Lettre Hebdo 768 /// Le 19 Octobre 2017

POLITIQUE : Lutte contre les déserts médicaux : les propositions

Vendredi 13 octobre, la Ministre de la Santé, accompagnée du Premier Ministre, a annoncé ses mesures de lutte contre « les déserts médicaux » lors d’un déplacement à Chalus en Haute-Vienne. De révolution il n’y en aura pas !
Ce sont, à de rares exceptions près, les mêmes recettes que le gouvernement précédent. On peut tout de même saluer le coup de pouce donné aux médecins retraités avec le relèvement du plafond de revenu annuel d’exonération de cotisation au régime Prestation Complémentaire Vieillesse passant de 11500 à 40 000 euros, la volonté de simplification avec la création d’un guichet unique d’information et d’orientation en ligne et par téléphone des professionnels, la création d’un contrat de médecin adjoint ou la majoration des indemnités des maitres de stage. Bien évidemment, toutes les mesures proposées ne seront valables que dans les zones sous denses avec un zonage qui sera fatalement très insuffisant et à l’origine de tensions voire de déstabilisation de zones « border line ».
Comme pour Marisol Touraine, c’est le modèle de la MSP qui est prôné et sera soutenu financièrement. A aucun moment, on ne parle de politique de revenu, de sécurité de l’exercice libéral. Les propositions concernant la télémédecine manquent d’ambition avec des moyens seulement centrés sur les EHPAD. Il est plus que temps que les politiques prennent réellement leur part de responsabilité dans la situation actuelle et proposent des mesures à la hauteur de la crise que nous traversons avec 26% de médecins généralistes en moins en 2025 par rapport à 2007.
Lire le communiqué de presse de la CSMF.

ECG POUR TOUS : la fausse bonne idée d’un groupe de députés

Les Généralistes CSMF

Le 27 septembre, un groupe de 9 députés a déposé discrètement à l’Assemblée Nationale une proposition de loi visant à rendre obligatoire la réalisation d’un Electrocardiogramme (ECG) standardisé de repos avec compte rendu médical pour tous les sportifs à partir de l’âge de 12 ans, tous les 3 ans jusqu’à 20 ans puis tous les 5 ans. Cette proposition de loi a pour but louable de faire diminuer le nombre de morts subites.
Si nous sommes évidemment tous favorables à l’évolution des bonnes pratiques et à de nouvelles recommandations, le fait de passer par une loi pour imposer à tous et sans sélection cet examen nous semble inutile voir contre-productif ou dangereux.
Nous mettons tous, tout en œuvre au quotidien afin de protéger la vie de nos patients. Nous sommes formés pour dépister les sujets à risques et les adresser le cas échéant à un cardiologue ou à un médecin du sport.
Néanmoins, la rareté de la mort subite chez les sportifs justifie-t-elle une loi avec ce que cela implique d’un point de vue médico-légal ? Pourquoi passerait-on par la loi sur ce sujet alors que d’autres problèmes de santé font simplement l’objet de recommandations de bonne pratique ? Nous ne pouvons que mettre en garde les députés et la Commission des affaires sociales sur le fait que, si cette loi devait passer, les patients seraient certainement en difficulté pour remplir ces obligations. En effet, des mois d’attente pour obtenir un RDV chez un cardiologue, coût de ces consultations non prises en charge par la CPAM, surcoût d’examens inutiles…quand on pense qu’il y a plus de 15 millions de licenciés et 35 millions de pratiquants !
Revenons plutôt à des considérations scientifiques ! On peut rappeler que la mort subite concerne en France par an environ 1000 sportifs versus 40 000 pour le reste de la population, que l’âge moyen du décès est de 45 ans, qu’il touche les hommes dans 95% des cas. Après l’âge de 35 ans, la première cause est l’infarctus. Avant 35 ans, ce sont les malformations cardiaques telles les cardiopathies hypertrophiques ou des dysplasies arythmogènes qui en sont à l’origine. Les spécialistes s’accordent à dire qu’un interrogatoire rigoureux ainsi qu’un examen clinique complet sont performants afin d’orienter les patients les plus à risques auprès d’un cardiologue avant d’accorder le certificat de non contre-indication. Il est aussi largement admis que si un ECG est très utile, il n’est malheureusement pas suffisant pour dépister toutes les causes possibles de mort subite. Et ça, une loi n’y pourra rien.

SONDAGE

Dans la précédente lettre hebdo, nous vous demandions si vous trouviez que la vaccination anti grippale effectuée chez le pharmacien était une bonne idée.
Les résultats sont sans équivoques vous êtes 84% à avoir répondu NON, 8% OUI et 8 % c’est plus compliqué.
Cette semaine : trouvez-vous que les mesures proposées par le Premier Ministre et la Ministre de la Santé pour lutter contre les déserts médicaux sont suffisantes ?

Trouvez-vous que les mesures proposées par le Premier Ministre et la Ministre de la Santé pour lutter contre les déserts médicaux sont suffisantes ?

View Results

Loading ... Loading ...

PRATIQUE

Congé de maternité

Sur le site de la CSMF, vous pouvez retrouver des explications détaillées sur toutes les aides auxquelles vous pouvez prétendre en tant que femme médecin enceinte exerçant en libéral. Différents dispositifs existent : indemnités journalières maladies, allocation forfaitaire de repos maternel, indemnités journalières forfaitaires ou aides financières… De plus, si vous vous syndiquez, vous aurez en cas de besoin la possibilité d’interroger gratuitement notre juriste.

Adhérez à la CSMF

Maitriser la nomenclature et optimisez vos cotations !

Les Généralistes CSMF

A partir du 1er novembre 2017, les tarifs de certaines consultations (complexes et très complexes) chez les médecins généralistes vont augmenter (décrets publiés au Journal officiel du 12/09/2017) :
Consultation nourrissons 8ème jour, 9ème et 24ème mois avec remplissage du carnet de santé et du certificat : la COE passe de 39 € à 46€
Visite longue réalisée au domicile du patient atteint de maladie neuro-dégénérative : la VL passe de 56 € à 70€ = VL 60€ + MD 10€ = 70€, trois fois par an (+IK si nécessaire)
Consultation initiale de contraception de 15 à 18 ans : CCP = 46€ (acte unique)
Consultation suivie de l’obésité de l’enfant de 3 à 12 ans : CSO = 46€ (2 fois par an), code de transmission CCX (respect anonymat)
Consultation information initiale cancer ou neuro dégénérative : GS ou G + MIS (30€) = 55€ (acte unique) code de transmission MTX (respect anonymat)
Consultation information initiale VIH : GS ou G + PIV (30€) = 55€ (acte unique), code de transmission MTX (respect anonymat).

Retrouvez l’ensemble des nouveaux tarifs et téléchargez notre guide CCAM

AGENDA : Soirées CSMF « Gestion du cabinet médical »

Actualités fiscales, gestion administrative et comptable, etc. : maîtrisez la gestion de votre cabinet médical sur le bout des doigts en vous inscrivant à l’une de nos rencontres en régions.
Les prochains rendez-vous de la CSMF auront lieu à Toulouse (le mercredi 29 novembre) et à Bordeaux (le mercredi 13 décembre). Intéressé(e) ? Nos capacités d’accueil étant limitées, réservez vite votre place en ligne.
Consulter le programme et s’inscrire à l’une des sessions

FORMATION : Vous ne vous êtes pas encore inscrit à un DPC en 2017 ? Il est encore temps… l’enveloppe n’est pas encore totalement consommée

Le programme complet de la 5ème édition des Automnales du DPC qui aura lieu le Vendredi 1er et le Samedi 2 Décembre 2017 au Novotel – Porte de Bagnolet est disponible : informations et inscriptions : www.lesautomnalesdudpc.fr

Attention : Clôture des inscriptions au 30 Octobre 2017 !
Vous pourrez retrouver des thématiques très variées dont : les premiers gestes d’urgence, la prise en charge non médicamenteuse de la maladie d’Alzheimer, les traitements de la douleur, les lombalgies etc….

Partenariat : Monremplacement.com

Envie de profiter de vos vacances de la Toussaint ? Inscrivez-vous dès à présent sur www.monremplacement.com ! Postez une annonce dès maintenant et choisissez tranquillement votre remplaçant pour partir en vacances en toute sérénité. Pour en savoir plus sur l’utilisation de notre service, on vous montre en 50 secondes comment ça fonctionne, cliquez sur le lien.
Vous êtes toujours plus nombreux à nous rejoindre sur Facebook et Twitter alors vous aussi, n’hésitez pas à nous suivre ! A bientôt !

2017-11-16T00:04:26+00:00 19 octobre 2017|La lettre hebdomadaire|0 Comments

Leave A Comment