/EGORA news

Addiction au smartphone : mythe ou réalité ?

Nomophobie et addiction au smartphone font les titres de la presse. Et le trouble du jeu vidéo a fait son entrée en 2018 dans la 11e révision de la classification internationale des maladies de l’OMS. Le Dr Cristophe Cutarella (clinique Saint-Barnabé, Marseille) nous explique ce qu’il pense de ces nouveaux concepts.   Egora : Le terme de nomophobie (no mobile phone phobia), ou phobie de se retrouver sans smartphone, a été élu mot de l’année par le dictionnaire de Cambridge. Mais peut-on réellement parler de phobie ? Dr Cristophe Cutarella : Il ne faut pas utiliser ce terme dans toutes les circonstances, mais je pense que dans certains cas il est adapté. De plus en plus de personnes sont "accros" à leur portable et paniquées à l’idée d’en être privées, c’est à dire d’être seules avec elles-mêmes, isolées de leur réseau social, sans internet, sans jeux.  La peur d’être coupées des autres crée une préoccupation, une angoisse telle que cela envahit leur vie. Mais en réalité par le terme de nomophobie [...]

2019-01-28T10:44:44+00:0028 janvier 2019|EGORA news|0 Comments

“Non, un médecin sur deux n’est pas en burn-out”

Agacé de voir son étude détournée par les gros titres de la presse, le Dr Ziad Kansoun a tenu à remettre les pendules à l'heure. Pas d'affolement, la moitié des médecins français ne sont pas en burn-out. En revanche, un sur deux présente des signes de souffrance au travail. Alerter, sensibiliser, proposer des pistes d'amélioration, voilà l'ambition du Dr Ziad Kansoun, psychiatre à l'AP-HM, et premier auteur de la plus grande méta-analyse jamais réalisée sur le burn-out des médecins français.   Egora.fr : Votre étude porte sur plus de 15 000 médecins, sur 17 ans… Est-ce la première fois qu'un si vaste travail est mené ? Et pourquoi était-ce important de le faire ? Dr Ziad Kansoun : Oui, c'est la première fois qu'une méta-analyse est réalisée en France sur le burn-out des médecins. Les chiffres existants sur le burn-out des médecins sont un peu contradictoires. Si on prend toutes les études réalisées entre 2000 et 2017, le taux de burn-out varie entre 25% et 75%. Ces résultats s'expliquent par les [...]

2019-01-24T10:24:44+00:0024 janvier 2019|EGORA news|0 Comments

“Discriminant”, “simpliste”, “pas légitime”: Agnès Buzyn s’oppose à toute coercition à l’installation

Alors qu'une proposition de loi socialiste vient d'être déposée, la ministre de la Santé a réaffirmé son opposition à toute limitation de la liberté d'installation des médecins lors de la présentation des vœux à la presse, ce mardi 22 janvier.   Alors que de plus en plus de voix s'élèvent chez les citoyens comme chez les élus en faveur d'une contrainte à l'installation des médecins, le Gouvernement va-t-il résister encore longtemps ? C'est la question à laquelle Agnès Buzyn a dû une nouvelle fois répondre, après le dépôt à l'Assemblée d'une nouvelle proposition de loi limitant le conventionnement dans les zones sur-denses. "Les Français considèrent la santé comme un service qu'il leur est dû, et un service public, parce qu'ils paient pour cela via leurs cotisations", a reconnu la ministre de la Santé, tout en insistant sur la nécessité de ne pas "crisper" des professionnels qui ont "choisi l'exercice libéral". "Toi qui veux dégommer la liberté d'installation, je vais te dire pourquoi tu as tout faux" "Il va falloir trouver la ligne de [...]

2019-01-23T13:52:59+00:0023 janvier 2019|EGORA news|0 Comments

Recommandations de la SFHTA : la fin des tensiomètres manuels

La Société française d’hypertension artérielle conseille d’utiliser des tensiomètres électroniques, avec mesure automatique de la pression artérielle. La mesure de la pression artérielle en dehors du cabinet médical est préconisée plus largement que dans les récentes recommandations européennes.   Le Dr Thierry Denolle (Dinard), qui préside la Société française d’hypertension artérielle (SFHTA), a présenté le 14 décembre dernier, lors des 38es Journées de l’HTA à Paris, de nouvelles recommandations sur la mesure de la pression artérielle (1). "La publication de ce texte participe à l’objectif, d’obtenir un taux de contrôle de 70 % des patients hypertendus, et ce, alors, que l’étude Esteban a révélé que le contrôle de l’HTA reste insuffisant en France, notamment chez la femme, avec des chiffres tout au plus stables ou même en diminution", a déploré le Dr Denolle. L’un des axes des  propositions émises en 2017 par la SFHTA à destination des instances de santé concernait déjà l’amélioration du diagnostic de l’HTA, en particulier grâce à la facilitation de l’automesure et de la mesure ambulatoire de [...]

2019-01-22T14:19:10+00:0022 janvier 2019|EGORA news|0 Comments

[INFOGRAPHIES] Que vaut vraiment le système de santé français ?

Il y a ceux qui lui trouvent tous les défauts. Et ceux qui le considèrent encore et toujours comme le meilleur au monde. Sans cesse comparé à celui des voisins allemands et anglais, le système de santé français est-il à la hauteur ? Dépense-t-on trop pour la santé en France ? Avec quels résultats ? Combien sont rémunérés les médecins par rapport à leurs confrères étrangers ? La réponse en chiffres avec les indicateurs clés du Panorama annuel de la santé publié par l'OCDE.   "On peut parler évidemment des moyens, mais je rappelle que la France dépense quand même 12 % de son produit intérieur brut en dépenses de santé, c’est beaucoup plus que tous les pays de l’OCDE", déclarait Agnès Buzyn il y a un an, lançant officiellement la chasse à la "gabegie" et aux "actes inutiles". Qu'en est-il réellement ? Si la France consacrait 11,5% de ses ressources à la santé en 2017, soit 1,9 point au-dessous de la moyenne des 28 pays de l'Union européenne, deux pays [...]

2019-01-21T09:15:23+00:0021 janvier 2019|EGORA news|0 Comments

CPTS : trois minutes pour comprendre les enjeux de la négo

C'est parti ! Le coup d'envoi des négociations interprofessionnelles sur l'exercice coordonné a été donné ce mercredi 16 janvier. Face à la Cnam, pas moins de 48 syndicats représentatifs de 15 professions de santé. Au programme, six séances de négociations pour penser l'exercice collectif, notamment au sein de 1000 communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) et en finir avec l'exercice isolé. Le point sur les enjeux. "50 personnes dans une salle, c'est l'ONU !" Le Dr Jean-Paul Hamon, président de la FMF, ne cache pas son scepticisme à la sortie de la première séance de négociation interprofessionnelle sur l'exercice coordonnée, qui s'est déroulée hier après-midi à la Cnam en présence des représentants de 15 professions de santé. Enjeu : tourner la page de l'exercice isolé et mailler le territoire avec 1000 CPTS d'ici 2022 dans "une logique de responsabilité territoriale et populationnelle", indique la lettre de cadrage de la ministre de la Santé. Le temps presse puisque la négociation, menée en parallèle de la négo mono-catégorielle sur les assistants médicaux, doit [...]

2019-01-18T09:49:58+00:0018 janvier 2019|EGORA news|0 Comments

[EXCLU] Face aux inquiétudes des médecins, les réponses du directeur de la Cnam

Les médecins qui refusent d'adhérer à une CPTS seront-ils pénalisés ? Pour bénéficier du financement d'un assistant médical, devront-ils nécessairement se regrouper ? Et finalement travailler plus ? Face à un Gouvernement déterminé à tourner la page de l'exercice isolé, les syndicats se sont mis en ordre de bataille. Alors que les premières négociations se sont ouvertes ce mercredi 16 janvier, Nicolas Revel, directeur général de la Cnam, répond aux craintes des médecins et pose les enjeux des discussions à venir.   La première négociation sur l'exercice coordonné au sein de Communautés territoriales professionnelles de santé (CPTS), qui se traduira par un accord cadre interprofessionnel (ACI), s'est ouverte ce mercredi 16 janvier. Face à la Cnam, une quarantaine d'organisations représentatives des professionnels de santé ont pris place à la table des négociations. La deuxième négociation sur l'assistant médical, qui concerne les médecins, débutera jeudi 24 janvier et donnera lieu à un avenant à la convention médicale. Une négociation de branche concernant la convention collective des personnels des cabinets médicaux se déroulera en parallèle. Les [...]

2019-01-17T10:16:08+00:0017 janvier 2019|EGORA news|0 Comments

Burn out : les jeunes médecins et les urgentistes sont les plus touchés

C'est la première étude de cette ampleur. Des psychiatres de l'AP-HM ont épluché 37 études scientifiques menées dans des hôpitaux français sur l'épuisement des médecins entre 2000 et 2017. L'étude, publiée dans Journal of Affective Disorders, rassemble les témoignages de quelque 15 000 médecins hospitaliers et libéraux exerçant en France, issus de 37 études scientifiques menées en 17 ans. "Notre objectif était de produire des données nationales pour alerter sur la prévalence de ce syndrome, permettre une évaluation des politiques publiques et identifier des facteurs de risque", indique le Dr Guillaume Fond, psychiatre à l’hôpital La Conception à Marseille. L'étude révèle que 49% des médecins éprouvent au moins un des trois symptômes caractéristiques du burn out, qui se manifeste sous une forme sévère dans 5% des cas. "Ce constat est alarmant dans la mesure où le burn-out est une cause majeure d’arrêt de travail, mais également de dépressions, d’addictions voire de suicide chez les médecins", soulignent les auteurs de l’étude. Si les médecins sondés exercent dans diverses spécialités, les urgentistes et les jeunes médecins [...]

2019-01-16T09:50:13+00:0016 janvier 2019|EGORA news|0 Comments

Assistants médicaux : les points sur lesquels ils ne lâcheront rien

À quelques jours de l’ouverture des négociations conventionnelles entre l’Assurance maladie et les syndicats représentatifs des médecins libéraux, nous avons interrogé les Drs Jacques Battistoni, président de MG France et Luc Duquesnel, président des Généralistes-CSMF, sur les chantiers de la rentrée. Bataille rangée ou guerre déclarée ?   Egora-Le Panorama du médecin : Les négociations avec l’Assurance maladie s’ouvriront le 16 janvier* avec deux dossiers prioritaires, dont celui des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Que proposez-vous pour que cette mise en place se passe le mieux possible ? Jacques Battistoni : Beaucoup de choses ! D’abord que les CPTS apparaissent aux yeux des professionnels de santé comme un ensemble de services pour leur organisation personnelle et pour leurs qualité et confort de vie professionnelle au quotidien. Pour illustrer ce sigle un peu barbare de CPTS, les négos devront mettre en avant les bénéfices que peuvent en tirer les professionnels, et valoriser les actions mises en place par les CPTS ainsi que les outils mis à disposition des soignants. L’objectif [...]

2019-01-15T12:32:25+00:0015 janvier 2019|EGORA news|0 Comments

Les cinq mesures clés du projet de loi de santé d’Agnès Buzyn

Suppression du numerus clausus, révision de la carte hospitalière, télésoin… Le texte relatif à la "transformation du système de santé" sera transmis la semaine prochaine au Conseil d'Etat, en vue d'un examen "en urgence" au Parlement avant l'été.     La transformation du système de santé voulue par Emmanuel Macron est en marche. Le projet de loi qui doit être transmis la semaine prochaine au Conseil d'Etat, afin d'être examiné "en urgence" par le Parlement avant l'été, comprend 23 articles, qui concrétisent une partie des engagements pris par Emmanuel Macron en septembre lors de la présentation du plan "Ma santé 2022".   Lire aussi : Réforme de la santé : les moments forts du discours d'Emmanuel Macron   Un texte court, donc, à l'opposé la foisonnante loi HPST (4 grands titres, 135 articles), qui traduit une volonté d'enclencher les réformes sans tarder. Plusieurs articles visent ainsi à habiliter le Gouvernement à réformer par voie d'ordonnances. Alors que la DGOS assure que l'objectif est de laisser le temps à la concertation, [...]

2019-01-14T10:08:59+00:0014 janvier 2019|EGORA news|0 Comments