EDITO : LE MUR DU CON

La période estivale arrive et oblige les centres de vaccinations à se réorganiser pour remplir les plannings des médecins et des infirmier(e)s en fonction des congés des uns et des autres.

Que décide le gouvernement, dans cette période sensible ? Limiter le nombre de déclarations de vaccinations par médecin, par jour et par mois, décret applicable à partir du 1er juillet 2021 !

Soit : pas plus de 50 déclarations par jour et pas plus de 555 par mois.
Un maximum imposé de 10 demi-journées par mois en moyenne, de supervision en centre de vaccination ou de vaccinations dans nos cabinets.

Décision INCOMPREHENSIBLE et ingérable en période d’été. Si on voulait freiner la vaccination, on ne s’y prendrait pas mieux.

Est-ce, en réalité, une façon de masquer le manque de doses de façon peu glorieuse ?

Les Généralistes-CSMF exigent la suppression de cette mesure aux conséquences désastreuses en termes de santé publique et de protection de la population.

Dr Sylvaine LE LIBOUX, Secrétaire Générale Les Généralistes-CSMF

UN AVENANT 9, PAS A N’IMPORTE QUEL PRIX

Les résultats des élections professionnelles ont montré un éparpillement des voix et une abstention record, signe d’un malaise de la profession qui se sent oubliée et déconnectée de la politique de santé du gouvernement.
Nos listes paritaires et rajeunies ont permis de faire entendre les souhaits de la nouvelle génération de médecins généralistes.
Les régions comme les Pays de Loire, le Centre Val de Loire, la Corse, La Réunion, La Guadeloupe, La Guyane, là où la coordination, les nouveaux modes d’exercices (Equipes de Soins Primaires, Communautés Professionnelles Territoriales de Santé), la e.santé sont au cœur du travail pluri-syndical des URPS, sont celles où les présidents CSMF ont été réélus.
D’autres ont perdu cette présidence CSMF uniquement pour des enjeux politiques où le mot d’ordre était « Tout sauf la CSMF » malgré la qualité du travail réalisé au cours de la dernière mandature.

Ecoutons ces médecins de terrain :
• Une rémunération majorée des soins non programmés : OUI mais sans oublier les actes complexes que représente la prise en charge des malades chroniques et qui est la fonction première de suivi et de prévention du médecin traitant (50 euros pour les consultations de renouvellement des diabétiques et/ou hypertendus est un minimum).
• Une régulation libérale à au moins 105 euros de tarif horaire (comme dans les centres de vaccination) : OUI mais sans oublier les visites chronophages et indispensables, dans les Ehpad et au domicile des personnes âgées et/ou handicapées (70 euros est un minimum ; la prise en charge efficiente du grand âge est le reflet d’une société évoluée).
• Le développement du DMP : OUI mais en rémunérant le Volet de Synthèse Médicale à la hauteur de l’expertise qu’il exige.

On ne pourra pas faire mieux avec la même enveloppe. On se doit de respecter une profession qui a beaucoup donné et donne encore beaucoup depuis 15 mois.

Les Généralistes-CSMF demandent, si l’avenant 9 est renégocié dans les semaines qui viennent, un rattrapage financier significatif du rendez-vous manqué pour la médecine libérale du Ségur de la Santé.

Dr Sylvaine LE LIBOUX, Secrétaire Générale Les Généralistes-CSMF

INFOS PRATIQUES :

ARRET DES MESURES DEROGATOIRES depuis le 1er juin 2021, un très mauvais signal adressé aux médecins :
→Finies les MU en EHPAD, TCG par téléphone, Consultation de prévention COVID. Lire le flash info CSMF

COUAC dans les livraisons de Moderna et Janssen dans les cabinets médicaux :
→Les flacons commandés devraient enfin arriver cette semaine … Les médecins commencent à se décourager face à ces difficultés d’organisation récurrentes.Lien DGS Urgent N° 58
CARMF :
→La date limite de déclaration a été fixée au 8 juin 2021. Passé cette date, si vous n’avez pas encore déclaré, il vous sera toujours possible d’accéder au service et de faire votre déclaration en ligne. En envoyant rapidement votre déclaration, vous évitez le risque d’une taxation d’office…Lien pour déclarer vos revenus 2020

FORMATION : L’innovation numérique en santé un atout pour les médecins ?

L’ACFM vous propose un passionnant DPC (indemnisé et validant) en classe virtuelle Zoom le mercredi 16 juin de 14h00 à 18h00 pour tout savoir sur l’environnement numérique. Comment toutes les innovations pourraient faciliter notre exercice !

Notre expert, le Dr David Azerad, médecin généraliste et fondateur de « 100 000 médecins » partagera avec vous son expérience et ses réflexions. Il reprendra toutes les notions fondamentales de l’IA à l’éthique du numérique.

Pour vous inscrire connectez-vous sur www.mondpc
Référence Action : 11872100079, numéro de session 1.
Pour en savoir plus

NOMENCLATURE

Téléchargez les plaquettes NOMENCLATURE Les Généralistes-CSMF (Métropole + Antilles + Guyane La Réunion) sur notre site ou par envoi sur simple demande