Ils montrent que les patients qui ont reçu ce traitement inhalé, à base d’interféron bêta, une protéine naturelle qui intervient dans la réponse de l'organisme contre les virus, ont 79% de risques en moins de développer une forme sévère en comparaison avec les patients recevant un placebo. Et leurs chances de récupération sont deux fois plus élevées, souligne le fabricant. "De plus, le SNG001 a considérablement réduit l'essoufflement, l'un des principaux symptômes du COVID-19 sévère", précise le communiqué. Trois sujets (6%) sont décédés après avoir été randomisés pour recevoir un placebo. Il n'y a eu aucun décès parmi les [...]

2020-07-21T14:10:47+02:0027 juillet 2020|EGORA news|0 commentaire

Ségur de la santé : le détail des mesures qui vont bousculer votre exercice

Le Gouvernement avait promis d'aller vite : deux mois, à peine, après le lancement du Ségur de la santé, les conclusions viennent d'être rendues. Le rapport final issu des négociations avec les partenaires sociaux et les organisations représentatives du secteur de la santé contient 33 mesures pour réformer le système de santé dans son entier, et, souligne Olivier Véran, "traduire les applaudissements en engagements". Revalorisations salariales, création d'une IPA "généraliste", lutte contre les "mercenaires" médicaux, extension de la Rosp… zoom sur les mesures clés.   8.2 milliards pour revaloriser les métiers de l'hôpital Comme annoncé la semaine dernière, les personnels paramédicaux et non médicaux bénéficieront d'une enveloppe de revalorisation annuelle de 7.6 milliards d'euros correspondant à une hausse de salaire "socle" de 183 euros net mensuels (en deux temps), à une révision des grilles de salaires (gain de 35 euros en moyenne) et à 15 000 recrutements. Les 450 millions d'euros dévolus aux praticiens hospitaliers afin de "renforcer l'attractivité de l'hôpital public" serviront à réhausser l'indemnité d'engagement de service public [...]

2020-07-22T14:03:21+02:0022 juillet 2020|EGORA news|0 commentaire

Seconde vague de Covid : ce qu’il faut changer pour que les médecins libéraux ne soient plus laissés de côté

Alors que les autorités sanitaires sont de plus en plus nombreuses à alerter sur une recrudescence de l'épidémie de coronavirus et que le seuil de contamination vient de repasser au-dessus de 1, spécialistes, infectiologues et épidémiologistes incitent à tirer les leçons de la crise sanitaire, pour mieux faire face à une deuxième vague cet automne ou cet hiver. Comment mieux inclure les médecins libéraux ? Comment éviter le renoncement au soin et une mauvaise articulation ville-hôpital ? Egora.fr a posé la question aux Drs Jacques Battistoni (président de MG France), Jérôme Marty (président de l’UFML-S) et Franck Devulder (président les Spécialistes-CSMF).   Egora.fr : Quel regard porter sur la prise en compte des acteurs du premiers recours pendant la crise sanitaire ? Quel bilan peut-on tirer dans l'hypothèse d’une seconde vague épidémique ? Dr Battistoni : La première ligne n’a pas été exploitée du tout au début de la première vague, en particulier dans la toute première partie, avant le déclenchement de la vague épidémique. On a été exclus involontairement [...]

2020-07-21T09:50:08+02:0021 juillet 2020|EGORA news|0 commentaire

“J’aurais sciemment laissé mourir cet enfant… c’est irréel” : confidences du médecin d’un bébé mort de faim

Médecin généraliste à Aubusson (Creuse), le Dr Jean-Louis Vaurs a été condamné début juillet pour non-assistance à personne en danger suite au décès du petit Gabin, mort de dénutrition en 2013, à l'âge de 22 mois. Le médecin traitant de l'enfant, qui l'avait vu en consultation à sept reprises entre ses six mois et les sept semaines précédant son décès, a écopé de neuf mois de prison avec sursis et 8.000 euros de dommages et intérêts. Il dénonce aujourd'hui un procès à charge et la volonté de faire de lui un exemple parmi les médecins. Il revient sur l’affaire et se confie en exclusivité à Egora.   “Je suivais la famille comme médecin traitant depuis quelque temps, puisque j’avais diagnostiqué la maladie de Crohn de la mère. J’ai suivi le père depuis qu’il était avec elle, le frère ainé… Et je n’ai jamais eu de problème. Elle m’a donc amené le dernier de ses fils au bout de ses six mois, puisqu’entre temps, elle était partie consulter sur la capitale [...]

2020-07-20T10:50:30+02:0020 juillet 2020|EGORA news|0 commentaire

Un généraliste s’installe en libéral à 71 ans et veut travailler 7 jours sur 7

La retraite, c'est un concept dont ne veut pas entendre parler le Dr Bernard Court. A 71 ans, le médecin généraliste vient de s'installer en libéral à Montpezat-sous-Bauzon, en Ardèche. Le praticien, qui se félicite de n'avoir jamais pris de vacances, entend participer à la permanence des soins "tous les dimanches". Il compte donc travailler sept jours sur sept.   "Je veux travailler jusqu'à ma mort". A 71 ans, le Dr Bernard Court vient de s'installer dans un petit village d'Ardèche, non loin de là où il a grandi. "J'avais envie de retrouver mes racines", explique le généraliste hyperactif. Si à son âge, la plupart de ses confrères songent à la retraite, lui ne veut pas en entendre parler. "J'ai besoin de travailler et d'être utile", confesse-t-il avant de poursuivre, "je sais que ça n'est pas dans l'air du temps, mais je ne me verrais pas rester dans un fauteuil alors qu'on a besoin de moi. J'en serais malade". En juin dernier, le Dr Court a donc pris place dans [...]

2020-07-17T19:29:25+02:0017 juillet 2020|EGORA news|0 commentaire