Lettre Hebdo 855

Lettre Hebdo 855 /// 03-06-2020 EDITO : Rêvons plus grand ! Vous en avez rêvé ? La CSMF l’a fait ! « Les Généralistes-CSMF », partant du constat qu’en temps de crise, l’ARS de la plus grande région de France est capable de proposer aux médecins une rémunération de 140 euros de l’heure, a fait, il y a deux semaines, un éditorial musclé et a réclamé une consultation à 45 euros. Notre Président, Luc Duquesnel, dont le travail depuis des années de représentant syndical auprès des tutelles est rigoureux, précis, responsable et progressiste, a réussi à faire avancer l’idée que les consultations de tous ces patients en ALD, perdus de vue pendant le confinement, seraient longues et complexes, bien appuyé en cela par le Président de la CSMF, Jean-Paul Ortiz. Aussitôt dit aussitôt fait, cette consultation voit le jour : PCV ou CCX à 46 euros (selon si votre logiciel est à jour ou pas), en tiers payant, valable jusqu’au 30/06/2020, pour les patients non vus en présentiel pendant le [...]

2020-06-03T16:33:36+02:003 juin 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Lettre Hebdo 854

  Lettre Hebdo 854 /// 20-05-2020 EDITO : Retour vers le futur L’ARS Ile de France a fixé le cap pour la refonte du système de santé : 420 euros les trois heures pour un médecin, et 260 pour une infirmière. Ce qui revient pour un clinicien à 45 euros la consultation, avec un forfait structure lui permettant de rémunérer les locaux parfaitement accessibles, un logiciel, un secrétariat, du matériel et une assistante diplômée, sans autre contrepartie que le fait d’exercer avec éthique et déontologie son métier. 45 euros la consultation simple, un forfait structure aux alentours de 60 000 euros annuels, c’est une bonne base de départ pour négocier... Rien d’autre à rajouter, si ce n’est que c’est ce que demande le syndicat Les Généralistes-CSMF depuis des années. Ah si peut être... Un médecin et une infirmière ont la même valeur en ville et à l’hôpital. De même qu’il n’y a aucune différence entre spécialiste en médecine générale et spécialiste d’organe, ou entre spécialité clinique et spécialité technique, excepté [...]

2020-05-20T11:05:56+02:0020 mai 2020|La lettre hebdomadaire|1 Comment

Lettre Hebdo 853

Lettre Hebdo 853 /// 15-05-2020     EDITO : Prouve que tu existes Tu es médecin généraliste, seul dans un cabinet, en groupe, dans une MSP, ou bien dans une organisation territoriale type CPTS. Tu as un secrétariat physique ou délocalisé ou une assistante médicale. Tu exerces dans une zone désertifiée à la campagne ou dans une banlieue défavorisée ou dans un centre-ville plus attractif. Tu es installé depuis peu de temps ou déjà bien implanté ou tu commences à penser à la retraite. Une diversité bien française, des modes d'exercices et des organisations différents mais un point commun : La passion du métier, la prise en charge d'un patient, dans sa globalité. Tous les jours, tu fais de la prévention (vaccinations, dépistage des facteurs de risques cardio-vasculaires, repérages des pathologies cancéreuses, prise en charge des comportements addictifs, accompagnement des troubles psycho-sociaux …), tu coordonnes, en lien avec tes confrères spécialistes, les traitements des malades pluri-pathologiques, tu soignes des familles entières du nourrisson à la personne âgée dépendante : Toutes [...]

2020-05-14T09:56:11+02:0014 mai 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Lettre Hebdo 852

  Lettre Hebdo 852 /// 06-05-2020   EDITO : Déconfinement : enjeux, défis et faux problèmes Les enjeux : Quelle est la situation actuelle malgré le confinement ? Près de 4 000 hospitalisations en réanimation, pas de diminution significative des hospitalisations, plus de 24 000 décès (hôpital + EHPAD), 7 000 à 9 000 décès estimés à domicile depuis le début de l'épidémie, 4 000 médecins libéraux en arrêt de travail pour COVID. Sans être alarmiste, une deuxième vague est probable après le déconfinement et tout doit être mis en œuvre pour diminuer la circulation du virus, une contamination massive et un débordement de notre système de santé. La mission des médecins à partir du 11 mai 2020 : Le rôle du médecin généraliste se limitera à déclarer via Ameli pro, dans les 24 heures, tout patient COVID+ et ses proches vivant sous le même toit. Cette consultation très complexe sera rémunérée 55 € (G + MIS). La recherche des cas-contacts et la prise de contact avec ces derniers seront [...]

2020-05-06T13:48:08+02:006 mai 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Lettre Hebdo 851

  Lettre Hebdo 851 ///  22-04-2020 Confinement et Santé Publique : Reprendre confiance dans les cabinets médicaux Certaines ARS ne jouent pas le jeu et au moment où les circuits COVID et non COVID ont tout leur intérêt, elles découragent les professionnels de santé qui s'y sont investis depuis plusieurs semaines. Accrochées à leurs petits tableaux à remplir, confinées et confites dans leur logique administrative, ces tutelles passent complètement à côté de la dimension humaine de ce tsunami épidémique et surtout, ce qui est plus grave, elles induisent une perte de chance pour nos concitoyens. Le tout COVID a ses limites en médecine ambulatoire. On s'aperçoit que des pathologies sont vues trop tardivement, que des patients meurent à domicile par peur de consulter leur médecin traitant en cette période épidémique. Les médecins généralistes doivent rassurer les patients fragiles dont il faut reprendre le suivi, continuer à vacciner les enfants, voir les personnes âgées à domicile, évaluer les pathologies aiguës non Covid, tout en poursuivant le repérage des patients suspects coronavirus. [...]

2020-04-23T08:27:14+02:0023 avril 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Lettre Hebdo 850

Lettre Hebdo du  16/04/2020 EDITO : C.P.T.S. : Ça Peut Tout Sauver La crise majeure que vit notre pays met les soignants face à leurs responsabilités. L’hôpital vit des heures dures et sombres, et a besoin de notre soutien moral et indéfectible. Il a aussi besoin de la médecine de ville, mais d’une médecine de ville efficiente, organisée, dans une coordination et une coopération s’effectuant dans les deux sens. Les C.P.T.S. ou Communautés Professionnelles Territoriales de Santé, idée phare portée par la CSMF, sont la solution à la plupart de nos problèmes. Cette crise le prouve et doit faire accélérer la transition. Les médecins qui s’en sont emparés ont su répondre très vite aux difficultés : montage de centres Covid, organisation de la réponse territoriale, travail avec le 15 et les hôpitaux, filières non-covid pour le reste des problèmes de santé à régler. Les C.P.T.S. ne doivent pas être un enjeu de combat d’arrière-garde, à savoir si elles ne doivent être qu’aux mains des généralistes, et si les spécialistes ont [...]

2020-04-17T09:05:09+02:0017 avril 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Lettre Hebdo 849

  Lettre Hebdo 849 /// 08-04-2020   EDITO : La faillite, nous voilà ! Où est l’Etat ? C’est la question que se posent beaucoup de médecins, infirmiers et patients depuis le début de la crise COVID-19. Les médecins organisent le territoire et la réponse, et prouvent que, s’ils se l’approprient et qu’on leur laisse gérer les choses, ils le font mieux que l’administration. Mais cela se fait souvent bénévolement ou via des CPTS existantes (ce qui revient au même vu la faiblesse des financements). Et pour obtenir des budgets, ils doivent se battre avec l’ARS et rédiger des longs projets, sur lesquels on va les pinailler sur le budget sécurité ou matériel. Où est l’Etat ? Dans la gestion des masques FFP2, comment ne pas être scandalisé par le sort réservé à nos collègues infirmières, vaillantes combattantes à nos côtés, qui ne reçoivent pas assez de masques et sont pourtant au domicile et bien aussi exposées que nous. Nous en avons assez des contradictions et fausses informations ; certes, [...]

2020-04-09T21:30:26+02:008 avril 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Lettre Hebdo 848

Lettre Hebdo 848 /// 26-03-2020 EDITO : Les heures sombres Nous sommes au front et l’heure n’est pas à la polémique, mais les faits sont là. En ces heures sombres que traverse notre pays, nous constatons les effets du saccage de notre système de santé : 7 500 lits de réanimation contre 25 000 en Allemagne, un hôpital en manque de personnel, pas assez de matériel (gants, masques, surblouses, charlottes, liquide hydro alcoolique) pour les médecines de ville et hospitalière. Tous nos dirigeants depuis 30 ans sont responsables. On supprime des stocks de masque alors qu’il y en avait 1 milliard au début des années 2000, en comptant sur la « forte capacité de production venant d’Asie »… On détruit notre industrie et notre capacité de production. On sous-estime la gravité du COVID19 depuis le début de cette épidémie en Chine, puis en Italie. On préfère organiser un match de foot à Lyon en faisant rentrer d’un coup le virus dans le sud plutôt qu’être précautionneux. On n’annule aucun voyage [...]

2020-03-26T22:33:58+01:0026 mars 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Lettre Hebdo 847

  Lettre Hebdo 847 /// 19-03-2020   COUP DE GUEULE Ce que l’ARS octroie à nos héros du grand-est !! → Des masques chirurgicaux périmés et des kms à faire SCANDALEUX ET SANS COMMENTAIRE L'ARS Grand Est vous informe qu'une distribution de masques chirurgicaux aux médecins généralistes et infirmiers libéraux du Haut-Rhin aura lieu le 18 mars 2020 de 7h30 à 14h, en attendant que les officines pharmaceutiques soient à nouveau livrées. Chaque médecin généraliste libéral et infirmier libéral se verra remettre une boîte de 50 masques, sur présentation de sa carte professionnelle. Un émargement sera fait sur la base d'un listing à jour de l'ARS. Les généralistes remplaçants ne pourront obtenir de masques : ils doivent utiliser ceux du titulaire. Veuillez noter que ces masques proviennent de stocks récupérés par l'ARS (grippe H1N1), aussi certains masques peuvent être périmés. Ils peuvent néanmoins être utilisés sans risque. Une adresse mail a été créée par la CSMF afin de recueillir les vidéos, témoignages,… PRATIQUE : coronaclic.fr : un outil pratique pour [...]

2020-03-19T00:11:44+01:0019 mars 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Lettre Hebdo 846

Lettre Hebdo 846 /// 12-03-2020   COVID-19 : En première ligne, les Médecins Généralistes s'organisent. Branle-bas de combat dans les ARS régionales : il leur faut des protocoles, des conduites à tenir à la hâte pour l'ambulatoire. Dans les conférences téléphoniques qui se multiplient avec les tutelles, on nous raconte tout et n'importe quoi : "Les masques chirurgicaux sont suffisants", "l'organisation des cabinets ? Ben, on ne sait pas …" , "Les médecins généralistes ne géreront que les cas asymptomatiques ou pauci symptomatiques !!!..." . Heureusement, les médecins généralistes n'ont pas attendu et s'organisent en régions pour la phase 3. Adaptation du secrétariat pour faire le tri des appels, salles d'attente réservées quand c'est possible ou plages horaires dédiées pour les fiévreux et/ou tousseurs, conseils donnés aux familles pour protéger les personnes âgées, téléconsultations simples ou assistées, mise en place des mesures en Ehpad où interviennent les médecins traitants... Mais le manque de masques FFP2 (et chirurgicaux), qui est l'illustration scandaleuse de l'hospitalo-centrisme des deux dernières décennies, fait courir des [...]

2020-03-12T10:58:08+01:0012 mars 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire