/EGORA news

Carabins victimes de sexisme : les chiffres qui choquent

Blagues graveleuses, remarques stigmatisantes... Neuf étudiants sur dix doivent faire face au sexisme quotidien au cours de leurs études médicales. C'est une enquête inédite consacrée au sexisme et au harcelèment sexuel de l'ISNI qui révèle ces chiffres édifiants, qui ne concernent d'ailleurs pas uniquement les femmes.   "Pour lutter contre le sexisme, il faut d'abord l'évaluer", expliquait l'Intersyndicale nationale des Internes (Isni) en lançant, début septembre, un questionnaire en ligne. Près de 3 000 internes y ont répondu, dont 75% de femmes.   "Baisers dans le cou ou sur la bouche" L'enquête s'est penchée sur le harcèlement sexuel et sur le sexisme quotidien. Les propos ou comportements à connotation sexuelle, dégrandants ou humilants, imposés de façon répétée concernent, tel qu'est défini le harcèlement sexuel, concernent près d'un étudiant sur dix. Près de 7% des internes interrogés se déclarent ainsi victimes de ce délit. A cela s'ajoutent encore 2% de répondants qui indiquent avoir subi fréquemment ou très fréquemment des gestes déplacés sans nommer le harcèlement. Parmi les "types de harcèlement" [...]

2017-11-17T18:33:21+00:00 17 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Certificats pour sports à risques : « Je conseille aux MG de ne pas s’engager »

Ancien médecin de club de rugby et président de l'UFML, le Dr Jérôme Marty tire la sonnette d'alarme face aux risques de judiciarisation encourus par les médecins généralistes, amenés à signer un certificat de non contre-indications pour sports "à contraintes particulières".  Il regrette également que le volet financier de la réforme ait été complètement négligé, au risque d'interdire à certains de pratiquer leurs sports, tant sont couteux les examens exigés.   Egora.fr : Vous avez réagi au cas de ce jeune rugbyman qui s'est retourné contre son médecin généraliste après avoir subi sur le terrain un accident qui l'a rendu tétraplégique. Et vous demandez aux médecins généralistes de faire valoir leur droit de réserve lorsqu'ils sont confrontés à une demande de rédaction d'un certificat pour pratique de sport à risques. Pourquoi ? Dr Jérôme Marty : Parce que les sports changent. Ceux que l'on dénomme "sports à risques" ont vu, au fil du temps, leurs pratiques se modifier considérablement tandis que les risques augmentaient. Et face à cela, il y a un [...]

2017-11-16T11:04:58+00:00 16 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Levothyrox : Merck condamné à délivrer l’ancienne formule

Le laboratoire Merck vient d'être condamné à délivrer l'ancienne formule du Levothyrox par le Tribunal de grande instance de Toulouse.   Le laboratoire Merck a été condamné, ce mardi, à fournir "par le biais des circuits de distribution et de commercialisation, sans délai, le produit ancienne formule aujourd'hui dénommé Euthyrox aux 25 patients de la Haute-Garonne qui avaient adressé une requête devant cette juridiction". Le tribunal infligera au laboratoire une astreinte de 10 000 euros par jour par infraction constatée.   A lire également: Levothyrox : un MG porte plainte et appelle ses confrères à se secouer   Ce sont 25 des 90 plaignants, qui disaient souffrir "de graves troubles" après avoir pris la nouvelle formulation du Levothyrox, qui obtiennent ainsi satisfaction. Le juge des référés de Toulouse s'est déclaré incompétent pour les autres patients qui résident à l'extérieur du département. Il s'agit de la première audience civile en France depuis le changement de formule du Levothyrox. L'avocat des patients, Me Jacques Levy avait déploré le manque d'information des patients, laissés dans une [...]

2017-11-14T14:21:26+00:00 14 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Dommages corporels : les experts ont besoin de sang neuf

Le Dr Isabelle Bessière-Roques, déléguée générale de l’Association pour l’étude de la réparation du dommage corporel (AREDOC), appelle aux vocations pour une spécialité mal connue, mais en pleine évolution.   Egora.fr : Comment devenir expert en dommage corporel ?  Dr Isabelle Bessière-Roques : Les experts en dommage corporel sont diplômés en médecine. Le mode d’exercice est libéral et peut être exercé à temps partiel en complément de la pratique de la médecine en cabinet ou en milieu hospitalier. Certains experts très demandés peuvent parfois exercer cette activité à titre exclusif, mais l’expertise nécessite forcément un cabinet médical adapté aux contraintes de l’accueil des blessés. Le médecin doit avoir exercé environ cinq ans en tant que professionnel de santé avant de devenir expert et avoir suivi une formation à savoir un diplôme universitaire de réparation juridique du dommage corporel, dispensé dans les Facultés de médecine sur le territoire. Cette formation est indispensable car l’expertise est technique. Les assureurs de personnes et de responsabilité médicale, admettent sur leurs listes d’experts les titulaires de ces DU. [...]

2017-11-13T10:47:56+00:00 13 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

35 euros la consult’, confidences d’un généraliste qui défie la sécu

Le Dr Patrice Geoffriaud est bien décidé à ne pas se laisser faire par la sécurité sociale. Ce généraliste de Challans en Vendée facture ses consultations à 35 euros. Un moyen selon lui de se préserver et d'exercer la médecine en prenant le temps pour chaque patient. Aujourd'hui il est convoqué en commission paritaire nationale et devrait écoper d'une peine de six mois de déconventionnement. Il explique à Egora pourquoi il a décidé de ne pas se présenter face à cette commission.   Egora.fr : Depuis combien de temps facturez-vous les consultations à 35 euros ? Et pourquoi ? Dr Patrice Geoffriaud : Je fais cela depuis le 1er décembre 2015. J'exerce depuis 1999. Je pense que la lassitude de voir nos conditions se dégrader et devoir multiplier les actes pour arriver à des honoraires décents m'a motivé à facturer 35 euros la consultation. D'autant que le lire de manière répétée le manque de reconnaissance dans les yeux des patients a fait que j'en ai eu marre. Au moment où [...]

2017-11-10T16:59:57+00:00 10 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Recertification des médecins : ce qui vous attend

Au Congrès de l'Ordre des médecins, le 19 octobre, l'annonce a fait grand bruit. "Nous allons prochainement mettre en œuvre la recertification", a déclaré Agnès Buzyn, qui va lancer une mission avec la ministre de l'Enseignement supérieur. Répondant favorablement à une requête de l'Ordre, la ministre de la Santé marche ainsi sur les pas de Manuel Valls, qui s'y était engagé lors de la Grande Conférence de santé, début 2016. L'idée n'est pas nouvelle : elle revient régulièrement depuis la fin des années 1990, s'imposant chaque fois un peu plus. Décryptage de ce qui attend les médecins.   • De quoi parle-t-on ? Dans son rapport de 2006, qui fait référence, le Pr Yves Matillon, ex directeur de l'Anaes et actuel chargé de mission santé au ministère de l'Enseignement supérieur, définit la recertification comme "la reconnaissance positive du maintien d’un niveau de compétence au regard de critères prédéterminés par la profession". A ne pas confondre avec la certification des établissements de santé, lancée en 1999 et menée aujourd'hui par la HAS, [...]

2017-11-09T16:47:07+00:00 9 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Le microbiote : révolution médicale ou effet de mode ?

Pour la première fois, les meilleurs spécialistes internationaux du microbiote se sont réunis à l’Académie de médecine, avec l’objectif de mettre en commun leurs avancées et d’éditer des recommandations pour harmoniser le cadre réglementaire des recherches dans ce domaine en plein essor.   Le colloque Paris microbiote 2017 a réuni, le 20 octobre dernier, les meilleurs spécialistes mondiaux du microbiote à l’Académie de médecine, à son initiative, et avec le parrainage de l’organisation mondiale des Académies de médecine (IAP). Pour la première fois, cette conférence scientifique de consensus a accueilli des représentants de l'International Society of Microbiota (ISM) et des agences réglementaires européenne et américaine (EMA et FDA). Les experts venus du monde entier se rencontraient pour échanger sur leurs travaux, et pour réfléchir à une harmonisation des protocoles de recherche. En effet, l'engouement exceptionnel dont le microbiote est l'objet impose aux chercheurs de fixer des limites en fonction de l'état actuel des connaissances pour éviter un effet « bulle » qui hypothèquerait ses promesses en matière de santé.   [...]

2017-11-08T13:21:08+00:00 8 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Médecin, la profession la plus facile à attaquer

L'épuisement professionnel des médecins s'aggrave. La MACSF, assureur des professions de santé constate une hausse des arrêts de travail de ses sociétaires pour ce motif depuis environ trois ans. Son directeur médical, le Dr Thierry Houselstein, dresse un état des lieux du burn out de ses assurés. Une étude a été lancée par l'assurance afin de quantifier ce phénomène.   Egora.fr : Quels sont les moyens de la MACSF pour quantifier le burn out de ses assurés ? Dr Thierry Houselstein : Nous avons lancé une étude pour avoir des données un peu plus fines mais nous avons le sentiment que depuis trois ou quatre ans, les certificats d’arrêt de travail de nos sociétaires pour ce motif sont très clairement en augmentation. Au départ on voyait passer quelques certificats d’arrêt de travail pour stress ou épuisement professionnel mais le volume a nettement augmenté depuis environ trois ans. Il s’agit plutôt d’arrêts de travail qui sont rédigés par des médecins traitants, parfois par des psychiatres. Ils sont, en règle générale, reconduit toutes [...]

2017-11-07T18:55:00+00:00 7 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Stages inutiles, salaire de misère, classement absurde… Les externes vident leur sac

Ils en ont gros sur le coeur. Ebranlés par le fiasco des ECNi 2017, les externes donnent de la voix pour dénoncer les lacunes de leur formation. Alors qu'une réforme ministérielle se profile, l'Association nationale des étudiants en médecine de France (Anemf) présentera demain, lors des Etats généraux du 2nd cycle, les pistes issues d'une grande concertation conduite auprès des étudiants. Yanis Merad, son président, donne le pouls.   Egora.fr : L'Anemf a lancé une grande concertation en août dernier auprès des étudiants en médecine. Dans quel but ? Yanis Merad : Les ECNi 2017 ont montré les failles du second cycle des études de médecine, notamment l'énorme pression psychologique subie. On se décentre totalement de l'étude de la médecine au profit des cours et de la préparation des ECN. A la suite du fiasco des ECNi, une mission interministérielle a été lancée par Agnès Buzyn et Frédérique Vidal [ministre de l'Enseignement supérieur, NDLR] pour faire des propositions de réforme du 2nd cycle, et notamment d'alternatives aux ECN. On a [...]

2017-11-06T11:14:10+00:00 6 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Ce qu’il faut retenir du budget 2018 de la Sécu, voté par les députés

Les députés viennent d'adopter en première lecture, par 354 voix pour contre 192 (13 abstentions), le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018. Il prévoit le retour à l'équilibre en 2020, met l'accent sur la prévention et l'innovation et supprime notamment l'obligation du tiers payant généralisé au 30 novembre prochain. En voici les principales dispositions concernant les médecins libéraux.   Ondam de 2,3 %, soit 195 milliards d'euros, se départageant entre 88,9 milliards pour la ville, 80,7 milliards pour les établissements de santé et de 9,3 milliards pour le secteur médico-social. Cet Ondam se traduira pour l'assurance maladie par un train d'économies de 4,135 milliards d'euros en 2018, pesant particulièrement sur le médicament et l'hôpital (qui lui-même, percevra une dotation de 1,7 milliard d'euros). Le PLFSS 2018 augmente la CSG de 1,7 point et supprime en contrepartie les cotisations sociales ; un mécanisme compensateur spécifique sera mis en place pour les praticiens du premier secteur. Le RSI (régime social des indépendants) est supprimé. Sa gestion [...]

2017-11-03T10:16:47+00:00 3 novembre 2017|EGORA news|0 Comments