Accueil/Publications Les Généralistes-CSMF

Lettre Hebdo 867

  Lettre Hebdo 867 /// 21-10-2020 EDITO : Pour 100 briques t’as plus rien Comment comprendre qu’il y ait encore des syndicats autour de la table, vu l’indécence de ces négociations ? 0,30 milliard d’euro pour l'ambulatoire contre 28 milliards pour l’hôpital ! Ça se passe de commentaires, non ? Dans ces temps difficiles, seule la Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF) vous défend. Sachez-vous en souvenir ! Un exemple ? Avec la PCV - consultation complexe post confinement - obtenue par la CSMF à 46 euros, les généralistes ont pu goûter à la différence d’un exercice qui nous permet de prendre le temps et d'augmenter la qualité de nos consultations. La CSMF est le seul syndicat à demander cette mesure simple et indolore pour la CNAM (nous pouvons leur démontrer s’ils nous écoutent) qui pourrait sauver la médecine générale : rémunérer en fonction des niveaux de complexité les consultations. Seul ce big bang - et non encore un nouveau forfait voulu par certains - permettrait aux médecins de réorganiser [...]

2020-10-21T11:01:17+02:0021 octobre 2020|La lettre hebdomadaire|1 Comment

Lettre Hebdo 866

Lettre Hebdo 866 /// 13-10-2020 EDITO : TROP C’EST TROP A-t-on attendu l'ARS et la CNAM pour travailler en coordination ? NON. A-t-on attendu l’ARS et la CNAM pour répondre aux demandes de soins non programmés ? NON. A-t-on attendu l’ARS et la CNAM pour tenir nos dossiers et assurer les consultations complexes ? NON. Nous ne demandons pas à gagner plus mais à travailler mieux, et pour cela nous avons besoin de moyens ! Agrandir nos locaux (particulièrement dans les grandes villes où la situation immobilière est tendue), embaucher des secrétaires, des assistants médicaux, en toute liberté ! Nous devons développer nos entreprises médicales : être le chef d'orchestre du parcours de santé pour les patients chroniques et âgés, mener des campagnes de prévention à l'échelle territoriale, promouvoir l’éducation thérapeutique... Au lieu de cela, à force d'humiliation, d'assistanat, nous perdons l'intérêt de la médecine générale et nous perdons la main ! Des groupes financiers sont à l’affût pour se glisser dans la brèche des soins non programmés à la [...]

2020-10-14T08:27:51+02:0014 octobre 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Lettre Hebdo 865

    Lettre Hebdo 865 /// 07-10-2020 BILLET D’HUMEUR : RLBDEPPDC ! Vous jouez le jeu en essayant de décrypter tous ces acronymes. Vous vous investissez dans des exercices coordonnés, dans des MSP, ESP, ESS, CPTS et/ou vous participez à la PDSA ; vous vous formez grâce aux DPC, FAF/PM et/ou vous participez à l'amélioration de l'accès aux soins en faisant tous les jours des SNP ; COVID et EPI sont devenus votre quotidien et/ou vous avez une grosse patientèle parce que vous êtes en ZIP ou en ZAC et vous vous épuisez et/ou vous innovez en faisant des projets pilotes SAS qui vous prennent du temps parce que votre cœur de métier, c'est le soin et pas de faire des dossiers. On vous demande de faire des TCG mais vous, ce que vous aimez, c'est voir votre patient et l’examiner. On veut vous faire remplir le DMP et le VSM gratuitement. La CNAM vous parle de PLFSS, d'ONDAM mais surtout de ne pas revaloriser vos consultations qui sont pourtant [...]

2020-10-07T23:21:46+02:007 octobre 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Flash infos: en partie entendus ….

    FLASH INFO 01/10/2020 Les Généralistes-CSMF ont été en partie entendus pour les mesures dérogatoires en EHPAD qui sont prorogées jusqu’au jusqu’au 31 décembre 2020. Nous réitérons notre demande de pérennisation. Rappel : VG + MU = 47,60 € pour tous les patients en EHPAD. La majoration de déplacement (MD=10 €) et les IK sont cumulables à ces actes VG + MU + MD = 57,60 € dans la limite de 3 MD par déplacement en EHPAD. ★★★★★ Pour en finir avec les inégalités sanitaires (Patients non connectés, en zone blanche, âgés), Les Généralistes-CSMF réitèrent la demande de la rémunération de la consultation téléphonique en tiers payant intégral abandonnée depuis le 10 juillet 2020 et qui a toute sa place dans le suivi médical de la population. Retrouvez la NOMENCLATURE 2020 Les Généralistes CSMF (Métropole + Antilles + Guyane La Réunion) sur notre site  ou par envoi sur simple demande lesgeneralistes@csmf.org

2020-10-01T23:11:08+02:001 octobre 2020|Communiqués|0 commentaire

MAIL  Les Généralistes CSMF  ///  Mercredi 30 septembre 2020

MAIL  Les Généralistes CSMF  ///  Mercredi 30 septembre 2020 PAS DE SÉGUR POUR LA MÉDECINE LIBÉRALE ? Deux négociations conventionnelles se sont ouvertes il y a deux semaines qui concernent tout particulièrement les médecins libéraux : celle pour un nouvel avenant à la convention médicale et celle pour un avenant à la convention des Communautés Professionnelles Territoriales de Santé, les CPTS. Concernant la première, elle revêt une importance capitale puisque ce gouvernement a décidé de reporter à l’été 2022, c’est-à-dire après les prochaines élections présidentielles, la négociation pour une nouvelle convention médicale et donc sa mise en œuvre pour l’été ou l'automne 2023. Les conséquences d’un tel choix sont majeures pour les médecins libéraux puisque ce qui ne sera pas compris dans l’avenant à la convention médicale en cours de négociation ne pourra, dans le meilleur des cas, s’appliquer que dans 3 ans. Ainsi, la revalorisation de la consultation de médecine générale, et son cortège de consultations de plus en plus complexes, n’aurait lieu que dans 3 ans ! Pourtant le Ministre de la [...]

2020-09-30T10:32:01+02:0030 septembre 2020|Mail Les Généralistes-CSMF|0 commentaire

Flash info du 28/09/2020

  FLASH INFO 28/09/2020 Demandons à jouer les prolongations avec Les Généralistes-CSMF pour les visites en EHPAD à 57,60 € (V + MD + MU) Rapidement, la CNAM doit rendre ces mesures pérennes. Retrouvez la NOMENCLATURE 2020 Les Généralistes CSMF (Métropole + Antilles + Guyane La Réunion) sur notre site  ou par envoi sur simple demande lesgeneralistes@csmf.org

2020-09-29T08:13:47+02:0028 septembre 2020|Communiqués|0 commentaire

Lettre Hebdo 864

Lettre Hebdo 864 /// 23-09-2020 EDITO : une négociation complexe ? Les négociations conventionnelles de l’avenant 9 s’ouvrent. Elles n’ont de négociations que le nom, tant la feuille de route semble jouée d’avance. C’est l’administration qui dicte au politique, et non l’inverse, et pour celle-ci, le secteur libéral doit continuer à être dépecé méthodiquement pour être revendu au plus offrant, pour encore et toujours resserrer l’étau sur les libéraux. Et nos divisions sont du pain béni ! Pourtant, quand on parle au terrain, généralistes et spécialistes demandent peu ou prou la même chose : revalorisation significative de la valeur de l’acte et prise en compte de sa complexité. Pour les soins non programmés, mission déjà assumée gratuitement depuis des années par le secteur, qu’on arrête de réinventer l’eau chaude et de nous demander de boucher les trous d’un système que l’administration a fait exploser par des tarifs dramatiquement bas. Soyons simples et unis. Acte nettement valorisé pour tous et liberté dans nos prérogatives. Nous n’avons pas besoin de quatre surveillants [...]

2020-09-23T19:16:57+02:0023 septembre 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

ITW n°6 : Frédéric Bizard, Economiste de la Santé.

  « L’interview qui tue » n°6 : Frédéric Bizard, Economiste de la Santé. Notre système de santé dysfonctionne, tout craque de partout et vous avec ? Fermez les yeux... Respirez... Et laissez-vous emporter par la lecture du dernier ouvrage de l’économiste Frédéric Bizard « Alors ? La réforme globale de la santé, c’est pour quand ? », fruit d’une réflexion collective de l’Institut Santé, organisme apolitique et citoyen qu’il a fondé et préside. Vous sortirez de cette lecture avec un espoir, celui d’une utopie réalisable, oxymore on ne peut plus à propos quant à ce programme de refondation. Car médecins et patients ont besoin de croire, devant une maladie, à la possibilité d’un traitement global. Et le système de santé est malade, très malade : ce constat très présent dans l’œuvre de l’économiste sert de base au diagnostic. Mais ici, pas de mise au pilori de certains acteurs, pas de fatalisme : dans un profond respect des médecins et des autres professionnels de santé, cette analyse s’apparente à un [...]

2020-09-21T23:20:10+02:0021 septembre 2020|Communiqués|0 commentaire

Lettre Hebdo 863

  Lettre Hebdo 863 /// 16-09-2020 SASuffit ! Arrêtons de nous faire inventer l'eau chaude et de nous mettre la pression.Le SAS (Service d'Accès aux Soins) aurait dû être mis en place depuis longtemps et a déjà existé pour ceux de ma génération qui ont connu l'avant T2A : un temps où le 15 n'était pas surchargé et où l'appel au médecin traitant était la règle en première intention. Depuis 20 ans, les effets délétères de mauvais choix politiques pourrissent la vie de nos concitoyens. Un SAMU tout puissant, pompe à finances de l'hôpital, d'où un engorgement des urgences, organisé, un mépris pour la médecine ambulatoire dépossédée de la gestion des urgences non vitales, une gabegie financière avec certains mercenaires urgentistes aux rémunérations indécentes et des actes de premier recours facturés au prix fort par les établissements. Avec le pacte de refondation des urgences et le SAS, revenons aux fondamentaux : un numéro de téléphone pour les urgences vitales et un numéro de téléphone autre pour les urgences non vitales. [...]

2020-09-16T15:32:30+02:0016 septembre 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire

Lettre Hebdo 862

Lettre Hebdo 862 /// 10-09-2020     EDITO : NOUS LE VALONS BIEN Aux Universités d’été, le week-end dernier à Antibes, Jean-Paul ORTIZ, Président de la CSMF a bien situé le contexte : - 55 médecins décédés et 5000 tombés malades pendant cette crise COVID, - Des confrères et consœurs en colère de cet abandon de l'Etat et qui attendent des réponses. On a choisi de ne pas protéger la première ligne. Ce choix est politique et montre un mépris pour la médecine ambulatoire. C'est Xavier BERTRAND, ancien Ministre de la Santé et Président du Conseil régional des Hauts de France, qui a posé la vraie problématique. En France, le système de soins peut-il se passer de la médecine libérale ? La santé doit marcher sur ses deux jambes, libérale et hospitalière. Et l'une ne doit pas être négligée par rapport à l’autre. C'était le sens des questions posées dimanche à Thomas FATOME, nouveau directeur général de la CNAM. Les avenants conventionnels discutés très prochainement doivent répondre aux attentes des [...]

2020-09-11T08:47:10+02:0011 septembre 2020|La lettre hebdomadaire|0 commentaire
Go to Top