/EGORA news

Intelligence artificielle : quelle incidence sur la pratique médicale ?

Mentionnée dans le plan "Ma santé 2022" présenté en septembre dernier par le président de la République, l’intelligence artificielle fait partie des nombreux axes gouvernementaux à déployer dans le cadre de la transformation du système de santé. Qu’en est-il pour la médecine de ville ? Les médecins libéraux doivent-ils craindre pour leur pratique ?   "A l’heure de l’intelligence artificielle, ce que nous devons déployer, c’est le système numérique qui permet à l’ensemble des professionnels de santé comme aux patients, [pour] les uns d’exercer leurs fonctions comme il se doit aujourd’hui et [pour] les autres de bénéficier de cette médecine personnalisée qui est en train d’advenir. Et [ce] n’est pas une mode, une lubie ou simplement un changement technique. Ce qui est en train d’advenir, c’est une révolution profonde de la pratique médicale." C’est l’une des ambitions exprimées par le plan "Ma santé 2022" présenté par Emmanuel Macron. Cette transformation numérique repose sur trois orientations parmi lesquelles on retrouve l’intelligence artificielle (IA) : "Tirer profit des progrès de l’intelligence artificielle dans le domaine [...]

2019-04-04T10:20:43+02:004 avril 2019|EGORA news|0 Comments

Les excipients sont-ils vraiment inoffensifs ?

L’affaire du Levothyrox l’a récemment mis en évidence : un changement d’excipients dans un médicament peut s’avérer lourd de conséquences. Ces ingrédients censés être "inactifs" constituent la plus grosse partie des traitements oraux. Et même s’ils font l’objet d’études approfondies en toxicologie, des auteurs américains suggèrent qu’ils pourraient avoir des effets néfastes chez certaines personnes particulièrement sensibles, notamment sur le plan allergique. Selon leur étude, en effet, plus de 9 médicaments oraux sur 10 contiennent des substances ayant un potentiel allergique.   "Une majorité de médicaments contiennent des ingrédients susceptibles de provoquer des effets indésirables". C’est ce que concluent des auteurs américains, qui se sont penchés sur les excipients, ces ingrédients "inactifs" contenus dans les formes orales de médicaments, et nécessaires pour améliorer leurs efficacité.   Ces substances pourraient engendrer des effets indétectables La question de leur innocuité se pose en effet. En France, elle fait écho à l’affaire du Levothyrox, qui a débuté par un changement d’excipients dans sa composition : le lactose ayant été remplacé par le mannitol dans la [...]

2019-04-03T14:59:05+02:003 avril 2019|EGORA news|0 Comments

INSOLITE – Naissance(s) multiple(s) ?… Rougeole : non-vaccinés personae non gratae à New-York… 268 grammes et il vit !…

Cas exceptionnel : elle accouche de jumeaux un mois après avoir mis au monde un premier bébé Jusqu'ici, seuls 5 cas avaient été rapportés dans la littérature médicale. Une Bangladaise de 20 ans vient d'accoucher de jumeaux, 26 jours après avoir mis au monde un bébé prématuré. Les médecins n'avaient pas réalisé qu'elle possédait un utérus didelphe.   Vingt-six jours après avoir accouché d'un petit garçon prématuré, Arifa Sultana a eu la surprise de perdre à nouveau les eaux. A son arrivée à l'hôpital, les médecins constatent que la jeune mère de 20 ans s'apprête à mettre au monde des jumeaux, un garçon et une fille. Vendredi 22 mars, une césarienne est pratiquée. Mardi dernier, la jeune mère a pu rentrer chez elle : les trois bébés et leur maman se portent bien. "En plus de 30 ans de carrière médicale, je n'ai jamais vu un cas comme ça", a déclaré Dilip Roy, haut responsable médical de Jessore, qui s'interroge : comment les médecins ont-ils pu ne pas voir que [...]

2019-03-29T13:40:13+02:0029 mars 2019|EGORA news|0 Comments

Sexisme à l’hôpital : l’enquête qui fait mal

Harcèlement sexuel, épuisement chronique, renoncements… Les femmes à l'Hôpital sont toujours plus nombreuses que les hommes à devoir faire face à ces difficultés récurrentes. C'est ce que montre une enquête, initiée par Action praticiens hôpital et Jeunes médecins, à laquelle plus de 3 000 médecins et pharmaciens hospitaliers ont répondu.   « Il y a une féminisation des professions médicales à l'hôpital, qui est de plus en plus importante. Et ce même dans des professions qui initialement étaient très masculines. On commence ainsi à voir arriver des internes chirurgiennes, des chefs de clinique chirurgiennes… Il fallait faire le point », explique le Dr Nicole Smolski, présidente d'honneur d'Action praticien Hôpital. Avec l’aide de la sociologue spécialisée sur la féminisation des professions médicales, Anne-Chantal Hardy-Dubernet, elle a élaboré cette enquête « avant les affaires Weinstein et #MeToo », précise l’anesthésiste. « J'ai été surprise des niveaux de discrimination ressentie par les femmes à l’hôpital, confie le Dr Smolski. L'hôpital est un service public, il n'y a pas d'inégalités salariales. Je ne pensais pas qu'il y avait autant [...]

2019-03-27T11:31:31+02:0027 mars 2019|EGORA news|0 Comments

Secteur 2 : les vieilles fractures sont encore vives chez les jeunes médecins

Une passe d'armes récente entre les syndicats Jeunes Médecins, surtout constitué de jeunes hospitaliers, et Reagjir, composé de jeunes généralistes, révèle les fractures encore profondes autour de la question du secteur 2. En arrière-plan, des différences d'intérêts objectifs mais aussi des stratégies syndicales divergentes.   C'est un épisode syndical révélateur. Dans une interview vidéo à What's up Doc, Yannick Schmitt, président du syndicat Reagjir (jeunes généralistes installés et remplaçants), a récemment rappelé qu'il était favorable à la suppression du secteur 2. "Il y a un véritable problème économique d'accès aux soins pour nos patients, notamment lorsqu'on les adresse à des spécialistes de deuxième recours", a déclaré le jeune généraliste alsacien.   Lire aussi : 9 500 euros mensuels et 47 heures par semaine : "J'aime ma profession car je suis en secteur 2"   Le retour de bâton ne s'est pas fait attendre. Emanuel Loeb, président du syndicat Jeunes Médecins, s'est fendu le 8 mars dernier d'un communiqué au vitriol. "Vieille lubie que celle-ci !!! L’argument mis en avant est [...]

2019-03-26T11:40:05+02:0026 mars 2019|EGORA news|0 Comments

“Sous-coté”, “chronophage”, “chaotique” : vous racontez les galères du paiement à l’acte

Entre les libéraux et le paiement à l'acte, c'est un peu "Je t'aime, moi non plus". Consultés par Agnès Buzyn sur Egora.fr dans le cadre de la réforme de la rémunération, près de 2300 médecins, infirmières et kinés ont témoigné de leur attachement viscéral au paiement à l'acte, malgré ses défauts. D'une même voix, ils réclament une revalorisation des actes de base.   La tarification à l’acte est le pire des systèmes, à l’exception de tous les autres. C'est ce qui ressort de la consultation lancée par Agnès Buzyn sur les différents modes de rémunération plébiscités par le rapport de la mission Aubert sur le financement de la santé. Poussant à la consommation, le paiement à l'acte, qui représente 87% de la rémunération des généralistes et quasi 100% de celles des spécialistes et paramédicaux, doit être réduit, estiment ces experts, qui militent pour des "modalités de paiement combinées". Les résultats sont sans appel : plus de 78% des répondants s’opposent à la mise en place d'un paiement au forfait pour le [...]

2019-03-25T10:31:04+02:0025 mars 2019|EGORA news|0 Comments

HISTOIRE – Moi, Téreus, enceinte et battue dans l’Egypte antique

Les papyrus égyptiens révèlent de nombreuses plaintes aux autorités concernant des faits de violence. La grossesse de la femme battue est une circonstance aggravante, en particulier si celle-ci décède, mais la mort de l’enfant n’est pas prise en compte. Cet article est initialement paru dans La Revue du Praticien, de Juin 2018 : Moi, Téreus, enceinte et battue   La masse des papyrus découverts dans les sables d’Égypte, où le climat chaud et sec a permis leur conservation, a livré une foule de documents officiels et privés écrits en grec, qui a été la lingua franca du pays, de la conquête d’Alexandre le Grand en 332 avant notre ère, à celle des Arabes, près d’un millénaire plus tard, en 641. Offrant la possibilité d’établir un contact direct avec les habitants du Pays du Nil, ces textes de nature variée apportent une contribution inégalée à la connaissance de l’Égypte gréco-romaine. Parmi ceuxci, on compte un grand nombre de plaintes ou pétitions adressées à une autorité, concernant des actes de violence physique [...]

2019-03-22T10:22:55+02:0022 mars 2019|EGORA news|0 Comments

Droit au médecin, prescription du pharmacien, fin de la Paces…. Les points chauds de la loi de santé

Le grand jour est arrivé. L'examen du projet de loi relatif à l'organisation et à la transformation du système de santé débute ce lundi après-midi à l'Assemblée nationale. Après une semaine d'examen en commission des Affaires sociales, le texte original a été enrichi par quelque 180 amendements, parfois inattendus. Détail des mesures qui vous concernent.     LE PROJET DE LOI ISSU DE LA COMMISSION • Fin de la Paces et du numerus clausus L'article 1er du projet de loi de santé rénove l'accès aux études médicales, pharmaceutiques, odontologiques et maïeutiques, en supprimant le numerus clausus et en ouvrant des voies diversifiées. Le nombre d'étudiants admis en deuxième année sera déterminé par chaque université, en fonction des capacités de formation et des besoins de santé du territoire (numerus apertus). Des objectifs nationaux pluriannuels seront établis par l'Etat. Agnès Buzyn vise ainsi une augmentation de 20 % du nombre d'étudiants en médecine formés, soit près de 10 000 par an. Un décret en Conseil d'Etat déterminera les modalités d'admission, de réorientation et [...]

2019-03-20T10:58:52+02:0020 mars 2019|EGORA news|0 Comments

ÇA VOUS A FAIT RÉAGIR – Obligation de prendre des nouveaux patients : les médecins crient aux “travaux forcés”

Demain, les médecins généralistes auront-ils l'obligation de prendre les patients sans médecin traitant ? C'est ce que prévoit un amendement voté ce mercredi en commission des Affaires sociales dans le cadre de l'examen du projet de loi de santé. Les généralistes s'alarment. Les députés tentent de tempérer.   "Je respecte trop la liberté des médecins pour leur imposer une obligation", assure le député Bernard Perrut. Pourtant, ce mercredi, il a déposé un amendement, voté par les députés de la commission des Affaires sociales, qui ouvre la porte à une nouvelle obligation : celle de prendre des patients sans médecin traitant. "En l’absence d’accord, l’assuré peut saisir le directeur de l’organisme gestionnaire afin qu’un médecin traitant lui soit désigné parmi une liste de médecins de son ressort géographique", prévoyait l'amendement. En séance, il a été demandé au député de modifier "lui soit désigné" par "puisse lui être désigné". "Si ça peut faire avancer le débat, je suis d'accord, a concédé Bernard Perrut en commission. Il ne faut pas que le "puisse" [...]

2019-03-19T11:17:14+02:0019 mars 2019|EGORA news|0 Comments

HISTOIRE – Pétain était-il atteint de la maladie d’Alzheimer lorsqu’il était au pouvoir ? L’hypothèse d’un médecin

Troubles mnésiques, altération du jugement, apathie, propos incohérents, prosopagnosie… Le professeur de gériatrie Jean-Marie Serot a passé au crible les ouvrages consacrés au Maréchal. Il y décèle les signes d'une affection neuro-dégénérative dès 1940.   Interné à l'île d'Yeu, Philippe Pétain y décède le 23 juillet 1951 dans un "état de décrépitude sénile" très évoluée, rappelle le Pr Serot, dans un article de la Revue de Gériatrie daté de décembre : il déambule la nuit, "joue avec ses selles", "tient des propos obscènes"… Mais les troubles seraient apparus bien des années auparavant, estime l'expert, qui a lu "avec un regard médical" de nombreux ouvrages consacrés à l'ancien chef de l'Etat français. Ainsi, dès 1930, "de nombreuses anecdotes suspectes" sont attribuées à la "sénilité" ou au "gâtisme" de ce héros de guerre. Des troubles mnésiques sont mentionnés par ses collaborateurs. Dès 1938, son ancien officier d'ordonnance, le commandant Loustanau-Lacau, déplore également l'apathie du Maréchal : "il y a des jours... il reste devant son papier sans le lire et les mots [...]

2019-03-15T09:58:33+02:0015 mars 2019|EGORA news|0 Comments