/EGORA news

HISTOIRE – Theo Morell, le médecin dealer d’Hitler

Ils ont consacré leur vie et leur carrière à un seul patient. Conseillers, confidents, prescripteurs, voire dealers, les médecins des hommes les plus puissants du XXème siècle ont parfois été qualifiés de "Raspoutine" par leurs détracteurs. Dans Le Pouvoir sur ordonnance (Ed. Grasset), Tania Crasnianski se penche notamment sur le duo emblématique formé par le Dr Theo Morell et son "patient A", alias Adolf Hitler, deux hommes dépendant l'un de l'autre. Extraits.   “ Durant ses années de traitement par Morell, le Führer eut droit à des injections régulières, voire quotidiennes, de multiples produits chimiques. Il prit entre quatre vingts et quatre-vingt-dix substances différentes par ingestion ou injection, dont des analgésiques, antibactériens, antitussifs, fortifiants, hormones, sédatifs, spasmodiques, stéroïdes, stimulants, ainsi que des médicaments pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires, les troubles de la digestion ou la maladie de Parkinson. Il absorbe notamment du Cardiazol (stimulant utilisé en cas d’insuffisance cardio-vasculaire), de la cocaïne (en solution nasale de 10 % pour traiter les sinus ou en solution ophtalmique contre les in.ammations des [...]

2018-05-18T15:39:07+00:00 18 mai 2018|EGORA news|0 Comments

Dépenses de santé : ils savent comment économiser 8 milliards

La ministre de la Santé fait de la lutte contre les actes inutiles et la recherche de la pertinence des soins, l'alpha et l'oméga de sa politique de santé. Selon deux économistes de la santé, Jean de Kervasdoué* et Roland Cash**, également biologiste et médecin, cette recherche de l'efficience dans notre système de santé permettrait une économie annuelle de 7 à 8 milliards d'euros. Ils le démontrent dans "La coûteuse inégalité des soins" (Ed. Economica), exemples à l'appui.   "La véritable inégalité, c'est celle des soins, qui diffère selon l'endroit où l'on rentre dans le système", affirme Jean de Kervasdoué.  "Alors que les règles qui s'imposent aux acteurs de soins sont les mêmes pour tous, on note une très grande hétérogénéité sur notre territoire. Pourquoi une telle variation ? C'est la preuve que notre système n'est pas contrôlé", estime-t-il. Roland Cash, considère lui aussi, que le temps de la "politique du rabot menée depuis des années a atteint ses limites" et qu'il faut passer à autre chose, un recherche de la [...]

2018-05-17T15:37:19+00:00 17 mai 2018|EGORA news|0 Comments

« C’est miraculeux que les soignants continuent de croire en leur mission » : le Président de l’Ordre met la pression sur Agnès Buzyn

On le connaissait mesuré et prudent, le voilà furibond et véhément. Dans une interview au JDD, le président de l'Ordre des médecins, Patrick Bouet fustige une politique de santé dictée par un impératif de réduction des dépenses et appelle à retrouver les valeurs fondamentales d'équité et de solidarité de notre système de santé.   "Nous craignons que le projet en préparation au ministère de la Santé soit plus un cataplasme que la réforme globale attendue", s'alarme le Président de l'Ordre national des médecins, Patrick Bouet dans une interview au Journal du Dimanche. Dans un livre à paraître ce mercredi, "Santé : Explosion programmée", le généraliste dévoile l'aboutissement d'une réflexion de cinq ans à la tête du CNOM mais aussi de quarante ans d'exercice en Seine-Saint-Denis. Et le constat est sans appel : "Si la machine continue de tourner, c'est grâce à l'engagement des aides-soignantes, des kinés et des médecins, étudiants, libéraux ou salariés du public et du privé", assure le Dr Bouet. "C'est miraculeux qu'ils continuent de croire en leur [...]

2018-05-17T15:14:12+00:00 17 mai 2018|EGORA news|0 Comments

« La régulation me fait haïr les gens » : le coup de gueule d’un urgentiste

Depuis une semaine, il assiste à un "déferlement de haine". "Consterné" par le tour que prend l'affaire Naomi Musenga, un urgentiste a souhaité témoigner anonymement de son quotidien sur la page Facebook "Et ça se dit médecin", particulièrement suivie par les étudiants en médecine. Sans préjuger de la faute de l'ARM du Samu de Strasbourg, il raconte "l'envers du décor" des centres 15, où les appels mensongers sont si nombreux qu'il devient difficile pour les professionnels de repérer les vraies urgences. Un travail "ingrat" qui met en jeu leur responsabilité à chaque coup de fil.   "J'aime les gens, et si je suis urgentiste c'est pour aider les personnes qui en ont le plus besoin, qui sont vraiment malades. Mais la régulation, c'est la seule partie de mon travail que je déteste, qui me fait haïr les gens, qui me donne envie de les houspiller, de les insulter, de les mépriser, qui me rend suspicieux du mensonge des gens à chaque appel... Et je finis misanthrope pendant 24h après une [...]

2018-05-16T16:28:46+00:00 16 mai 2018|EGORA news|0 Comments

« Il faudra se battre pour défendre la place de la médecine générale »

Dépistage, pertinence des soins, infirmières de pratique avancée… Le Pr Pierre-Louis Druais, qui préside le Collège de la médecine générale (CMG), dresse le bilan du Congrès de la médecine générale France qui s'est déroulé à Paris du 5 au 7 avril dernier, et commente certaines propositions phares du Collège de médecine générale (CMG).   Egora - Le Panorama du médecin : Quel bilan tirez-vous de ce 12e Congrès du CMG ? Pr Pierre-Louis Druais : Ce congrès a été très riche en informations et a réuni davantage de participants qu’en 2017, environ 4 000. Il n’a d’ailleurs pas rassemblé que des médecins français mais des praticiens francophones, et nous réfléchissons à axer davantage le congrès 2019 vers nos collègues africains. En dix ans, la filière médecine générale s’est beaucoup développée ; la recherche est bien plus active en matière de soins primaires. Nous avons donc pu avoir des présentations et discussions étoffées, lors des sessions plénières de ce congrès.   Lire aussi : Cancer de la prostate : un médecin généraliste condamné [...]

2018-05-16T16:14:52+00:00 16 mai 2018|EGORA news|0 Comments

Trois scenarios pour éviter la catastrophe

Nicolas Revel, Claude Evin, Didier Tabuteau, Olivier Veran, Jean-François Thébaut, Claude Le Pen, Jean-Paul Ortiz… Ces experts du monde de la santé ont tous répondu à la même question : quel avenir pour notre système de santé à l'horizon 2030 ? Alors que les dépenses de santé pèsent de plus en plus sur le budget de l'Etat et que les géants du Web partent à l'assaut du marché, risque-t-on de perdre le contrôle ? Solange Ménival et Roland Michel, du think tank Stratégie Innovations Santé, livrent une étude prospective basée sur 45 auditions. Les trois futurs possibles s'écrivent maintenant.   Egora.fr : Quel est l'enjeu de cette étude prospective sur le système de santé à l'horizon 2030 ? Roland Michel : Nous sommes confrontés à une grande interrogation : les Etats-Nations auront-ils la capacité de continuer à financer les systèmes de santé au regard à la fois de l'augmentation des besoins (augmentation de l'espérance de vie, poids des maladies chroniques) et de la révolution scientifique et technologique (nanotechnologie, biotechnologie, informatique, [...]

2018-05-15T15:59:16+00:00 15 mai 2018|EGORA news|0 Comments

« J’ai saisi l’occasion de faire des choses » : confidences d’un jeune généraliste au ministère

Il a quitté son cabinet de généraliste pour celui de la ministre de la Santé. Depuis un an, le Dr Jacques-Olivier Dauberton œuvre dans l'ombre d'Agnès Buzyn pour relever le défi de l'accès aux soins. Pour Egora, le médecin revient sur ses premiers pas au ministère, sur l'envie d'agir qui l'anime et sur ses espoirs de changement.   L'histoire ministérielle du Dr Dauberton, médecin généraliste dans un petit village de la Marne, commence un samedi du mois de mai. Alors qu'il est en voiture, son téléphone se met à sonner. Numéro inconnu. "Bonjour, c'est Agnès Buzyn." La ministre de la Santé a été nommée il y a seulement quelques jours. Le jeune généraliste pense d'abord à une blague, évite de poser la question, et décide de se garer un instant. "Je voudrais que vous intégriez mon équipe." Abasourdi, Jacques-Olivier Dauberton demande s'il peut prendre un peu de temps pour réfléchir à la proposition. "Oui, vous avez jusqu'à cet après-midi", répond Agnès Buzyn. Il est alors 11 heures. "Là, j'ai eu [...]

2018-05-15T15:48:50+00:00 15 mai 2018|EGORA news|0 Comments

Un suicide de médecin par jour aux Etats-Unis

Selon une méta-analyse menée par des chercheurs d'un hôpital new-yorkais, les médecins ont le taux de suicide le plus élevé de toutes les professions. L'étude avance plusieurs raisons.     Aux Etats-Unis, 300 à 400 médecins se suicident chaque année, soit un suicide par jour, montre une méta-analyse menée par des psychiatres du Harlem Hospital Center de New York, présentée au congrès annuel de l'American Psychiatric Association. En analysant les études publiées ces dix dernières années sur MEDLINE et PubMed, les chercheurs ont constaté que le taux de suicide chez les médecins est de 28 à 40 pour 100.000. C'est plus de deux fois plus que la population générale (12.3 pour 100.000) et même plus que chez les militaires, profession particulièrement concernée par le suicide. Les psychiatres ont cherché à comprendre pourquoi la profession médicale est celle dont le taux de suicide est le plus élevé. En raison du stress et des conditions de travail qu'ils subissent, les médecins et étudiants en médecine sont particulièrement sujets aux troubles mentaux, à [...]

2018-05-14T18:06:34+00:00 14 mai 2018|EGORA news|0 Comments

Bretagne : pour garder leurs médecins, ils créent leur « ZAD médicale »

C'est une "zone à défendre" peu commune, qu'ont initiée des élus bretons. Redoutant de voir partir leurs médecins, ils ont créé leur "ZAD médicale".     "Le Coglais ZAD Médicale". C'est ce qu'on peut lire sur une banderole placardée sur le bâtiment du pôle de santé du Coglais, à Maen-Roch (Ille-et-Vilaine). "En fin d’année 2018, un médecin part à la retraite et deux suivront peu de temps après. Nous redoutons que le nombre de médecins dans le secteur du Coglais soit alors insuffisant", a exposé Bernard Serrand, vice-président en charge des solidarités, lors du dernier conseil communautaire de Couesnon Marches de Bretagne. Après le départ d'un généraliste, le secteur compte encore six médecins et deux collaborateurs. Mais, l’Agence régionale de santé a décidé de revoir le classement du secteur du Coglais. Classé le 4 octobre en "zone d’intervention prioritaire" éligible à toutes les aides, il devrait basculer sous peu en "zones d’actions complémentaires", ce qui se traduirait par une baisse ou une suppression de certaines aides. "L’ARS joue au yoyo [...]

2018-05-14T18:01:12+00:00 14 mai 2018|EGORA news|0 Comments

INSOLITE – Médecin, j’assiste un exorciste

"Ma carrière de médecin m'a préparé à cette mission." Depuis cinq ans, ce généraliste à la retraite assiste le prêtre exorciste dans sa tâche, lui apportant le regard médical nécessaire face au mal qui ronge ceux qui demande son aide. Car derrière la souffrance, se cachent parfois des malades non diagnostiqués ou des patients pris dans l'engrenage des charlatans. Il témoigne anonymement.   "J'ai été généraliste pendant 40 ans. J'exerçais seul en cabinet et en plus de mon activité, j'étais expert auprès de la Cour d'appel pour les séquelles de traumatismes graves et les pensions d'invalidité. J'étais syndiqué à la FMF, j'ai siégé à la CPAM, au CDOM… Puis j'ai pris ma retraite en 2012.   Un jour, le vicaire m'a proposé de faire partie du groupe exorcisme Catholique pratiquant, j'avais également pas mal d'engagements dans le diocèse, en particulier dans une maison qui accueille des femmes enceintes à la rue et dans un groupe de réflexion bioéthique avec des amis médecins. Un jour, le vicaire général m'a proposé de [...]

2018-05-04T19:01:00+00:00 4 mai 2018|EGORA news|0 Comments