Accueil/Lucyna WOZNIAK

À propos de Lucyna WOZNIAK

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent Lucyna WOZNIAK a créé 805 entrées de blog.

HISTOIRE – Le procès du docteur Petiot, faux résistant et vrai tueur

Le 11 mars 1944, les pompiers découvrent 27 corps humains dépecés dans les sous-sols d'un hôtel particulier de la rue Lesueur, à Paris. Le propriétaire, un certain Marcel Petiot, reste introuvable.   Article initialement publié sur Retronews.fr, le site de presse de la Bibliothèque nationale de France, dans le cadre de notre partenariat.   Rentrant chez lui alors que les pompiers sont en train de fouiller sa cave, Marcel Petiot prend immédiatement la fuite et décide de s'engager dans la Résistance avec les Forces françaises de l'intérieur (FFI) sous le pseudonyme de "Capitaine Valeri". Il y restera dissimulé, sous cette fausse identité, jusqu'à la Libération, où un mandat d'arrêt est alors lancé contre lui. Localisé à Paris en septembre 1944 grâce à un piège tendu par le journaliste Jacques Yonnet, qui avait rédigé un article intitulé "Petiot, soldat du Reich" dans les colonnes du journal Résistance – et auquel le bon docteur avait cru judicieux de répondre –, c'est après une enquête minutieuse que l'inspecteur Henri Soutif l'arrête à la sortie du métro Saint-Mandé Tourelle, [...]

2021-03-05T17:59:44+01:005 mars 2021|EGORA news|0 commentaire

“Il est indigne pour la nation de ne pas arrêter cette hécatombe” : la lettre poignante d’un père après le suicide de son fils interne

Chaque année, Egora se fait tristement l'écho de suicides d'étudiants en médecine. Les groupes de travail et les plans se succèdent sans que rien ne change. Ainsi, depuis le début de l'année, au moins quatre internes se sont donné la mort d'après les syndicats. Le récent suicide d'un carabin de Reims, imputé à ses conditions d'études par ses proches, a profondément touché le Dr Gilles Rodaro. Un an après le suicide de son fils, également interne, le médecin a souhaité réagir aux propos du doyen des doyens, le Pr Patrice Diot, tenus sur Egora. Pour lui, il n'y a pas d'"amalgame" : la formation est bel et bien en cause et il n'est plus digne de fermer les yeux.   "Exactement un an après le décès de Florian, le suicide de Tristan sonne et résonne en moi douloureusement. Après une enquête minutieuse et avec l’aide de la police de Reims, des affaires médicales de l’hôpital et de mon épouse également médecin, nous avons pu prendre du recul et comprendre comment [...]

2021-03-04T14:26:21+01:004 mars 2021|EGORA news|0 commentaire

Confiner les personnes âgées : l’impossible dilemme

Que se passera-t-il si les variants mettent en échec la stratégie de lutte contre le Covid ? Faut-il continuer à préserver la santé des aînés au détriment de la santé, voire de l'avenir, des plus jeunes ? Pour certains membres du Conseil scientifique, le confinement généralisé n'est plus une solution. Dans une lettre publiée dans The Lancet Public Health, cinq experts, parmi lesquels le Pr Jean-François Delfraissy, plaident pour un "contrat inter-générationnel" : respect des mesures barrières pour les jeunes, "auto-confinement" pour les plus vulnérables face au virus, en particulier les plus âgés. Arguments médicaux, éthiques, économiques et sociaux à l'appui, scientifiques et médecins se divisent sur le sujet. Egora ouvre le débat.   “Les personnes âgées finissent par mourir, on l'a oublié”   Propos recueillis par Louise Claereboudt Professeur émérite et praticien hospitalier spécialisé dans la virologie, le Pr Jean-Michel Claverie plaide depuis mars 2020 pour le confinement des retraités, seule solution selon lui pour maintenir à flot le navire de l'hôpital et limiter les dégâts sur l'économie du [...]

2021-03-02T18:04:22+01:002 mars 2021|EGORA news|0 commentaire

Médecins libéraux : comment vous prémunir des cyberattaques

La multiplication des cyberattaques dont les hôpitaux sont la cible et la récente fuite des informations médicales de 500.000 patients démontrent la forte valeur accordée aux données de santé. Si les établissements sont indéniablement des cibles stratégiques, les cabinets libéraux ne sont pas à l'abri. A l'heure où se multiplient les échanges numériques entre acteurs de soins et l'intervention de "tiers" (plateformes de télémédecine ou de prise de rendez-vous), les médecins libéraux doivent impérativement relever le niveau de sécurité des données et abandonner certaines "mauvaises habitudes".   Des milliers d'images médicales accessibles en ligne, à la portée du premier venu. Pour avoir "insuffisamment protégé les données personnelles de leurs patients" et s'être "affranchis des principes élémentaires en matière de sécurité informatique", deux médecins libéraux ont été condamnés par la Commission nationale informatique et libertés (Cnil) à verser des amendes de 3.000 et 6.000 euros en décembre dernier. Une sanction rare sur laquelle la formation restreinte de la Cnil a voulu communiquer "pour alerter les professionnels de la santé sur leurs [...]

2021-03-01T09:49:27+01:001 mars 2021|EGORA news|0 commentaire

“Je m’insurge contre la liberté d’installation” : le dernier cri d’un généraliste contraint de partir à la retraite sans successeur

Il y pense depuis 5 ans, mais vient seulement de prendre sa décision. Désormais c'est acté, le Dr Patrick Laine, médecin de campagne depuis 38 ans, installé dans la commune de Saulnot en Haute-Saône, va prendre sa retraite. Egora suit ce médecin de 71 ans à la recherche d'un ou deux successeurs depuis 2016. Il n'y sera finalement pas arrivé, mais a décidé de léguer à la commune son immeuble dans lequel se trouvent deux appartements et deux cabinets médicaux équipés. Seul impératif, le conserver en lieu de soins. Le praticien revient pour Egora sur cette décision et son cheminement.   "C'est décidé, j'arrête le 31 mars. Depuis le 1er octobre, je ne fais plus de consultations au cabinet, je ne fais plus que des visites pour les patients dépendants. Ils m'ont accordé leur confiance il y a 38 ans, je ne veux pas les abandonner. Pourtant, le 31 mars, je vais devoir le faire. Je sais que je vais créer de la détresse chez mes patients. Cela fait cinq [...]

2021-02-26T11:00:38+01:0026 février 2021|EGORA news|0 commentaire

Première naissance après une greffe d’utérus en France

L’hôpital Foch annonce la naissance d’une petite fille à la suite d’une greffe d’utérus. Il s’agit d’une première en France.   En mars 2019, une femme de 36 ans a bénéficié de la première greffe d’utérus en France. La patiente présentait un syndrome de Rokitansky (MRKH), une pathologie qui touche 1 femme sur 4 500, à l’origine d’une agénésie utérine. L’intervention avait été réalisée par l’équipe du Pr Jean-Marc Ayoubi, chef de service de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction de l’Hôpital Foch ; et c’est la mère de la patiente, âgée alors de 57 ans, qui avait donné son utérus. La naissance a eu lieu le 12 février 2021. La patiente a donné naissance à une petite fille de 1,845 kg, après une grossesse de 33 semaines. L’accouchement s’est déroulé « dans de très bonnes conditions sans complication notable » précise un communiqué de l’hôpital Foch. La mère et l’enfant se portent bien. « On attend toujours un an pour être sûr que l'utérus greffé ne soit pas rejeté », souligne le Pr Ayoubi. Puis l'équipe médicale [...]

2021-02-25T17:46:09+01:0025 février 2021|EGORA news|0 commentaire

Seul sur une île de 200 habitants : l’étonnant quotidien à mi-temps d’un généraliste

“Médecin recherche associé”. Sur l'île d’Houat, dans le Morbihan, le Dr Richard Puydupin cherche un praticien prêt à s’associer à lui pour exercer, en alternance, par quinzaine. Pour Egora, il raconte son quotidien de généraliste au contact des insulaires, sa spécificité de propharmacien et ses journées, rythmées par les horaires de bateaux.   47° 23′ 21″ N, 2° 57′ 59″ O. Houat, petite île d’une superficie de 3km2, au sud de la Bretagne et au large du Golfe du Morbihan, 200 habitants à l’année. C’est ici qu’à débarqué, un peu par hasard il y a près de 30 ans, le Dr Richard Puydupin, après plusieurs remplacements “par-ci, par-là”.“J’y suis allé en 1991 en remplacement d’un copain qui avait créé le poste”, se souvient-il. Âgé de 60 ans aujourd’hui, le généraliste a exercé quasiment toute sa carrière sur l’île. “A l’époque, ils voulaient créer le poste en étant sûrs d’avoir un remplaçant régulier. C’était moi. Très vite, au bout de deux ans, nous avons demandé des subventions pour nous faire aider [...]

2021-02-24T14:36:37+01:0024 février 2021|EGORA news|0 commentaire

Faille de Doctolib : “Médecin généraliste, la France entière a voulu se faire vacciner à mon cabinet”

Samedi dernier, dans le cadre du lancement de la vaccination en cabinet, un médecin généraliste de Neuilly-sur-Seine a vu sa ligne téléphonique et son planning de consultation complètement saturés par des Franciliens souhaitant un rendez-vous rapide. En cause : un problème sur le nouveau module vaccination de Doctolib. Selon la plateforme, 150 praticiens ont été touchés par ce problème en France, qui est désormais réglé.   Tout commence samedi matin par une notification sur le compte Doctolib d’un médecin généraliste de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), lui demandant s’il est intéressé pour s’inscrire à la vaccination contre le Covid en cabinet. Alors qu’il vient de commander des doses pour la semaine, le praticien, qui souhaite rester anonyme, estime qu’il est plus simple de s’organiser en amont et accepte. “Je me suis dit que j’ouvrirai ma plage horaire précise spéciale vaccination dans la semaine, quand je serai en possession de mes doses comme nous ne savons pas encore quand nous pourrons les avoir”, explique-t-il. Sur son ordinateur, le généraliste a le choix d’indiquer la [...]

2021-02-23T13:59:35+01:0024 février 2021|EGORA news|0 commentaire

Centres de vaccination : “Les professionnels de santé sont en souffrance et méprisés par les tutelles”

Coordonnateur départemental des centres de vaccination de la Mayenne, le Dr Luc Duquesnel pousse un cri d'alarme. Alors que les libéraux se démènent au quotidien pour vacciner un maximum de Français, ils sont "embolisés" par de nombreux problèmes administratifs et par les dysfonctionnements des plateformes de rendez-vous. Dans de nombreux départements, ARS et préfets, focalisés sur les directives du Gouvernement, restent sourds à leur détresse, générant une souffrance "inacceptable" aux yeux du Président des Généralistes-CSMF. Les généralistes libéraux, qui vont commencer à vacciner cette semaine au cabinet, risquent d'être confrontés aux mêmes problématiques.   Près de 29 000 médecins libéraux vont pouvoir vacciner les patients de 50 à 64 ans à risque au cabinet dès cette semaine, mais ils ne disposeront chacun que d'un flacon du vaccin AstraZeneca. Est-ce une bonne chose ou aurait-il mieux fallu attendre d'avoir davantage de doses ? Avec l'expérience de la vaccination que l'on a depuis plus d’un mois dans les centres ambulatoires, ce n'est pas plus mal de démarrer doucement, avec un flacon plutôt [...]

2021-02-23T14:00:17+01:0022 février 2021|EGORA news, EGORA-privé|0 commentaire

Médecins thermaux en détresse : “J’ai fait des ménages au noir pour m’en sortir”

La situation des médecins thermaux est de plus en plus intenable. Privés d'exercice pendant les quasi deux mois du premier confinement, ils sont à l'arrêt complet depuis le 30 octobre. Une absence de revenus qui plonge ces médecins dans la détresse et en pousse certains à envisager de se réorienter. Pour Egora ils confient leurs angoisses et dénoncent une injustice à l'encontre de ces établissements de soins considérés comme des "clubs de vacances".   Privé d'exercice depuis quatre mois et sans aucune visibilité quant à une éventuelle réouverture, les médecins thermaux sont dans la tourmente. Ces 500 à 600 soignants exerçant au sein ou à proximité d'établissements thermaux ont payé et payent encore un lourd tribut des restrictions liées au Covid. "Les médecins ont perdu environ 60% de leur chiffre d'affaires en 2020", calcule le Dr Michel Duprat, président du syndicat national des médecins thermaux. L'an passé, les établissements thermaux n'ont été ouverts que 15 jours en mars et entre juillet et fin octobre. "Cette fermeture des établissements thermaux est [...]

2021-02-23T14:01:48+01:0022 février 2021|EGORA news|0 commentaire
Go to Top