Accueil/biniasz

À propos de biniasz

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent biniasz a créé 4924 entrées de blog.

COTATION RETOUR D’HOSPITALISATION* EN EHPAD

  FLASH INFO 15/12/2020 COTATION RETOUR D'HOSPITALISATION* EN EHPAD VG + MU + MD** + MSH* = 80,60 € VG + MU + MD** + MIC* = 80,60 € A titre dérogatoire, pendant cette période de crise liée à la COVID-19, cette revalorisation des actes signe une reconnaissance du travail accompli par les médecins généralistes au sein des établissements en lien avec les médecins coordonnateurs et les équipes de soins. Les Généralistes-CSMF et le SMCG-CSMF continuent à se battre pour que les prises en charge coordonnées et complexes soient dignement rémunérées à la hauteur de l'engagement des médecins pour nos personnes âgées pendant cette épidémie * voir infographie ci-dessous pour définition NGAP des majorations MSH et MIC ** dans la limite des 3 premiers résidents vus. Retrouvez la NOMENCLATURE 2020 Les Généralistes CSMF (Métropole + Antilles + Guyane La Réunion) sur notre site  ou par envoi sur simple demande lesgeneralistes@csmf.org

2020-12-16T00:29:54+01:0016 décembre 2020|Communiqués|0 commentaire

Cotation visite en EHPAD

  Paris, le 11 décembre 2020 Cher Confrère, Chère Consœur, OUI, vous pouvez coter VMU + MD + MSH en retour d’hospitalisation dans un EHPAD. Les situations parfois plus complexes en ville ne sont pas à ce jour reconnues ! Nous ne pouvons que saluer le travail en commun de tous les membres de la CSMF. Pour une meilleure prise en charge de nos patients âgés en EHPAD, le travail syndical a été fait, reconnaissant le travail du médecin généraliste en lien avec les médecins coordonnateurs et les équipes de soins par des honoraires enfin décents. Les propositions d’un nouvel avenant conventionnel étaient d’un autre siècle et pas en faveur d’une prise en charge coordonnée de nos personnes âgées. La CNAM vient de donner une réponse précise sur le cumul possible de la MU avec la MSH lors de visites en EHPAD : « Dans le contexte d’épidémie liée au COVID-19, la situation des résidents d’EHPAD a nécessité l’appui de tous les professionnels de santé. Ainsi des mesures dérogatoires ont [...]

2020-12-11T14:17:30+01:0011 décembre 2020|Communiqués|0 commentaire

Lettre Hebdo 872

Lettre Hebdo 872 /// 09-12-2020 EDITO : Elles n’ont eu de négociations que le nom … Les négociations conventionnelles s’achèvent et comme nous l’avions très vite constaté et clamé, elles parachèvent l’humiliation que le gouvernement semble vouloir infliger à la médecine libérale. Peu de moyens, ceux prévus l’étant pour les entreprises du numérique en santé. Surtout pas de négociations : l’affaire était pliée d’avance ! Le gouvernement refuse de discuter sur le fond. Le sacro-saint Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie (ONDAM) empêche toute innovation ou proposition de réforme du financement du système de santé. La doctrine étatique fait semblant de vouloir laisser les professionnels organiser les soins mais veut avoir la main sur tout, malgré le « succès » que l’on a vu des ARS en tant de crise... Ce n’est pourtant pas compliqué ! Pourquoi tous les médecins n’ont pas accès à l’Option Pratique Tarifaire Maîtrisée (OPTAM) pour les aider à financer la modernisation de leur pratique ? Pourquoi, lorsque nous demandons la création de consultations complexes G2/G3/G4 [...]

2020-12-08T23:39:26+01:008 décembre 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Lettre Hebdo 871 /// 01-12-2020

    LETTRE HEBDO n°871• 01/12/2020 EDITO : TOUS MEDECINS TRAITANTS !!? Les sages-femmes veulent être les médecins traitants de la femme. Quelle idée saugrenue et réductrice pour la gente féminine dont je fais partie. Nous réduire à nos organes génitaux et à notre maternité est pour le moins révoltant. Une femme, comme un homme, peut avoir une pathologie cardiaque chronique ou un épisode de cholécystite aiguë à diagnostiquer ou une anémie à explorer ou un bilan sanguin à interpréter ou un mal être à relier à une histoire familiale ; tout cela n'est pas du ressort des sages-femmes qui n'ont pas la formation ni l'expertise pour cela. Leur rôle est de s'occuper des suivis gynécologiques et des grossesses non pathologiques. On est bien loin du rôle du médecin traitant dont les années d'étude lui permettent de suivre une personne (homme ou femme), dans sa globalité. Il en est de même pour cette profession intermédiaire, qui remplacerait les médecins dans les zones déficitaires rurales ou urbaines difficiles. Des sous-médecins pour [...]

2020-12-01T13:57:48+01:001 décembre 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

MAIL Les Généralistes CSMF /// Mercredi 25 novembre 2020

MAIL Les Généralistes CSMF /// Mercredi 25 novembre 2020 LE FOSSOYEUR DE LA MÉDECINE GÉNÉRALE LIBÉRALE… L’actualité médicale vient, à quatre reprises, de démontrer la volonté du gouvernement de s’attaquer à la médecine générale libérale. La première est une proposition parlementaire qui propose la création d’une « profession médicale intermédiaire » afin d’améliorer l’accès aux soins grâce à une nouvelle profession qui se situerait entre les trois années de formation d’une infirmière et les dix années de formation du médecin. Cela rappelle le XIXème siècle qui avait vu naître le corps des officiers de santé qui permettait d’exercer la médecine sans en avoir le titre. Ainsi, les patients défavorisés et les ruraux auront des officiers de santé, les autres de vrais docteurs en médecine. Les Généralistes-CSMF s’oppose à une politique gouvernementale qui reviendrait à mettre en place une médecine à deux vitesses et une intolérable inégalité géographique et sociale devant la maladie. La seconde est un amendement porté par le groupe parlementaire LREM qui veut créer un statut de sage-femme [...]

2020-11-25T19:01:54+01:0025 novembre 2020|Mail Les Généralistes-CSMF|0 commentaire

Lettre Hebdo 870

    Lettre Hebdo 870 /// 18-11-2020 EDITO : UNIS DANS LA TEMPETE Nous comptons nos troupes et peut être êtes-vous de ceux qui n’adhèrent pas ou n’adhèrent plus au syndicat : un malencontreux oubli ? une vraie lassitude ? ...les "syndicats ne servent à rien " ?... Aucune "idée de la Médecine" à défendre ?... Drôle d’année mais ce n'est pas dans la tempête que nous devons perdre nos forces pour représenter les premières lignes de l’offre de soins : LES MEDECINS LIBERAUX ! Aussi, nous permettons-nous de solliciter une dernière fois pour 2020 votre soutien : La CSMF est un syndicat poly-catégoriel, ouvert et constructif, qui défend l'unité indéfectible de la Médecine Libérale dans toutes ses composantes ! Nous y passons du temps ... Nous voulons vous défendre, porter vos idées, en commission paritaire, dans les ministères, dans les URPS, face aux ARS... La CSMF a obtenu, par exemple, que soient valorisées : • les visites en EHPAD, (VG+MU + MD) cotation cumulable, nous vous le rappelons, avec [...]

2020-11-18T23:25:02+01:0018 novembre 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Lettre Hebdo 869

Lettre Hebdo 869 /// 11-11-2020   BLOCAGE A TOUS LES ETAGES HOPITAL PARIS, 5 novembre 2020 (APMnews) - La coordination ville-hôpital doit être renforcée dans la prise en charge du Covid-19 pour préserver les services hospitaliers (… ) a prôné Olivier Véran,..C'est une vraie différence avec la première vague, où la gestion était très hospitalo-centrée", a-t-il ajouté. Ah oui ?? On n'avait pas remarqué !! Nous sommes encore et toujours la variable d'ajustement sans se préoccuper de l'état des troupes ambulatoires alors que depuis mars, nous sommes au chevet de 95 % des patients COVID. CNAM PARIS, 3 novembre 2020 (APMnews) - Contact tracing : la Cnam en difficulté face à "la progression très brutale du nombre de patients" ( … ) et de leurs cas contacts" a-t-elle fait savoir dans un communiqué lundi soir. De même, la CNAM est sous l'eau et ne gère même plus les cas 0 dans contact COVID. « Au secours ! les médecins traitants » qui doivent s'adapter très rapidement alors que la plateforme [...]

2020-11-11T17:32:35+01:0011 novembre 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Lettre Hebdo 868

    Lettre Hebdo 868 /// 03-11-2020 EDITO : « En dessous du niveau de la mer » Voici le constat lucide, sur le niveau des ARS pendant cette crise, posé par nos édiles. Et sur les médecins généralistes ? Réactifs, organisés, disponibles … Quelles conclusions en tirera-t-on probablement ? Que l’administration à son niveau départemental a manqué de moyens et qu’il faudra renforcer les ARS pour qu’elles contrôlent mieux le travail des libéraux … C’est à en pleurer… Dire que certains continuent de discuter autour d’une table. Franchement les amis, passons cette crise - pas le choix de toute façon - et renversons la table ! Que ce soit la CSMF, le syndicat historique, raisonnable, force de propositions, qui initie ce mouvement, fait peur au pouvoir. La CSMF est le seul syndicat capable de fédérer l’ensemble de la profession. Nous en aurons besoin : sans révolte perdurerait cette situation... révoltante ! Dr Michaël RIAHI, Vice-Président « Les Généralistes CSMF » BILLET D'HUMEUR : Tests antigéniques : le cafouillage On [...]

2020-11-03T11:12:32+01:003 novembre 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

MAIL Les Généralistes CSMF /// Jeudi 29 octobre 2020

MAIL Les Généralistes CSMF /// Jeudi 29 octobre 2020 LA CONSULTATION À 25 € JUSQU’EN 2027 ! Ne cherchez pas dans vos mails, il ne s’agit pas d’une annonce gouvernementale qui vous aurait échappée par inadvertance. Et pourtant, elle est sous entendue dans les annonces faites par le gouvernement et par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie depuis le mois de septembre. Tout d’abord, le choix d’exclure la médecine libérale des mesures issues du Ségur de la Santé. Pourquoi refuser de revaloriser nos consultations complexes qui sont de plus en plus nombreuses alors que les médecins hospitaliers, avec le plus d’ancienneté, verront leurs salaires revaloriser de 19% ? Ces revalorisations sont justifiées pour nos confrères hospitaliers, mais elles le sont aussi pour les médecins libéraux. Pourquoi ne pas prendre en compte une des missions essentielles du médecin généraliste qui effectue des visites pour permettre le maintien à domicile de nos ainés ? Pourquoi ne proposer que des forfaits et refuser de majorer les actes de soins non programmés que les médecins [...]

2020-10-30T01:20:12+01:0030 octobre 2020|Mail Les Généralistes-CSMF|0 commentaire

Flash info: prise en charge des TCG téléphoniques

    NOTRE DEMANDE ENFIN ENTENDUE: A NOUVEAU PRISE EN CHARGE DES CONSULTATIONS TELEPHONIQUES . Pour les Patients - présentant les symptômes de l'infection ou reconnu atteint du covid-19 Ou - en affection de longue durée (ALD) Ou - âgés de 70 ans et plus Ou - les femmes enceintes . Et pour tous les patients résidant dans les zones blanches ( sans connexion internet à haut débit ) En raison de la réactivation de l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire, le gouvernement autorise à nouveau la prise en charge financière des téléconsultations par téléphone c’est-à-dire sans vidéotransmission. Tolérance dans l’attente de la publication d’un décret Retrouvez la NOMENCLATURE 2020 Les Généralistes-CSMF (Métropole + Antilles + Guyane La Réunion)  sur notre site ou par envoi sur simple demande lesgeneralistes@csmf.org

2020-10-27T10:30:19+01:0027 octobre 2020|Communiqués|0 commentaire
Go to Top