/Lucyna WOZNIAK

About Lucyna WOZNIAK

This author has not yet filled in any details.
So far Lucyna WOZNIAK has created 382 blog entries.

Loi de santé : ces zones d’ombre qui inquiètent les médecins

La boucle est bouclée : mercredi 13 février, un an jour pour jour après le discours fondateur du Premier ministre, le projet de loi relatif à l'organisation et à la transformation du système de santé a été présenté en conseil des ministres. Suppression du numerus clausus et des ECN, refonte de la carte hospitalière, recertification… le texte qui sera débattu à l'Assemblée en mars aura d'énormes répercussions. Mais il est "parsemé de blancs et de flous", déplorent les syndicats, qui s'inquiètent du recours massif aux ordonnances.   "Sincèrement, je suis extrêmement inquiet à propos de ce projet de loi." Au micro de France Info, mercredi matin, le Dr Jean-Paul Hamon, président de la Fédération des médecins de France (FMF), ne cache pas son amertume : le projet de loi de santé lui a été présenté "dans une conférence téléphonique". "Le Gouvernement avance à marche forcée avec une concertation minimale", déplore-t-il.   "Un massacre pour la profession"   Un sentiment partagé par l'ensemble des représentants de la profession. "Le projet de loi est parsemé de [...]

2019-02-15T10:50:06+00:0015 février 2019|EGORA news|0 Comments

Forfait global et salariat : la MSP qui inspire le ministère

A Ambérieu en Bugey (Ain), une équipe de soins primaires a élaboré un ambitieux projet de financement alternatif au paiement à l’acte. Prêts à se lancer dans l’expérimentation d’une tarification forfaitaire de l’équipe, les médecins, infirmiers et pharmacien volontaires y voient une solution pour améliorer l’accès aux soins, développer des programmes spécifiques de prévention et de dépistage et favoriser la co-expertise pluriprofessionnelle. Un dispositif qui va plus loin que les préconisations du rapport Aubert sur la réforme du financement du système de santé, favorable à un modèle de paiement combiné.   Sortir complètement du paiement à l’acte, se rémunérer sur un forfait global et passer au salariat : six médecins, deux infirmières et un pharmacien du pôle de santé Les Allymes Plaine de l’Ain s’investissent pour transformer leur organisation actuelle, afin de mieux prendre en charge la population de ce bassin de vie de près de 25 000 habitants. Il y a quelques mois, cette équipe pluriprofessionnelle, menée par le Dr Olivier Beley, généraliste et chef de projet, assisté du Dr Pierre [...]

2019-02-12T10:04:30+00:0012 février 2019|EGORA news|0 Comments

Sophia : Une amélioration du suivi des patients

Lancé il y a dix ans, le service Sophia de l’Assurance maladie était d'abord destiné à accompagner les patients diabétiques afin de prévenir les complications puis il s'est adressé en 2014 aux patients asthmatiques pour améliorer leur observance thérapeutique. Deux nouvelles études d’évaluation de l’impact médico-économique de ce service ont été réalisées en 2018 et présentées à l’Uncam le 7 février 2019. L'Assurance maladie a mis en avant les résultats "significatifs dans le diabète, encourageants dans l’asthme" en matière de santé publique et de réduction des dépenses qu’apportent ce service.​   La première concerne les patients diabétiques adhérents de la première heure (en 2008), en particulier les patients prioritaires en écart de soins par rapport à trois examens de suivi (fond d’œil, bilan rénal, examen dentaire). Son recul de huit ans est suffisant pour avoir des résultats en termes de morbi-mortalité. La seconde concerne les adhérents asthmatiques et montre après deux ans d’accompagnement une meilleure observance, sans impact clinique. Sauront-elles convaincre les médecins (56% sont encore dubitatifs) sur les bénéfices [...]

2019-02-11T10:44:52+00:0011 février 2019|EGORA news|0 Comments

“Etre pris en otage sur ce que font les patients est insupportable” : les angoisses des médecins face aux forfaits

Pour réformer le financement de la santé et la rémunération des soignants, le rapport remis par Jean-Marc Aubert à Agnès Buzyn propose de réduire la part du paiement à l'acte pour augmenter celle des forfaits. Mais les soignants semblent encore réticents à cette évolution.   Le paiement à l'acte n'est pas adapté à la prise en charge des maladies chroniques, qui représentent 60% des dépenses d'assurance maladie alors qu'elles concernent 35% des assurés, note Jean-Marc Aubert dans le rapport qu'il a remis fin janvier à Agnès Buzyn. Et de proposer un forfait global pour la prise en charge d'une pathologie, rémunérant l'ensemble du suivi. L’objectif est "d’inciter les professionnels à se focaliser sur la prévention et sur les résultats de santé obtenus bien plus que sur le nombre d’actes ou de séjours réalisés en leur donnant plus de souplesse dans le choix des modalités de prise en charge".  Le versement du forfait serait conditionné au respect d'un cahier des charges précisant les prestations attendues.   Très réticents à une rémunération au forfait   [...]

2019-02-08T10:32:10+00:008 février 2019|EGORA news|0 Comments

Coercition, secteur 2 pour tous, C à 50€ : vos propositions pour la médecine au cœur du Grand débat

Qui a dit que les médecins n'auraient pas voix au chapitre dans le Grand débat national ? Alors que les thématiques de santé sont absentes des questions lancées par Emmanuel Macron, Egora a choisi de vous donner la parole. Comment mieux rémunérer les soins primaires ? Comment libérer du temps médical ? Comment assurer sur tout le territoire un accès aux soins de qualité ? Vous avez été très nombreux à répondre à notre appel. Libéraux, hospitaliers, jeunes médecins, retraités actifs ou pas, vous fourmillez de propositions, d'idées, de pistes de réflexion pour faire avancer le débat. Voilà un premier aperçu de vos nombreuses contributions. Nous publierons un second volet dans les prochains jours.   "Jeune médecin, je n'ai plus aucune confiance dans le système français" Généraliste, libéral, 35-45 ans   "Il faut déjà redonner de l'attractivité à la médecine générale. Pour donner un petit exemple, je suis installé en cabinet de groupe. Mes associés sont déjà débordés. Je ne peux donc pas partir en vacances si je ne trouve pas [...]

2019-02-06T16:47:50+00:006 février 2019|EGORA news|0 Comments

Soins non programmés : il est urgent de s’organiser

Proposer une offre ambulatoire structurée et identifiable en temps réel, alternative aux urgences : c’est l’une des ambitions du plan "Ma santé 2022". La mise en place d’une régulation pour toute demande de santé, et pas seulement pour les urgences vitales, semble incontournable. La question du numéro national unique n’est pas encore tranchée.   Urgences saturées, attente interminable des usagers, lassitude des personnels hospitaliers… La partie visible de l’iceberg, s’agissant de la question des soins non programmés, suscite des crispations sur l’ensemble du territoire français. Comment répondre de façon efficiente à cette demande, définie par le député de Charente (LREM) Thomas Mesnier, dans son rapport de mai 2018*, comme "une urgence ressentie, mais ne relevant pas médicalement de l’urgence et ne nécessitant pas une prise en charge par les services hospitaliers d’accueil des urgences"? Quelle place auront les médecins généralistes dans la nécessaire restructuration de la prise en charge de ces soins non programmés, entre 8 h et 20 h en semaine et le samedi matin ? Cela, alors que la [...]

2019-02-05T13:32:59+00:005 février 2019|EGORA news|0 Comments

CPTS, assistants médicaux : des “lignes rouges à ne pas franchir”

Si les deux négociations qui viennent de s'ouvrir avec l'Assurance maladie visent à pallier les difficultés d'accès aux soins dans les territoires, elles doivent également permettre d'améliorer les conditions d'exercice des médecins généralistes libéraux et la qualité des prises en charge. Un objectif que le Dr Luc Duquesnel, Président Les Généralistes-CSMF, ne perd pas de vue, bien déterminé à ne pas charger la barque de ses confrères.   Après ces deux séances inaugurales sur les Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS) puis sur les Assistants Médicaux (AM), quel est votre état d'esprit sur ces négociations ? Dr Luc Duquesnel : On démarre l'année sur les chapeaux de roues ! Ces deux négociations peuvent paraître totalement différentes - l'une est pluriprofessionnelle, l'autre purement médicale - mais en fait, les objectifs sont les mêmes : mettre à disposition des professionnels de santé, tout particulièrement des médecins généralistes libéraux, des outils permettant d'améliorer l'accès aux soins dans les territoires. Avec un fil conducteur, qui est de s'engager, pour ceux qui ne l'ont pas [...]

2019-02-04T10:54:37+00:004 février 2019|EGORA news|0 Comments

Agnès Buzyn demande l’avis des lecteurs d’Egora

Au lendemain de la remise du rapport Aubert sur la réforme du financement du système de santé, Agnès Buzyn a tenu à consulter les lecteurs d'Egora.fr. Plus de forfaits ? Une évolution du paiement à l'acte ? Une adaptation de la nomenclature ? La ministre semble avoir entendu les professionnels qui redoutaient de ne pas être consultés : vous avez maintenant la parole.   "Mesdames, Messieurs, Dès ma prise de fonction, j’ai dénoncé les effets paradoxaux de la course à l’activité à l’hôpital comme en ville, tant sur la qualité de la prise en charge des patients que sur les conditions d’exercice des soignants. Je ne les connais que trop bien pour les avoir éprouvés moi-même durant ma carrière de médecin. Conformément aux orientations du Président de la République fixées lors du dévoilement de la stratégie de transformation du système de santé, un rapport sur la réforme des modes de financement du système de santé a été établi sous l’égide d’une task force présidée par Jean Marc Aubert. J’ai remercié ses [...]

2019-01-31T10:03:49+00:0031 janvier 2019|EGORA news|0 Comments

2022 : la fin du paiement à l’acte (ou presque)

Les généralistes ont entrebâillé la porte, la mission Aubert vient de l'enfoncer. En quête d'économies, le Gouvernement a décrété la fin du tout paiement à l'acte pour 2022. Inadapté à la prise en charge des patients chroniques, générateur d'actes inutiles… ce mode de financement concentre tous les maux du système du santé. Une task forcemenée par Jean-Marc Aubert, directeur de la Drees, a été chargée de réfléchir à des modalités alternatives de rémunération des professionnels de santé et des établissements. Son rapport, remis ce mardi matin à Agnès Buzyn, plaide pour une plus large place à la rémunération forfaitaire et à la qualité. Votre avis compte ! Dès aujourcd'hui, Egora lance une grande consultation des professionnels libéraux au sujet de ces propositions de réforme. C'est le moment de vous exprimer !    "Le paiement à l’acte a un problème d’efficacité. Avec lui, le médecin est perdant en chiffre d’affaires s’il fait de la prévention, il a plus intérêt à avoir de la consultation récurrente. Or, nous avons besoin de plus de [...]

2019-01-30T09:54:22+00:0030 janvier 2019|EGORA news|0 Comments

Rosp et forfait structure 2018 : il vous reste 4 jours

Les médecins ont jusqu'au 31 janvier 2019 pour saisir leurs indicateurs déclaratifs sur amelipro. Cette année, la procédure pour le forfait structure a été simplifiée.   "En réponse à une demande des praticiens", la procédure de recueil des justificatifs des indicateurs déclaratifs du forfait structure a été simplifiée, expose l'assurance maladie. Le fait de cocher la case des indicateurs concernés du volet 2 (capacité à coder des données médicales, implication dans des démarches de prise en charge coordonnée, services offerts aux patients, encadrement d'étudiants en médecine) et d’attester sur l’honneur répondre à leurs exigences permet de les valider. Il n’est donc plus nécessaire de transmettre les justificatifs à l’Assurance Maladie. "Ils doivent bien évidemment être conservés, en cas de contrôle a posteriori", précise la Cnam. Autre nouveauté 2018 : la Rosp concerne désormais aussi les médecins spécialistes en endocrinologie, diabétologie et nutrition, qui ne pourront toutefois pas déclarer en ligne cette année. Ils doivent remplir les formulaires mis à disposition par leur CPAM et les renvoyer avant le 31 janvier [...]

2019-01-29T10:07:13+00:0029 janvier 2019|EGORA news|0 Comments