Accueil/biniasz

À propos de biniasz

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent biniasz a créé 4880 entrées de blog.

Lettre Hebdo 855

Lettre Hebdo 855 /// 03-06-2020 EDITO : Rêvons plus grand ! Vous en avez rêvé ? La CSMF l’a fait ! « Les Généralistes-CSMF », partant du constat qu’en temps de crise, l’ARS de la plus grande région de France est capable de proposer aux médecins une rémunération de 140 euros de l’heure, a fait, il y a deux semaines, un éditorial musclé et a réclamé une consultation à 45 euros. Notre Président, Luc Duquesnel, dont le travail depuis des années de représentant syndical auprès des tutelles est rigoureux, précis, responsable et progressiste, a réussi à faire avancer l’idée que les consultations de tous ces patients en ALD, perdus de vue pendant le confinement, seraient longues et complexes, bien appuyé en cela par le Président de la CSMF, Jean-Paul Ortiz. Aussitôt dit aussitôt fait, cette consultation voit le jour : PCV ou CCX à 46 euros (selon si votre logiciel est à jour ou pas), en tiers payant, valable jusqu’au 30/06/2020, pour les patients non vus en présentiel pendant le [...]

2020-06-03T16:33:36+02:003 juin 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

MAIL  Les Généralistes CSMF  ///  Mardi 26 mai 2020

  MAIL  Les Généralistes CSMF  ///  Mardi 26 mai 2020 « SÉGUR DE LA SANTÉ » OU « SÉGUR DE L’HÔPITAL » ? Le gouvernement et le Ministre de la Santé, face aux déficiences majeures auxquelles la France a dû faire face depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, ont décidé d’organiser un grand raout baptisé « Ségur de la santé » pour, une nouvelle fois, réformer notre système de santé défaillant. La synthèse en sera faite en juillet et elle aura une traduction législative ainsi que dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021 (PLFSS 2021). Au menu, et dans le désordre, un retour d’expérience au sein des hôpitaux pour recenser ce qui a fonctionné, une revalorisation des salaires hospitaliers, une revalorisation des carrières hospitalières, revoir la gouvernance des hôpitaux, et au total un nouveau plan pour l’hôpital dès cet été. Une nouvelle fois, tel l’arbre qui masque la forêt, notre système de santé se résumerait à l’hôpital ! Il ne s’agit pas de remettre en cause de nécessaires revalorisations salariales car, [...]

Lettre Hebdo 854

  Lettre Hebdo 854 /// 20-05-2020 EDITO : Retour vers le futur L’ARS Ile de France a fixé le cap pour la refonte du système de santé : 420 euros les trois heures pour un médecin, et 260 pour une infirmière. Ce qui revient pour un clinicien à 45 euros la consultation, avec un forfait structure lui permettant de rémunérer les locaux parfaitement accessibles, un logiciel, un secrétariat, du matériel et une assistante diplômée, sans autre contrepartie que le fait d’exercer avec éthique et déontologie son métier. 45 euros la consultation simple, un forfait structure aux alentours de 60 000 euros annuels, c’est une bonne base de départ pour négocier... Rien d’autre à rajouter, si ce n’est que c’est ce que demande le syndicat Les Généralistes-CSMF depuis des années. Ah si peut être... Un médecin et une infirmière ont la même valeur en ville et à l’hôpital. De même qu’il n’y a aucune différence entre spécialiste en médecine générale et spécialiste d’organe, ou entre spécialité clinique et spécialité technique, excepté [...]

2020-05-20T11:05:56+02:0020 mai 2020|La lettre hebdomadaire|1 Comment

Lettre Hebdo 853

Lettre Hebdo 853 /// 15-05-2020     EDITO : Prouve que tu existes Tu es médecin généraliste, seul dans un cabinet, en groupe, dans une MSP, ou bien dans une organisation territoriale type CPTS. Tu as un secrétariat physique ou délocalisé ou une assistante médicale. Tu exerces dans une zone désertifiée à la campagne ou dans une banlieue défavorisée ou dans un centre-ville plus attractif. Tu es installé depuis peu de temps ou déjà bien implanté ou tu commences à penser à la retraite. Une diversité bien française, des modes d'exercices et des organisations différents mais un point commun : La passion du métier, la prise en charge d'un patient, dans sa globalité. Tous les jours, tu fais de la prévention (vaccinations, dépistage des facteurs de risques cardio-vasculaires, repérages des pathologies cancéreuses, prise en charge des comportements addictifs, accompagnement des troubles psycho-sociaux …), tu coordonnes, en lien avec tes confrères spécialistes, les traitements des malades pluri-pathologiques, tu soignes des familles entières du nourrisson à la personne âgée dépendante : Toutes [...]

2020-05-14T09:56:11+02:0014 mai 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Flash info: Déconfinement et tracking

    FLASH INFO 12/05/2020 Déconfinement et tracking Comité Ethique Les Généralistes-CSMF Notre système de santé actuel met au centre la Personne Humaine, qu’il soit patient, malade ou sain, et par ailleurs bénéficiaire ou non de l’assurance maladie. Le Médecin Généraliste libéral actuel est conscient de sa mission de réception de toute personne en demande de soins et d’amélioration de sa santé. La crise actuelle et les erreurs initiales de sa prise en charge font que notre pays se trouve à un tournant : si l’on veut éviter un second confinement, dont les conséquences sanitaires et économiques risquent d’être pires que le premier, il faut repérer, dépister, traiter les patients suspects, mais aussi les isoler et rechercher tous les cas suspects pour les dépister et les isoler si besoin. Les Généralistes-CSMF, en syndicat responsable et constructif, entend prendre pleinement sa part dans la lutte contre cette épidémie. Les questions éthiques ont fait l’objet de discussions intenses en notre sein. Nous vous proposons quelques réponses. Pourquoi avoir insisté pour mettre le [...]

2020-05-12T16:11:32+02:0012 mai 2020|Communiqués|0 commentaire

Lettre Hebdo 852

  Lettre Hebdo 852 /// 06-05-2020   EDITO : Déconfinement : enjeux, défis et faux problèmes Les enjeux : Quelle est la situation actuelle malgré le confinement ? Près de 4 000 hospitalisations en réanimation, pas de diminution significative des hospitalisations, plus de 24 000 décès (hôpital + EHPAD), 7 000 à 9 000 décès estimés à domicile depuis le début de l'épidémie, 4 000 médecins libéraux en arrêt de travail pour COVID. Sans être alarmiste, une deuxième vague est probable après le déconfinement et tout doit être mis en œuvre pour diminuer la circulation du virus, une contamination massive et un débordement de notre système de santé. La mission des médecins à partir du 11 mai 2020 : Le rôle du médecin généraliste se limitera à déclarer via Ameli pro, dans les 24 heures, tout patient COVID+ et ses proches vivant sous le même toit. Cette consultation très complexe sera rémunérée 55 € (G + MIS). La recherche des cas-contacts et la prise de contact avec ces derniers seront [...]

2020-05-06T13:48:08+02:006 mai 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

MAIL Les Généralistes CSMF /// Mardi 28 avril 2020

MAIL  Les Généralistes CSMF  ///  Mardi 28 avril 2020 UN AUTRE MONDE… S’il y a deux mois un lanceur d’alerte nous avait prédit une pandémie qui mettrait à mal notre économie, notre système de santé, que certains d’entre nous perdraient la vie pour être montés au front, l’obligation de ficher les français pour leurs contacts afin d’éviter une deuxième ou troisième vague de cette pandémie meurtrière, l’impossibilité pendant des mois d’avoir recours à des examens ou à des actes chirurgicaux liée à une pénurie mondiale de produits anesthésiants,… qu’aurions nous dit de ce lanceur d’alerte ? Qu’il s’agissait d’un nouveau colporteur de fakenews ! Et bien non, ce lanceur d’alerte aurait eu raison. Pour les 18 mois à venir, l’enjeu crucial sera le Contact Tracing, pierre angulaire du déconfinement. De sa réussite ou de son échec, mais aussi de la capacité de la population à respecter la stratégie gouvernementale, dépendra la venue ou l’absence d’une deuxième ou d’une troisième vague de Covid-19. Notre rôle n’est pas de remettre en cause cette stratégie car [...]

Flash info: Equité et transparence

  FLASH INFO 27/04/2020 Equité et transparence L’Etat ne communique que peu de chiffres sur les soignants atteints, contaminés, gravement touchés par le Covid-19. La CARMF nous informe que 21 médecins libéraux sont décédés et près de 4000 sont ou ont été en arrêt de travail du fait du coronavirus mais nous n'avons aucun chiffre officiel de l’Etat. Tous les personnels soignants sont durement touchés, mais l’Etat n’ayant pas assez anticipé, fait des choix quant à mieux équiper certains que d’autres. Il est normal que les ambulanciers ou équipes du SAMU au domicile soient parfaitement équipés. Il est scandaleux que les médecins généralistes, les infirmières, les aides-soignantes et le secteur médico-social, tout intervenant au domicile du patient, ne soient pas mieux protégés alors que l’exposition est maximale dans ce cadre. Ainsi, plus de 20% des médecins de SOS Grand Paris ont été contaminés. Des retours nombreux de médecins généralistes, qui n’ont pas abandonné leurs visites à domicile, et qui voient des patients décompenser des pathologies lourdes, nous alarment. Nous voulons [...]

2020-04-28T00:37:39+02:0028 avril 2020|Communiqués|0 commentaire

Lettre Hebdo 851

  Lettre Hebdo 851 ///  22-04-2020 Confinement et Santé Publique : Reprendre confiance dans les cabinets médicaux Certaines ARS ne jouent pas le jeu et au moment où les circuits COVID et non COVID ont tout leur intérêt, elles découragent les professionnels de santé qui s'y sont investis depuis plusieurs semaines. Accrochées à leurs petits tableaux à remplir, confinées et confites dans leur logique administrative, ces tutelles passent complètement à côté de la dimension humaine de ce tsunami épidémique et surtout, ce qui est plus grave, elles induisent une perte de chance pour nos concitoyens. Le tout COVID a ses limites en médecine ambulatoire. On s'aperçoit que des pathologies sont vues trop tardivement, que des patients meurent à domicile par peur de consulter leur médecin traitant en cette période épidémique. Les médecins généralistes doivent rassurer les patients fragiles dont il faut reprendre le suivi, continuer à vacciner les enfants, voir les personnes âgées à domicile, évaluer les pathologies aiguës non Covid, tout en poursuivant le repérage des patients suspects coronavirus. [...]

2020-04-23T08:27:14+02:0023 avril 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire