/Publications Les Généralistes-CSMF

Lettre Hebdo 807

    Lettre Hebdo 807 /// 13-12-2018 Pour cette dernière lettre hebdo de l’année, j’aurais aimé pouvoir simplement vous souhaiter d’excellentes fêtes et surtout de passer de bons et nécessaires moments pour nos équilibres avec vos proches, ceux que vous aimez. Malheureusement, le terrible et très triste attentat de mardi soir à Strasbourg va endeuiller nos pensées qui vont aux victimes et aux familles mais aussi à toutes les équipes qui ont été mobilisées lors du plan blanc. Une pensée très confraternelle aussi à tous les médecins qui souffrent en raison d’un exercice devenu très difficile à bien des égards et en premier lieu au médecin de Seine Saint-Denis passé à tabac par un patient et au médecin marseillais qui a été violemment agressé et séquestré. Défendez-vous et soutenez-nous en vous syndiquant. Dr Julie Caron-Mazet, secrétaire Générale Les Généralistes CSMF. "Les Généralistes-CSMF" lance l’observatoire du burn-out On l’entend lors de nos discussions, on le lit tous les jours, le mal-être, l’épuisement professionnel ou burn-out touchent de plus en plus de [...]

2018-12-14T12:20:30+00:0013 décembre 2018|La lettre hebdomadaire|0 Comments

Pour leur information médicale, les femmes médecins généralistes aiment internet, les hommes la visite médicale

Une enquête qualitative et quantitative souligne les évolutions significatives des médecins hommes et femmes, vis-à-vis de leurs sources d'information médicale. Une enquête BVA/FNIM (Fédération nationale de l'information médicale), soutenue par le Syndicat de la presse et de l'Edition des professions de santé (SPEPS), souligne les évolutions des comportements des médecins vis-à-vis des sources d'information médicale. Ainsi, pour 44 % des femmes médecins généralistes (majoritaires parmi les moins de 45 ans), ce sont les sites des autorités de santé sur internet qui leur servent de principale source d'information dans le cadre de leurs pratiques professionnelles. Ils n'emportent que 18 % de suffrages des hommes. A l'inverse, la visite médicale n'a pas la côte parmi les femmes médecins généralistes (19 %), mais elle figure en pôle position chez leurs confrères masculins (48 %). S'agissant des sources influençant les pratiques professionnelles, 44 % de tous les médecins de moins de 45 ans désignent les confrères, suivis par le média de formation médicale (33 %). Source : www.egora.fr Auteur : C. L B

Lettre Hebdo 806

  Lettre Hebdo 806 /// 06-12-2018 PRATIQUE : ROSP, FPMT, CFE etc... Vous commencez à voir les messages d’Amélie vous indiquant que vous pouvez commencer à saisir vos indicateurs ROSP( possible à partir du 10 décembre ). Il vous reste encore quelques semaines pour vous imprégner de la ROSP modifiée l’an passé afin de bien contrôler vos prescriptions ou suivi afin d’être le plus optimal possible. Concernant le FPMT, dont le 3ème versement s’est vraiment fait attendre sur nos comptes (enfin effectif le 28 novembre), notre sondage a révélé que, 83% des médecins ayant répondu, ont déjà été en difficulté de trésorerie suite au retard de versement de forfaits par rapport à ce qui était au départ annoncé. Certains médecins se sont étonnés de telles difficultés mais en fonction des aléas de la vie ou de son activité il faut reconnaitre qu’avec la hausse de la pression des charges dont nous souffrons tous, nous serons de plus en plus nombreux à devoir malheureusement compter sur ces versements afin d’équilibrer nos [...]

2018-12-06T13:17:11+00:006 décembre 2018|La lettre hebdomadaire|0 Comments

Pourquoi le plan de Buzyn n’est pas à la hauteur de la crise selon le président de l’Ordre

A l'occasion de la publication de la dernière édition de l'Atlas de la démographie de l'Ordre des médecins, le président Patrick Bouet a rappelé quels étaient pour l'institution ordinales, les éléments indispensables pour qu'une réforme du système de santé réussisse.  Eléments qui ne sont pas réunis dans "Ma santé 2022" défendu par le gouvernement alors que la médecine générale libérale poursuit sa descente aux enfers. Pour la médecine générale, l'état d'urgence est maintenu. En huit ans, les effectifs des spécialistes en médecine générale, en activité régulière tous modes d'exercice confondus, ont fondu de 7 %, et de 0,4 % entre 2017 et 2018, souligne la dernière édition de l'Atlas démographique de l'Ordre des médecins. On compte 87 801 médecins généralistes inscrits au tableau de l'Ordre, en 2018, sur 198 081 médecins en activité régulière, et 296 755 médecins au total, inscrits au tableau.   Urgence d'une réforme en profondeur   Et la dégringolade de la médecine générale n'est pas près de s'arrêter. Elle va se poursuivre jusqu'en 2025 où les [...]

MAIL  Les Généralistes CSMF  ///  Lundi 26 novembre 2018

MAIL  Les Généralistes CSMF  ///  Lundi 26 novembre 2018 AVIS DE TEMPÊTE… Depuis quelques mois, au fil des rencontres et des réunions, que ce soit en zones rurales ou urbaines, je côtoie de plus en plus de médecins généralistes libéraux fatigués, inquiets, désabusés. Las, ils le sont car, même si un certain nombre de français rencontrent des difficultés à retrouver un médecin traitant après le départ en retraite de leur médecin de famille, les médecins généralistes sont amenés à prendre en charge de plus en plus de patients dont certains présentent des prises en charge complexes pour permettre leur maintien à domicile. La plupart d’entre eux continuent à participer aux gardes, le soir, la nuit et les week-ends et nous devons les féliciter pour cet engagement. Mais cette permanence des soins devient de plus en plus harassante et contraignante car la diminution du nombre de médecins entraine une fréquence accrue des gardes. Inquiets, ils le sont car ils n’ont pas de perspectives d’amélioration de cette démographie déficitaire avant dix ans. Face à cette [...]

2018-11-26T17:59:04+00:0026 novembre 2018|Mail Les Généralistes-CSMF|0 Comments

Lettre Hebdo 805

    Lettre Hebdo 805 /// 22-11-2018 Dernière minute : 3ème versement FMT Nous l’attendons tous ce 3ème versement... Pour beaucoup, il permettra malheureusement de compenser une hausse des prélèvements telle la CSG ! Il devrait ENFIN nous parvenir la semaine prochaine autour du 27 novembre…soit plus de 5 jours après notre lourd prélèvement de l’URSSAF. Pour nombre d’entre nous, cela engendre des problèmes de trésorerie et un stress supplémentaire. Ces incertitudes permanentes sur les dates de versement laissées au bon vouloir de la Caisse nous rendent encore plus méfiants quant à une évolution majorée de la part forfaitaire. SONDAGE : Paiement forfaits Est-ce que le retard de paiement d’un forfait (FMT, ROSP) vous a déjà mis en difficulté au niveau de votre comptabilité  ? ACTUALITES : « MA SANTE 2022 » La Ministre de la Santé  a présenté le 19 novembre dernier le plan opérationnel du plan « Ma Santé 2022 » avec la mise en avant de 5 projets prioritaires : - mise en place des CPTS, - déploiement de 400 médecins généralistes salariés dans des zones prioritaires, [...]

2018-11-22T19:58:54+00:0022 novembre 2018|La lettre hebdomadaire|0 Comments

Lettre Hebdo 804

  Lettre Hebdo 804 /// 16-11-2018 ACTUALITES : Les fausses notes du Plan « MA SANTE 2022 » Le Président des Généralistes-CSMF, le Docteur Luc Duquesnel, a présenté à la presse jeudi matin l’analyse du syndicat sur le plan « Ma Santé 2022 » et sur le PLFSS 2019. En conclusion : Les médecins Généralistes-CSMF regrettent que la réforme de la santé en France, baptisée « Ma Santé 2022 », qui développe un bon diagnostic sur l’état de notre système de soins et qui propose des réformes allant dans le bon sens, ne donne pas les moyens financiers nécessaires pour assurer le succès de cette dernière. La Loi de Financement de la Sécurité Sociale, dernièrement votée, vient malheureusement illustrer nos craintes : des annonces fortes, une réalité contraignante et des moyens insuffisants … Il est impératif que ce gouvernement écoute les médecins généralistes sinon la réforme annoncée restera inapplicable et donc sans effet. Si tel était le cas, ces médecins ne pourraient pas être tenus pour responsables de l’absence d’amélioration de l’accès aux soins en 2022. Lire la [...]

2018-11-16T13:54:24+00:0016 novembre 2018|La lettre hebdomadaire|0 Comments

Les Fausses Notes Du Plan Ma Sante 2022

Les fausses notes du Plan « Ma Santé 2022 » Télécharger la note de presse...  I. « Ma Santé 2022 » : un diagnostic partagé ! Annoncée le 18 septembre 2018 par le Président de la République, la réforme du système de santé, baptisée « Ma Santé 2022 », se déroulera tout au long du quinquennat. Dans un premier temps, nous nous félicitions que tous les acteurs de la santé (libéraux et hospitaliers) soient associés à la mise en œuvre de cette réforme. Dans un second temps, nous partageons le diagnostic du Président de la République : le constat d’échec de ces 30 dernières années : le mal être qui règne chez les professionnels de santé, un hôpital au bord de l’implosion et la difficulté de trouver, pour les patients, un médecin traitant ou un spécialiste du deuxième recours à consulter dans des délais acceptables. Nous saluons la volonté du Président de la République de décloisonner la médecine de ville et l’hôpital, la création de postes d’assistants libéraux, la refonte nécessaire des études de médecine, la formation des infirmiers [...]

2018-11-15T13:13:36+00:0015 novembre 2018|Communiqués|0 Comments

Lettre Hebdo 803

    Lettre Hebdo 803 /// 08-11-2018 ACTUALITES : Recertification et DMP L’actualité pour notre profession s’est accélérée en ce début de semaine avec deux évènements majeurs : la sortie du rapport du Professeur Uzan et la « campagne » de lancement en grande pompe du DMP. Concernant le rapport sur la recertification, il semblerait que beaucoup de doléances des médecins aient été entendues avec la volonté de ne pas créer une usine à gaz ainsi qu’un flicage ou stress administratif supplémentaire. Celle-ci s’appliquerait uniquement aux médecins issus du « nouveau 3ème cycle » et sur la base du volontariat pour les autres. La recertification se baserait beaucoup sur l’auto évaluation et représenterait entre 15 et 30 jours de formation par an, tout type de formation confondu. Ce dernier chiffre nous laisse un peu songeur en sachant que la moitié des médecins ne participent même pas à leurs 21 heures de DPC indemnisés. Afin que ceci soit réaliste et tenable, il semble nécessaire de revoir fortement à la hausse l’enveloppe du DPC ainsi que le niveau [...]

2018-11-08T15:12:23+00:008 novembre 2018|La lettre hebdomadaire|0 Comments

MAIL Les Généralistes CSMF /// Mardi 23 octobre 2018

LE CONTENU PLUTÔT QUE LE CONTENANT… Depuis quelques mois, une frénésie s’est emparée de nos territoires. Les ARS et les URPS Médecins Libéraux font feu de tout bois pour inciter les médecins libéraux, entre autres, à créer des Communautés Professionnelles Territoriales de Santé, les fameuses CPTS. Des chargés de mission sont financés pour accompagner les professionnels de santé libéraux et les encourager à ces créations. Une course à l’échalote s’est ainsi engagée entre les ARS pour pouvoir afficher un certain nombre de CPTS créées et une ARS qui va jusqu’à en annoncer une soixantaine. Celles qui n’en n’ont pas encore ont le sentiment de porter le bonnet d’âne. Une fédération des CPTS va même prochainement voir le jour avec en son sein certains membres fondateurs qui ne seront jamais, ni de près ni de loin, concernés par les CPTS. Pendant ce temps, de nombreux médecins libéraux dits « de terrain », mais aussi d’autres professionnels de santé libéraux, manifestent une réprobation grandissante vis-à-vis de ces sollicitations pour créer des CPTS. [...]

2018-10-31T00:14:41+00:0023 octobre 2018|Mail Les Généralistes-CSMF|0 Comments