/EGORA news

INSOLITE – Sexe féminin en kit… Massage record ?… Vessie cadenassée…

Un sexe féminin en kit et en 3D à monter soi-même Un clitoris en coton, un périnée en corde d'escalade… Pour son projet de fin d'étude, une étudiante a choisi de réaliser un sexe féminin en kit et en 3D. Et invite les amateurs à tripoter ces organes trop méconnus.   Il aura fallu attendre la rentrée 2017 pour qu'un manuel de collège fasse apparaître un clitoris pour la première fois. Il était temps, puisque selon le Haut Conseil à l'égalité homme-femme, une fille de 15 ans sur 4 ne sait pas qu'elle a un clitoris. Et ne parlons pas des garçons du même âge. C'est pour lutter contre cette ignorance que Fanny Prudhomme, 26 ans, a conçu son projet de fin d'études à l'Ecole nationale de création industrielle : un kit d'éducation sexuelle représentant les organes sexuels féminins en 3D.   "Mettre des mots sur le sexe féminin" "Le kit est complet, explique Fanny Prudhomme. Chaque objet représente un organe du sexe féminin (col de l'utérus, trompes de Fallope, [...]

2017-12-08T15:10:34+00:00 1 décembre 2017|EGORA news|0 Comments

Médecine libérale : la Cour des comptes charcute à vif

Les médecins le savent. A chaque rapport de la Cour des comptes, son lot de tacles. Et le dernier fait particulièrement mal. Intitulé "L'Avenir de l'Assurance maladie, assurer l'efficience des dépenses, responsabiliser les acteurs" le rapport préconise pêle-mêle le conventionnement sélectif, une limitation des dépassements d'honoraire sous peine de déconventionnement, ou encore une redéfinition du système conventionnel… Comme attendu, les propositions des Sages de la rue Cambon ont hérissé les médecins qui n'ont pas tardé à s'insurger.   Appuyer là où ça fait mal, telle est la spécialité de la Cour des comptes. Dans un pavé de 285 pages, elle égraine des propositions radicales visant à réformer l'organisation et la gestion du système de santé pour maintenir la qualité et l'égalité d'accès aux soins. Et tant pis si ça ne plait pas aux médecins. "Le rapport de la Cour des Comptes sur l’avenir de l’Assurance maladie est une bombe à fragmentation qui, si elle était utilisée, détruirait notre système de santé, sans laisser la moindre issue de secours", a jugé [...]

2017-11-30T10:56:22+00:00 30 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Les urgences mais à la maison, le nouveau concept d’un médecin entrepreneur

Le Dr Michael Loeb, anesthésiste réanimateur et son associée ont décidé de se lancer dans l'aventure de la création d'entreprise. Leur concept : désengorger les urgences en les délocalisant au domicile de chaque patient. Après avoir noué plusieurs partenariats avec des infirmiers ou des radiologues, ils s'apprêtent à inaugurer leur société baptisée Docariv sur le territoire lyonnais. Le Dr Loeb nous en dit plus.   Egora.fr : Qui êtes-vous ? Dr Michael Loeb : Je suis médecin anesthésiste réanimateur. J'ai 39 ans. Je suis le fils d'un médecin généraliste. J'ai exercé dans tous types d'établissements, aussi bien publics que privés, à Paris puis à Lyon, où je vis depuis une dizaine d'années. J'ai exercé dans des blocs opératoires, dans des services d'urgences et puis en réanimation. J'ai une activité assez polyvalente. Je collabore avec une autre personne de ma génération qui a un cursus totalement différent. Elle est diplômée de Sup de Co Paris et elle a une riche expérience en stratégie et finance d'entreprise. Nous avons une bonne complémentarité [...]

2017-11-29T10:33:38+00:00 29 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Le salaire des « mercenaires » plafonné à 1 400 € brut les 24 heures dès le 1er janvier

Un décret paru au Journal officiel ce dimanche 26 novembre plafonne la rémunération des médecins intérimaires employés dans les hôpitaux publics. Et ce à compter du 1er janvier 2018, et de manière dégressive jusqu'en 2020.   "Enfin ! Il aura fallu 5 ans depuis mon rapport (...) pour enfin mieux réguler le recours aux médecins intérimaires à l'hôpital", s'est réjoui le Dr Olivier Véran, dimanche sur Twitter, suite à la parution du décret visant à mieux encadrer l'intérim médical à l'hôpital. Un "décret d'autant plus précieux que (...) la situation s'est très fortement dégradée" depuis, estime le député LREM de l'Isère.   500 millions d'euros par an Selon son rapport, publié en décembre 2013, le recours à l'intérim ou aux médecins "mercenaires" coûterait 500 millions d'euros par an à l'hôpital public. Il contribuerait au manque d'attractivité des postes de praticiens hospitaliers, deux à quatre fois moins rémunérés.   Lire aussi : Combien gagne un médecin hospitalier ?   Le texte, pris en application de la loi de santé, fixe "un [...]

2017-11-28T10:42:23+00:00 28 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

À l’écoute des remplaçants et des jeunes installés

Que veulent les remplaçants et les jeunes installés ? Alors que deux de leurs représentants occupent une place de choix auprès de la Ministre de la Santé, Les Généralistes de la CSMF sont à l'écoute de leurs doléances.   C'est une évidence, le Regroupement autonome des généralistes jeunes installés et remplaçants (ReAGJIR) est une structure qui a le vent en poupe. Depuis le changement de gouvernement et l'arrivée d'Agnès Buzyn avenue de Ségur, deux d'entre eux occupent une place de choix auprès de la Ministre. Un ancien président de ReAGJIR, Jacques-Olivier Dauberton, a intégré presque immédiatement le cabinet, conseiller en charge (notamment) de la médecine libérale. Jeune installé depuis 2014, il a, pour ce faire, lâché son cabinet en maison de santé à St Rémy en Bouzemont, dans la Marne. Et plus récemment, c'est la présidente en exercice du regroupement, Sophie Augros, qui est devenue l'une des trois délégués, chargés par Agnès Buzyn d'aller porter le plan d'accès aux soins auprès des acteurs de terrain, et de relayer les bonnes [...]

2017-11-27T11:16:19+00:00 27 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Les urgences mais à la maison, le nouveau concept d’un médecin entrepreneur

Le Dr Michael Loeb, anesthésiste réanimateur et son associée ont décidé de se lancer dans l'aventure de la création d'entreprise. Leur concept : désengorger les urgences en les délocalisant au domicile de chaque patient. Après avoir noué plusieurs partenariats avec des infirmiers ou des radiologues, ils s'apprêtent à inaugurer leur société baptisée Docariv sur le territoire lyonnais. Le Dr Loeb nous en dit plus.   Egora.fr : Qui êtes-vous ? Dr Michael Loeb : Je suis médecin anesthésiste réanimateur. J'ai 39 ans. Je suis le fils d'un médecin généraliste. J'ai exercé dans tous types d'établissements, aussi bien publics que privés, à Paris puis à Lyon, où je vis depuis une dizaine d'années. J'ai exercé dans des blocs opératoires, dans des services d'urgences et puis en réanimation. J'ai une activité assez polyvalente. Je collabore avec une autre personne de ma génération qui a un cursus totalement différent. Elle est diplômée de Sup de Co Paris et elle a une riche expérience en stratégie et finance d'entreprise. Nous avons une bonne complémentarité [...]

2017-11-24T15:14:51+00:00 24 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

« Tant qu’on dira aux étudiants de travailler pour ne pas finir MG, il y aura du chemin à faire »

Le Collège national des généralistes enseignants (CNGE) fête cette année les dix ans du clinicat de médecine générale. Augmentation du nombre de titulaires et de maîtres de stage, essor de la recherche et développement des maisons de santé universitaires… Le congrès annuel qui s'ouvre aujourd'hui à Montpellier est l'occasion pour cette toute jeune discipline universitaire de mesurer le chemin parcouru. La spécialité de médecine générale est-elle sortie de sa chrysalide ? "Oui, mais", répond le Pr Vincent Renard, président du collège académique.   Egora.fr : Le clinicat de médecine générale a presque 10 ans. Quel regard portez-vous sur le chemin parcouru ? Vincent Renard : Le chemin parcouru ces dix dernières années est extrêmement important. Comme on l'avait dit et expliqué aux tutelles de longue date, il fallait que la MG soit universitarisée pour décoller. On ne pouvait pas lui demander un certain nombre de choses alors qu'elle n'était pas reconnue au plan universitaire, qui en France est le passage obligé pour avoir des moyens pour travailler, faire de la recherche [...]

2017-11-23T14:10:04+00:00 23 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Ces médecins contre l’obligation vaccinale : « De l’obligation naît la défiance »

Ils sont à cent lieues des antivaccins aux discours alarmistes et fallacieux, et pourtant ils s'opposent avec ferveur au nouvel élargissement de l'obligation vaccinale. Malgré l'hyper sensibilité du sujet, quelques médecins et sociétés savantes tentent de faire entendre une troisième voix. Ils redoutent une politique contre-productive et le clament : de l'obligation naîtra la défiance.   "On n'est pas encore au 1er janvier, et la ministre nous fout déjà dans la merde". Quand il parle de l'extension de l'obligation vaccinale, le Dr Christian Lehmann ne mâche pas ses mots. S'il s'empresse de préciser qu'il n'a rien contre Agnès Buzyn "qui est une femme d'une autre trempe que les deux qui l'ont précédé", il reste interdit devant le discours de la ministre. "Elle explique que de l'obligation naîtra la confiance. C'est un véritable néologisme orwellien ! Nous savons que l'obligation créera la défiance. Nous le voyons tous les jours au cabinet. J'ai déjà une maman qui est venue avec un bébé en me demandant si elle allait devoir faire les 11 [...]

2017-11-22T11:39:00+00:00 22 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Vidéoprotection, aides financières… comment Pécresse veut séduire les médecins

Face à l’augmentation des zones en tension, Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France, promet simplification, réactivité et pragmatisme dans le déploiement de son plan régional de lutte contre les déserts médicaux. "Notre plan s’adresse à toutes les catégories de médecins", assure-t-elle.   Egora : 3,5 millions d’euros par an, c’est la somme que va débloquer la région pour lutter contre les déserts médicaux. Le diagnostic sur l’offre de soins dans la région est-il si alarmant ? Valérie Pécresse : On ne le sait pas mais l’Île-de-France est le premier désert médical français ! Dans notre région, une commune sur deux n’a aucun médecin généraliste installé. 430 000 personnes sont ainsi impactées par la pénurie de soins. Le cas de notre région est singulier car nous avons beaucoup plus d’habitants qu’ailleurs et en même temps une très faible attractivité de l’installation, à quelques dizaines de kilomètres d’une grande ville. Par ailleurs, les généralistes et spécialistes de secteur 1 sont extrêmement rares à Paris, à cause du coût de la [...]

2017-11-21T11:32:23+00:00 21 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Le plan d’attaque des internes contre le sexisme

Le poids des mots, la force des chiffres. Avec son enquête sur le sexisme des études médicales, qui montre que 60% des internes en sont victimes et que 9% d'entre eux subissent du harcèlement sexuel, l'Intersyndicale nationale des internes (Isni) donne un coup de pied dans la fourmilière. Libérer la parole, accompagner les plaintes, briser le plafond de verre… Olivier Lepennetier, président de l'Isni, nous dévoile la stratégie qui sera présentée ce samedi lors de l'université de rentrée du syndicat.   Egora.fr : Etes-vous surpris par les résultats de votre enquête ? Olivier Lepennetier : Malheureusement, on s'attendait à des chiffres élevés, qui dénoncent une situation dont on se doutait mais dont n'avait pas la quantification exacte. C'est la première étude sur le sexisme des internes, et même la première à l'hôpital. Donc on n'avait pas de référence au niveau national. Il y a eu des études menées en Australie et qui nous ont servi de point de comparaison : on arrive aux mêmes résultats.   Lire aussi : "Il y [...]

2017-11-20T17:45:00+00:00 20 novembre 2017|EGORA news|0 Comments