/Lucyna WOZNIAK

About Lucyna WOZNIAK

This author has not yet filled in any details.
So far Lucyna WOZNIAK has created 352 blog entries.

Un maitre de stage homéopathe ? Le CNGE dit non

Le Collège national des généralistes enseignants a exhorté les directeurs des départements de MG à ne pas autoriser des médecins homéopathes à devenir maitre de stage universitaire (MSU). "Il n'est pas acceptable de former les étudiants en légitimant une pratique reposant sur des dogmes du 18e siècle", assène-t-il. "Nous devons veiller à la qualité des médecins recrutés en tant que MSU puisqu'ils occupent une place essentielle dans le dispositif de formation, jouent un rôle de modèle, questionnent les apprentissages et orientent vers les sources pertinentes." Autant de critères que les médecins homéopathes ne remplissent pas, d'après le CNGE. Lundi 8 octobre, le Collège a adressé un courrier à tous les directeurs de départements de médecine générale des facs de médecine pour les mettre en garde. "Récemment, un groupe de médecins homéopathes revendiquant une efficacité spécifique de l'homéopathie a invité ses partisans à investir la maîtrise de stage et l'enseignement", s'alarment les Prs Vincent Renard et Olivier Saint-Lary, respectivement président et vice-président du CNGE. Or, ils n'ont pas le "minimum requis [...]

2018-10-15T11:01:46+00:0015 octobre 2018|EGORA news|0 Comments

Les dessous des CPTS racontés par leur fondateur

Avec Véronique Wallon, à l'époque directrice générale de l'ARS Rhônes-Alpes, le Dr Jean-François Thébaut de la Haute autorité de santé, a été désigné par Marisol Touraine pour co-diriger le groupe de travail qui a donné naissance aux Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), en plein conflit contre la loi de Santé. Ce médecin cardiologue raconte cette épopée et défend son bébé, aujourd'hui au cœur de la refondation du système de santé.   Quelle était votre mission ? Dr Jean-François Thébaut : Nous avons été désignés par Marisol Touraine pour diriger l'un des groupes de concertation – il y en avait cinq – autour de cette loi. Contrairement à d'autres groupes de travail, nous bénéficions de beaucoup de souplesse car notre mission était de proposer une organisation territoriale qui convienne aux parties prenantes. Nous avons mené entre janvier et février 2015, une trentaine d'auditions :  toutes les représentations syndicales libérales jusqu'aux Ordres, aux Urml, aux étudiants, aux élus territoriaux et aux patients du CISS. Nous avons également reçu les autres libéraux de [...]

2018-10-10T16:08:24+00:0010 octobre 2018|EGORA news|0 Comments

Sécu : l’équilibre malgré les dérapages de la branche maladie

"Tout-va-bien".  Après le gouvernement, la semaine dernière, s'enorgueillissant du retour à l'équilibre de la sécurité sociale, après des années de lourds déficits, voilà que les sages de la Cour des Comptes accrochent un sourire à leur face – un scoop – pour reconnaître que, reprise de la croissance aidant, la Sécu tutoie l'équilibre. Mais la branche maladie et surtout la médecine ambulatoire sont toujours dans le rouge. Et là, suffit de rire. "La sécurité sociale renoue avec l'équilibre financier, mais sa trajectoire financière doit être pilotée fermement afin d'inscrire cet équilibre fragile dans la durée", a développé  jeudi matin Didier Migaud, le Premier président de la Cour des Comptes. Inscrire dans la durée signifiant pour les magistrats de la rue Cambon, qu'il convient "de mobiliser beaucoup plus activement les marges d'efficience que recèle notre système de santé". En matière de déficit, la France revient en effet de loin car depuis les années 1990, ce sont plus de 280 milliards de dettes qui ont été accumulées par la Sécu. La récession [...]

2018-10-05T09:52:55+00:005 octobre 2018|EGORA news|0 Comments

CPTS : Pourquoi vous allez devoir y passer

Le président de la République veut mille communautés professionnelles territoriales de santé dans toute la France d’ici la fin de son mandat. Reste à donner du corps à ces concepts encore abstraits. Et leur allouer des moyens de financement pérennes. Alors que les premières expériences paraissent déjà coûteuses. Encore totalement inconnues il y a quelques mois, les communautés professionnelles territoriales de santé (Cpts) viennent de faire une entrée en fanfare dans le débat public. En effet, le président de la République a fait de ce dispositif, créé par la loi Touraine de janvier 2016 mais encore poussif, une des pièces maîtresses de sa réforme du système de santé, présentée le 18 septembre dernier. Le plan "Ma santé 2022" prévoit le déploiement de mille Cpts pour "mailler le territoire national à l’horizon 2022". L’objectif peut sembler ambitieux surtout si l’on se rappelle qu’il a fallu une douzaine d’années pour atteindre le même nombre de maisons de santé pluridisciplinaires (MSP). Il n’y a donc pas de temps à perdre. La ministre de la [...]

2018-10-02T14:21:30+00:002 octobre 2018|EGORA news|0 Comments

Un couple de médecins devant la justice pour avoir quitté la Sécu

Deux mois de prison avec sursis ont été requis par le tribunal correctionnel de Coutances (Manche) à l'encontre de ce chirurgien et de son épouse, généraliste, qui ne déclarent plus leurs revenus et ne paient plus de cotisations. Ils ont pris leur décision en 2014. Après avoir lu un article sur Internet remettant en cause la légalité de l'affiliation obligatoire à un régime de sécurité sociale français, ce chirurgien et son épouse généraliste choisissent de souscrire à une assurance anglaise. Ils rédigent un courrier à la Sécu pour faire part de leur décision. Et depuis, le couple de médecins a cessé de déclarer ses revenus et de payer ses cotisations à l'Urssaf. Mercredi 26 septembre, les deux médecins comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Coutances. Leur avocate a présenté une requête de soumission aux juges européens. Mais pour le parquet, la cour européenne est incompétence pour juger du droit national. Opposant "la solidarité national" à l'"individualisme forcené", le ministère public a requis deux mois de prison avec sursis et 5000 [...]

Budget de la Sécu : 2 milliards d’économies sur la santé malgré une rallonge de l’Ondam

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale, dont le détail doit être dévoilé mardi, après la réunion de la Commission des comptes, se base sur une hypothèse hasardeuse : moins de cotisations, plus de dépenses (notamment pour financer la stratégie de refondation du système de santé). Et pourtant, un retour historique aux excédents. Après 17 années consécutives dans le rouge, la Sécu pourrait afficher un excédent de 800 millions d'euros l'an prochain. Telles étaient en tout cas les prévisions gouvernementales en 2018. Depuis, le sursaut inespéré (mais bref) de l'économie française fin 2017 a encore amélioré cette perspective. Attendu initialement à 2,2 milliards d'euros cette année, le déficit a été révisé en baisse début juin et devrait se situer entre 300 et 900 millions.   Moins de recettes De quoi "envisager un équilibre durable des comptes de la Sécurité sociale", se félicitaient alors les ministres des Solidarités et des Comptes publics, Agnès Buzyn et Gérald Darmanin. Mais depuis, l'horizon s'est assombri pour la croissance et l'emploi, rendant [...]

2018-09-25T10:35:40+00:0025 septembre 2018|EGORA news|0 Comments

“Il faut maintenant des moyens pour faire vivre cette réforme”

Le Président des Généralistes de la CSMF décrypte à chaud les innovations de la stratégie de refondation de notre système de santé. Les médecins généralistes répondront présents, commente-t-il, à condition de leur donner des garanties et des moyens.   Cette réforme, qui vient d'être présentée par le Président de la République, vous paraît-elle à la hauteur de l'urgence et la bonne réponse à la crise profonde du système de santé ? Dr Luc Duquesnel. Globalement, je la juge plutôt positivement, cela va dans le bon sens tant au niveau du constat que des objectifs à atteindre. Nous en avons connu des pires, ne serait-ce que d'un point de vue macro-économique : un Objectif National de Dépenses d'Assurance Maladie (ONDAM) à 2,5 % c'est mieux qu'à 1,8 %. Ensuite, l'esprit de cette réforme est d'amener les professionnels de santé libéraux à se coordonner sur un territoire, y compris avec les établissements de soins publics ou privés et avec le secteur médicosocial. Cela répond bien aux enjeux d'aujourd'hui qui sont la prise [...]

2018-09-25T10:58:14+00:0024 septembre 2018|EGORA news|0 Comments

Ai-je le droit de signaler l’entrée de mon cabinet difficile à trouver?

L’Ordre n’est pas opposé à un fléchage signalétique ou à l’apposition de plaques supplémentaires si la configuration des lieux rend difficilement visible la présence d’un cabinet médical. Comme le rappelle l’article R.4127-81 du Code de la santé publique, un médecin est autorisé à apposer une plaque à l’entrée de son immeuble et une autre à la porte de son cabinet. Et cet article de préciser que "lorsque la disposition des lieux l’impose, une signalisation intermédiaire peut être prévue". L’Ordre n’est pas opposé à un fléchage signalétique ou à l’apposition de plaques supplémentaires dans  des locaux de configuration architecturale complexe ou dans des voiries difficiles d’accès. Dans ces situations particulières, le médecin devra se rapprocher de son Conseil départemental qui prendra une décision motivée susceptible d’être contestée en appel devant le CNOM. En effet, l’appréciation des dispositions locales peut être compliquée et l’avis du Conseil départemental pourra être utilement sollicité.   Pas de pancarte lumineuse   Qu’il y ait une ou plusieurs plaques professionnelles, elles doivent être présentées avec discrétion et [...]

2018-09-24T10:19:04+00:0024 septembre 2018|EGORA news|0 Comments

Après le numerus clausus : les détails du nouveau système

En finir avec la Paces. Oui, mais par quoi la remplacer ? L'annonce de la suppression du numerus clausus à la rentrée 2020 a causé inquiétudes et questionnements chez de nombreux aspirants médecins. Une concertation s'ouvre ce jeudi pour définir ce nouveau modèle. Le professeur Antoine Tesniere*, en charge du volet formation de la réforme Macron, nous livre de précieuses explications.   Egora.fr : On comprend le constat qui est fait sur l'échec de la Paces et sur les raisons qui poussent à une réforme. On comprend moins bien ce qui va être proposé comme alternative. Quel système va remplacer la Paces ? Antoine Tesniere : Un certain nombre de choses sont encore à décider. C'est toute la réflexion qui est lancé aujourd'hui dans les groupes de travail avec l'ensemble des acteurs, la CPU, les conférences de doyens, les enseignants, les étudiants et leurs représentants, les acteurs de santé… Il y a quand même quelques grandes lignes. L'objectif, c'est d'avoir des formations plus pertinentes. Elles doivent rassembler plus fréquemment les [...]

2018-09-21T14:16:33+00:0021 septembre 2018|EGORA news|0 Comments

Urgences de ville, assistants médicaux, suppression du numerus clausus et de la Paces… Les 5 mesures phares de la réforme

Cinquante-quatre mesures, trois grandes orientations et une rallonge budgétaire de 400 millions d'euros en 2019. Ce mardi 18 septembre, Emmanuel Macron, épaulé par les ministres de la Santé et de l'Enseignement supérieur, a présenté sa Stratégie nationale de transformation du système de santé. Avec cette réforme ambitieuse, recentrée sur le patient, le Président de la République entend restructurer l'organisation des soins "pour les 50 années à venir", comme l'ont fait les ordonnances Debré en 1958. Mots d'ordre : qualité, prévention et coordination. Décryptage des principales mesures.   "Mon ambition est claire : je veux que le système de santé soit un des piliers de l’Etat providence." Moins d'une semaine après la présentation de son plan pauvreté, Emmanuel Macron a présenté ce mardi 18 septembre sa Stratégie nationale de transformation du système de santé, qui sera déclinée en 54 mesures dès 2019, au travers du prochain budget de la sécurité sociale et d'une loi dédiée au premier semestre. "1958 a été un tournant, l’excellence universitaire. C’était un vrai changement d’approche. Aujourd’hui, [...]

2018-09-19T10:59:30+00:0019 septembre 2018|EGORA news|0 Comments