/EGORA news

Pénuries de médicaments : la réponse des industriels

Alors qu'un collectif de patients, soutenu par des neurologues, alertait hier dans Le Parisien sur la multiplication des ruptures de stock et tensions d'approvisionnement touchant les médicaments antiparkinsoniens, l'organisation représentative des entreprises du médicaments (Leem), mises en cause, a réagi en pointant des responsabilités multiples.   "C’est un cri, c’est une alerte, c’est un appel pour non-assistance à personnes en danger" qu'ont lancé lundi dans Le Parisien le collectif Parkison, représentant sept associations de malades, avec le soutien de neurologues. Alors que le Simenet est en rupture de stock depuis fin août, "les malades doivent se contenter des miettes que les laboratoires veulent bien accorder. Ou encore se contenter de suivre les recommandations de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) qui les oriente vers des médicaments plus ou moins équivalents dont les stocks sont eux-mêmes insuffisants pour compenser dans la durée les ruptures d’approvisionnement", lance-t-il. Fustigeant l'impuissance des pouvoirs publics "à rappeler avec force et efficacité aux dirigeants des laboratoires pharmaceutiques que leur responsabilité première est d’apporter les meilleures réponses possibles aux malades", le [...]

2018-10-31T11:01:17+00:0031 octobre 2018|EGORA news|0 Comments

Arrêts maladie : les dix propositions qui pourraient changer vos prescriptions

La mission sur les arrêts de travail, mandatée par le Premier ministre en septembre dernier, vient de rendre ses premières conclusions. Ils formulent 10 propositions à mettre en œuvre rapidement, qui concernent particulièrement les médecins. Le professeur en médecine générale Stéphane Ouistric, le DRH du groupe Safran Jean-Luc Bérard, et le conseiller-maître de la Cour des comptes, Stéphane Seiller, avaient été missionnés en septembre par le Premier ministre pour plancher sur l'augmentation des dépenses liées aux arrêts maladie.  Après un mois de concertation avec les acteurs du secteur, ils ont rendu un rapport intermédiaire. S'ils indiquent qu'il est encore trop tôt pour présenter des propositions détaillées, ils avancent déjà un premier diagnostic. Avant tout, ils estiment indispensable "de distinguer les déterminants d'inefficience du système d'indemnisation des arrêts de travail, permanents ou évoluant dans le temps long (…) des déterminants plus conjoncturels expliquant les augmentations récentes de la dépense d'indemnisation". "Ne pas faire cette distinction, ce serait prendre le risque d'entretenir des jugements erronés et partiaux sur la situation actuelle d'augmentation [...]

2018-10-29T10:07:46+00:0029 octobre 2018|EGORA news|0 Comments

Retraite universelle : “Ce serait la fin de la Carmf”

A l'occasion des 70 ans de la Caisse autonome de retraite des médecins de France (Carmf), le président Thierry Lardenois évoque la situation de la retraite du médecin libéral. Et affiche son pessimisme sur l'impact du futur régime universel de retraite, promis par le président Macron. Car malgré ses zones de floue, la configuration annoncée signerait la mort de la Carmf.   Egora.fr : A la lumière des statistiques de la Carmf, diffusées à l'occasion de son 70ème anniversaire, peut-on dire que c'est une "bonne affaire" d'être un médecin libéral, par rapport à un cadre supérieur vis-à-vis de la retraite, par exemple ? Dr Thierry Lardenois : Trois fois oui. La Carmf a 70 ans, et il y a des maisons de cet âge qui ont coulé, y compris dans d'autres caisses. Ce n'est pas notre cas et bien au contraire, nous nous sommes élargis, améliorés et nous avons sur-performé. La Carmf est aussi une caisse de prévoyance et d'action sociale. Le médecin doit se rendre compte qu'il aurait une prestation bien [...]

2018-10-26T09:51:32+00:0026 octobre 2018|EGORA news|0 Comments

Prescription par le pharmacien : “Ça commence à suffire !” s’emporte le président de l’Ordre

Interrogé par Le Monde sur l'amendement au PLFSS 2019 déposé par la députée LREM et urgentiste Delphine Bagarry, le Dr Patrick Bouet s'est dit "déçu" de voir une énième compétence médicale donnée à un autre professionnel. "Ça commence à suffire ! On ne transforme pas le système de santé en enlevant des compétences aux médecins pour les donner à des professionnels qui ne les ont pas dans leur périmètre ou dans leur formation ! Il y a un moment où il faut que les choses s’arrêtent !", s'agace le président du Conseil national de l'Ordre des médecins, le Dr Patrick Bouet, dans Le Monde. Appelé à donner son avis sur la dispensation sans ordonnance, sur protocole, de médicaments soumis à prescription obligatoire par le pharmacien pour des pathologies à "diagnostic facile" (eczéma, cystite, conjonctivite…), l'élu ordinal s'est dit "lassé" et "déçu". Vaccination antigrippale, renouvellement d'ordonnance de patients chroniques… le président de l'Ordre dénonce cette "surenchère d’amendements proposant des expérimentations ne s’inscrivant pas dans une stratégie de réforme du système de santé". Même opposition du côté de la CSMF, de MG France ou de la FMF. "Arrêtons de vouloir faire changer les pharmaciens [...]

2018-10-25T17:14:19+00:0025 octobre 2018|EGORA news|0 Comments

PLFSS 2019 : Un encadrement de l’enveloppe de ville qui inquiète

Une disposition du projet de budget de la sécurité sociale 2019, débattu à partir du 23 octobre à l'Assemblée nationale, instaure une "réserve prudentielle" sur l'Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie (ONDAM) de ville. Le Président des Généralistes de la CSMF s'inquiète de la répercussion de ce gel des crédits sur la mise en place de la réforme et l'organisation de la coordination des soins.   En présentant son dernier rapport sur l'application des lois de financement de la sécurité sociale, le 4 octobre dernier, Didier Migaud, le Premier Président de la Cour des Comptes a, certes, applaudi au retour à l'équilibre de la sécurité sociale, porté par le retour de la croissance et espéré pour l'année prochaine. Une première depuis 2001. Mais il a aussi, dans le même temps, donné un mauvais point à la branche Maladie, et plus spécifiquement aux soins de ville, dont le "déficit structurel" les fait flirter régulièrement avec le déficit. "Comme en 2015 et 2016, on observe un important dépassement de l'enveloppe prévisionnelle des [...]

2018-10-22T14:12:01+00:0022 octobre 2018|EGORA news|0 Comments

Une camionnette médicalisée dans les déserts de l’Ain

Une camionnette médicalisée rattachée à un centre de santé sillonnera dès janvier prochain les zones dépourvues de praticiens de l'Ain. Si l'expérience est concluante, un déploiement d'autres véhicules est prévu dans tout le département. L'expérience "Dok'ici", le nom donné à ce concept de médecine itinérante par le concepteur du projet, Alain Sidbon, un entrepreneur lyonnais, a séduit le Pr Jean-Louis Touraine, professeur de médecine, député (LREM), également créateur de l'Aceso (Association gestionnaire de centre de santé pour omnipraticiens). Dans Le Progrès, il explique le double objectif de l'expérience : répondre aux besoins des patients d'une part, et proposer, "entre autres, aux jeunes diplômés, une nouvelle méthode de travail, en équipe. La profession a évolué. Aujourd'hui, la nouvelle génération souhaite travailler dans d'autres conditions", explique le député. Généraliste et globe-trotteuse, une des solutions aux déserts médicaux La camionnette médicalisée sera rattachée à un futur centre de santé, installé à Bourg-en-Bresse, dans un emplacement qui n'est pas encore déterminé. Ce projet s'inscrit dans un projet plus large, financé en partie par l’ARS et la [...]

2018-10-19T14:18:53+00:0019 octobre 2018|EGORA news|0 Comments

Un maitre de stage homéopathe ? Le CNGE dit non

Le Collège national des généralistes enseignants a exhorté les directeurs des départements de MG à ne pas autoriser des médecins homéopathes à devenir maitre de stage universitaire (MSU). "Il n'est pas acceptable de former les étudiants en légitimant une pratique reposant sur des dogmes du 18e siècle", assène-t-il. "Nous devons veiller à la qualité des médecins recrutés en tant que MSU puisqu'ils occupent une place essentielle dans le dispositif de formation, jouent un rôle de modèle, questionnent les apprentissages et orientent vers les sources pertinentes." Autant de critères que les médecins homéopathes ne remplissent pas, d'après le CNGE. Lundi 8 octobre, le Collège a adressé un courrier à tous les directeurs de départements de médecine générale des facs de médecine pour les mettre en garde. "Récemment, un groupe de médecins homéopathes revendiquant une efficacité spécifique de l'homéopathie a invité ses partisans à investir la maîtrise de stage et l'enseignement", s'alarment les Prs Vincent Renard et Olivier Saint-Lary, respectivement président et vice-président du CNGE. Or, ils n'ont pas le "minimum requis [...]

2018-10-15T11:01:46+00:0015 octobre 2018|EGORA news|0 Comments

Les dessous des CPTS racontés par leur fondateur

Avec Véronique Wallon, à l'époque directrice générale de l'ARS Rhônes-Alpes, le Dr Jean-François Thébaut de la Haute autorité de santé, a été désigné par Marisol Touraine pour co-diriger le groupe de travail qui a donné naissance aux Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), en plein conflit contre la loi de Santé. Ce médecin cardiologue raconte cette épopée et défend son bébé, aujourd'hui au cœur de la refondation du système de santé.   Quelle était votre mission ? Dr Jean-François Thébaut : Nous avons été désignés par Marisol Touraine pour diriger l'un des groupes de concertation – il y en avait cinq – autour de cette loi. Contrairement à d'autres groupes de travail, nous bénéficions de beaucoup de souplesse car notre mission était de proposer une organisation territoriale qui convienne aux parties prenantes. Nous avons mené entre janvier et février 2015, une trentaine d'auditions :  toutes les représentations syndicales libérales jusqu'aux Ordres, aux Urml, aux étudiants, aux élus territoriaux et aux patients du CISS. Nous avons également reçu les autres libéraux de [...]

2018-10-10T16:08:24+00:0010 octobre 2018|EGORA news|0 Comments

Sécu : l’équilibre malgré les dérapages de la branche maladie

"Tout-va-bien".  Après le gouvernement, la semaine dernière, s'enorgueillissant du retour à l'équilibre de la sécurité sociale, après des années de lourds déficits, voilà que les sages de la Cour des Comptes accrochent un sourire à leur face – un scoop – pour reconnaître que, reprise de la croissance aidant, la Sécu tutoie l'équilibre. Mais la branche maladie et surtout la médecine ambulatoire sont toujours dans le rouge. Et là, suffit de rire. "La sécurité sociale renoue avec l'équilibre financier, mais sa trajectoire financière doit être pilotée fermement afin d'inscrire cet équilibre fragile dans la durée", a développé  jeudi matin Didier Migaud, le Premier président de la Cour des Comptes. Inscrire dans la durée signifiant pour les magistrats de la rue Cambon, qu'il convient "de mobiliser beaucoup plus activement les marges d'efficience que recèle notre système de santé". En matière de déficit, la France revient en effet de loin car depuis les années 1990, ce sont plus de 280 milliards de dettes qui ont été accumulées par la Sécu. La récession [...]

2018-10-05T09:52:55+00:005 octobre 2018|EGORA news|0 Comments

CPTS : Pourquoi vous allez devoir y passer

Le président de la République veut mille communautés professionnelles territoriales de santé dans toute la France d’ici la fin de son mandat. Reste à donner du corps à ces concepts encore abstraits. Et leur allouer des moyens de financement pérennes. Alors que les premières expériences paraissent déjà coûteuses. Encore totalement inconnues il y a quelques mois, les communautés professionnelles territoriales de santé (Cpts) viennent de faire une entrée en fanfare dans le débat public. En effet, le président de la République a fait de ce dispositif, créé par la loi Touraine de janvier 2016 mais encore poussif, une des pièces maîtresses de sa réforme du système de santé, présentée le 18 septembre dernier. Le plan "Ma santé 2022" prévoit le déploiement de mille Cpts pour "mailler le territoire national à l’horizon 2022". L’objectif peut sembler ambitieux surtout si l’on se rappelle qu’il a fallu une douzaine d’années pour atteindre le même nombre de maisons de santé pluridisciplinaires (MSP). Il n’y a donc pas de temps à perdre. La ministre de la [...]

2018-10-02T14:21:30+00:002 octobre 2018|EGORA news|0 Comments