Accueil/biniasz

À propos de biniasz

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent biniasz a créé 4848 entrées de blog.

Lettre Hebdo 840

Lettre Hebdo 840 /// 16-01-2020   EDITO : Défendre la médecine de demain L’année 2020 débute et elle annonce de grands bouleversements dans le champ de la profession. Tout change. Les demandes des patients, les attentes des médecins, et cette intelligence artificielle qui pointe son nez, qu’on le veuille ou non. Mais l’essentiel doit rester : la défense de l’humain. Et pour cela - l’actualité ne cesse de nous le rappeler - il nous faut défendre coûte que coûte notre liberté collective et individuelle, dans une union ne faisant pas fi de nos différences. La CSMF est une vieille maison, dixit notre président le Dr Jean-Paul Ortiz. Elle a été à la base de grandes réformes, a accompagné la création de la sécurité sociale, les évolutions de notre système de santé, la défense de la liberté d’honoraires pour tous, tout en préservant l’accès aux soins. Mais elle a pu aussi commettre des erreurs ou passer à côté de certaines évolutions. Le dire, c’est à dire exiger ce droit d’inventaire, est [...]

2020-01-15T19:59:49+01:0015 janvier 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Lettre Hebdo 839

Lettre Hebdo 839 /// 09-01-2020 Bonne année 2020 Ce qu’ils nous souhaitent : Consulter à un tarif indécent, répondre à tous les soins non programmés qui engorgent les urgences, devenir le médecin traitant de tous ceux qui n’en ont plus, être les médecins les moins bien rémunérés d’Europe, se mettre à la télémédecine rapidement, embaucher des assistants médicaux à tout va alors que la plupart d’entre nous n’avons pas les locaux nécessaires, s’organiser en CPTS comme si cela s’improvisait de faire un projet de santé sans l’aide de personnes formées pour cela, sur notre peu de temps libre et, cerise sur le gâteau, partir en retraite tardivement et au rabais. Ce que nous leur souhaitons : Répondre rapidement à nos revendications justifiées au risque de voir la colère des médecins généralistes s’exprimer et monter en puissance. Sans investissement sur l’offre de soins libéral de premier et deuxième recours, la prise en charge médicale de nos concitoyens ne sera pas digne d’un pays développé comme le nôtre. Pour commencer cette mise [...]

2020-01-10T12:57:28+01:0010 janvier 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

NON Substituable : NON NON NON

FLASH INFO  du 08/01/2020 NON SUBSTITUABLE : NON NON NON Depuis le 1er janvier 2020, le recours à la mention « Non substituable » est encadré par de nouvelles règles d'usage. Désormais, les médecins ne peuvent exclure la substitution générique que dans trois cas de figure : marge thérapeutique étroite, chez l'enfant de moins de 6 ans lorsque aucun médicament générique n'a une forme galénique adaptée, et pour les patients présentant une contre-indication «formelle et démontrée ». Les Généralistes-CSMF n’appliqueront pas cet arrêté ubuesque sur la mention "NON SUBSTITUABLE" qui alourdit nos consultations déjà bien chargées. Une usine à gaz qui concernait seulement 8 % des prescriptions en 2016 avec une tendance à la diminution (donc encore moins en 2019). Ne cédons rien et protégeons nous de cette bureaucratie qui est une des causes de burn out chez les médecins.

2020-01-10T10:07:20+01:008 janvier 2020|Communiqués|0 commentaire

Flash Info du 23-12-2019 Petit Papa Revel ….

  FLASH INFO  du 23/12/2019 Petit Papa Revel On dit d’elle qu’elle marque la fin D’un monde libéral qui s’éteint Et les yeux levés vers le ciel, à genoux Les soignants, Avant de déplaquer, une dernière, Font une ultime prièrePetit Papa Revel Quand tu négocieras la nouvelle Convention de 2021 N’oublie pas tes petits médecins, Car avant de les finir, Terrassés, sans avenir, Faudra expliquer aux patients, Comment à ce jeu tout le monde est perdant. Il nous tarde tant que les mesures se lèvent, Pour voir si sont enfin arrivées, Consultations complexes et Liberté d’honoraires Qui pourraient tout encore sauverPetit Papa Revel Quand tu négocieras la nouvelle Convention de 2021 N’oublie pas tes petits médecins L’histoire est peut-être passée Maintenant place à la médecine salariée Financiers, mutuelles et assurances Trop heureuses de rentrer dans la danse. Ils veulent tour rafler Centres de santé, fin de la liberté Et comble de l’iniquité Sous prétexte de prétendue qualité. Petit Papa Revel Si l’histoire tu veux marquer Vole donc de tes propres [...]

2019-12-23T09:40:23+01:0023 décembre 2019|Communiqués|0 commentaire

MAIL Les Généralistes CSMF /// Vendredi 20 décembre 2019

MAIL Les Généralistes CSMF /// Vendredi 20 décembre 2019   VOUS AVEZ DIT SYNDICAT POLYCATÉGORIEL ? Depuis quelques mois, un projet de création d’un nouveau syndicat de spécialistes agite le microcosme du syndicalisme médical libéral. Il s’agirait de mettre au rebut les syndicats dits polycatégoriels en créant un syndicat qui rassemblerait toutes les spécialités médicales, y compris la spécialité de médecine générale si elle le souhaite.Au-delà de la contradiction de vouer aux gémonies la notion de syndicat polycatégoriel pour en créer de facto un nouveau, on ne peut pas se désintéresser des motivations d’un tel projet qui sont le témoignage d’un véritable malaise qui traverse aujourd’hui l’ensemble de la médecine libérale. La première justification serait que tous les yeux du Ministère de la Santé et de l’Assurance Maladie seraient braqués sur les seuls médecins généralistes. En fait, et c’est le cas dans la plupart des pays développés, la désorganisation de notre système de santé vient d’un manque de coordination entre les professionnels de santé dits des soins primaires. Le vieillissement [...]

2019-12-20T13:30:34+01:0020 décembre 2019|Mail Les Généralistes-CSMF|0 commentaire

Lettre Hebdo 838

Lettre Hebdo 838 /// 12-12-2019 EDITO : 1500 patients de plus dans le désert… La médecine générale libérale je l’aimais, je l’aime et je l’aimerai, mais je vais tirer ma révérence dans quelques jours après 10 belles années d’exercice. Je ne déplaque pas en raison de mes patients. Ils ont été merveilleux, accueillants, généreux, attentifs…j’ai eu le plaisir de soigner parfois 4 générations, de 0 à 99 ans, d’en accompagner jusqu’à leur dernier souffle, d’avoir un exercice varié, de faire beaucoup de pédiatrie et d’être affectueusement appelée docteur Julie. Je déplaque car j’ai eu envie de vivre autre chose et de me lancer un nouveau défi professionnel au service des médecins à travers la formation continue. Cette envie « d’autre chose » a pu naitre et grandir car je ne suis pas satisfaite des conditions matérielles de mon exercice. Nos chers gouvernants, tous ces hauts fonctionnaires au chaud dans leurs bureaux ne peuvent imaginer, qu’en ne voyant que 25 patients par jour, dans une région où le niveau de vie [...]

2019-12-13T10:53:10+01:0012 décembre 2019|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

OUI au 116117

    Paris, le 5 décembre 2019   COMMUNIQUE DE PRESSE Service d’accès aux soins : médecins généralistes et sapeurs-pompiers pour une réponse départementale organisée distinguant appels d’urgence et demandes de soins non programmés autour du 116 117 Les Généralistes-CSMF, MG France et la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France se sont rencontrés le 4 décembre pour échanger sur leur vision du service d’accès aux soins (SAS) annoncé par la ministre des Solidarités et de la Santé dans le cadre du pacte de refondation des urgences, dont la mission de préfiguration doit rendre son rapport dans les prochains jours. Les trois organisations sont en parfaite convergence de vues et expriment les mêmes attentes, reflet des besoins des professionnels qu’elles représentent, lesquels assurent au quotidien la réponse aux demandes de soins et les secours d’urgence auprès des populations dans les territoires. Elles sont favorables, lors de la création du SAS, à la généralisation du 116 117 qui existe déjà dans 3 régions. Ce numéro doit permettre à nos concitoyens de trouver, [...]

2019-12-05T23:50:11+01:005 décembre 2019|Communiqués|0 commentaire

Lettre Hebdo 837

  Lettre Hebdo 837 /// 05-12-2019 EDITO : Ville/Hôpital : Laissez-nous faire ! Au Ministère, il y a des réunions, des groupes de travail sur le parcours des personnes âgées en vue de leur admission directe dans les services des établissements de santé. Malheureusement, quel médecin généraliste peut se rendre disponible pour y participer. Dans la vraie vie : On appelle son correspondant neurologue hospitalier qui nous prend directement sans passage par les urgences une vieille dame qui a besoin d’un bilan. On envoie un SMS à son ami chirurgien de la clinique qui trouve rapidement une place pour une personne âgée chez qui on suspecte une fracture du fémur. On croise, dans sa MSP, son confrère généraliste qui gère les lits de médecine du SSR et qui permet à une nonagénaire d’être hospitalisée au plus près de sa famille dans l’hôpital local du coin. Aucun protocole, aucun décret ne remplaceront la confraternité, les relations médecin/médecin, la volonté d’éviter des passages aux urgences inutiles. Laissez-nous faire, nous organiser dans chaque [...]

2019-12-05T23:25:16+01:005 décembre 2019|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Flash Info: Non substituable BOYCOTT

FLASH INFO  du 02/12/2019 NON SUBSTITUABLE : BOYCOTT NON, nous n’acceptons pas cet arrêté ridicule, paru au journal officiel, complexifiant encore plus notre travail au quotidien. NON, nous n’acceptons pas de devoir encore intégrer trois nouveaux codes* qui d’ailleurs se heurtent au risque d’enfreindre le secret médical. NON, nous n’acceptons pas cette dérive administrative alarmante. Notre consigne, c’est tout simplement de refuser de l'appliquer. La CNAM veut trois nouvelles lettres? Pour les généralistes-CSMF, c’est NON ! *(mention « non substituable (MTE) », pour la prescription d'un médicament à marge thérapeutique étroite chez un sujet stabilisé, mention « non substituable (EFG) », pour la prescription d'une forme galénique sans équivalent générique chez un enfant de moins de 6 ans, mention « non substituable (CIF) », en cas de contre-indication à un excipient à effet notoire),

2019-12-03T15:13:50+01:002 décembre 2019|Communiqués|0 commentaire

Lettre Hebdo 836

Lettre Hebdo 836 /// 27-11-2019   Le mur du con franchi une fois de plus Un arrêté, paru au Journal officiel le 19 novembre, liste les situations médicales dans lesquelles peut être exclue la substitution par un médicament générique. A compter du 1er janvier 2020, conformément à la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019, la mention "non substituable" manuscrite (apposée sur 8,3% des prescriptions en 2016) sera supprimée : le médecin devra obligatoirement et expressément la justifier sur la base de critères médicaux objectifs. 8,3 % de prescriptions « non substituables » en 2016 !! En 2019, certainement encore beaucoup moins. On le voit dans nos cabinets, c'est une demande qui diminue au fil des années et qui aurait disparu spontanément. Combien a-t-il fallu de réunions pour pondre les fameux critères qui justifient la mention NS. Des heures de travail payées par le contribuable et qui aboutissent à alourdir nos consultations déjà bien complexes. Le roi UBU n'est pas mort !! Dr Sylvaine LE LIBOUX, Secrétaire Générale [...]

2019-11-29T01:33:31+01:0028 novembre 2019|La lettre hebdomadaire|0 commentaire