Home/biniasz

About biniasz

This author has not yet filled in any details.
So far biniasz has created 4728 blog entries.

« Mon frère était mort pendu depuis la veille »: récits d’humiliations d’étudiants en santé

Pour finaliser son ouvrage Omerta à l’hôpital (Ed. Michalon)*, levant le voile sur les violences verbales, sexistes ou psychologiques que subissent à l’hôpital les futurs médecins, infirmiers, kinés, pharmaciens ou aides- soignantes, le Dr Valérie Auslender, médecin généraliste salariée à Science Po, a recueilli plus d’une centaine de récits poignants de victimes qui ne supportent plus de se taire, et veulent témoigner du calvaire qu’ils ont vécu. Voici quelques-uns de ces témoignages, informant sur un phénomène caché mais réel et ancien. Et qui doit cesser.   A lire également : l’auteur interrogée par Egora.fr explique le but poursuivi par Omerta à l’hôpital, livre qui donne aussi la parole à des experts, stupéfaits à la découverte de ce drame occulté. "Il était mort, pendu depuis la veille, à moitié dénudé et portant des vêtements qui ne lui appartenaient pas" Etudiant en médecine  Pour lui et les autres, qui ne deviendront jamais adultes - (…) Il y a précisément douze ans, quand la série de quatre suicides – dont celui de mon frère – s’est produite [...]

2017-03-17T13:59:12+00:00 10 mars 2017|EGORA news|0 Comments

Lettre Hebdo 747

ACTU « Les Généralistes CSMF » solidaire des radiologues libéraux Attention danger…le gouvernement continue d’instrumentaliser et de s’immiscer dans les négociations conventionnelles. La CNAM, d’autorité et sans négociation, impose aux radiologiques la suppression du modificateur Z et le remplace par une majoration moindre Y et baisse de 2% les forfaits techniques d’imagerie (scanner, IRM). Forfaits participant à la prise en charge des coûts d’amortissements et de fonctionnement. Cette attitude bafoue tout simplement le mécanisme conventionnel. Les radiologues seront donc en grève le 23 mars n’ayant pu être entendus. Les généralistes ont besoin de cette radiologie libérale de proximité pour une prise en charge optimale de leurs patients. Cela permet aussi d’éviter de nombreux passages inutiles et coûteux aux urgences. Avec de telles mesures cela augmentera encore les délais de RDV, découragera les jeunes de s’installer et conduira à la fermeture de cabinet comme à Moutier en Savoie. Depuis le 6 mars, les patients habitants dans la vallée de la Tarentaise n’ont plus accès à un centre. Depuis 2011, 4 cabinets [...]

2017-03-19T21:03:16+00:00 9 mars 2017|La lettre hebdomadaire|0 Comments

Dentistes dans la rue : « On va continuer à perdre de l’argent sur 80% de nos actes »

En grève depuis près de deux mois, les étudiants en chirurgie dentaire rejoindront ce vendredi les rangs d’une mobilisation à l’appel des syndicats. Ensemble, ils appellent au retrait du règlement arbitral né de l’échec des négociations d’un avenant conventionnel. Ils dénoncent une décision autoritaire, politique et dangereuse pour l’équilibre des cabinets dentaires.   Ils ont bloqué les lignes de tram à Nantes, se sont enchaînés devant l’ARS à Clermont-Ferrand, ont organisé des rassemblements à Reims, Paris, Toulouse… Les étudiants en chirurgie-dentaire sont en grève depuis le 13 janvier et tentent par tous les moyens de se faire entendre. Ce vendredi, ils viendront grossir les rangs du grand rassemblement prévu à 13 heures sous les fenêtres du ministère de la Santé. "On est inquiets de ce qu’on va pouvoir proposer à nos patients demain", souligne une étudiante en 6ème année à Paris-Descartes. A la fin de l’année, elle sera diplômée et se dit préoccupée par son exercice futur. "Je vais commencer par faire des remplacements. Ouvrir un cabinet est un investissement financier [...]

2017-03-09T19:27:32+00:00 9 mars 2017|EGORA news|0 Comments

Interne à 44 ans : portrait d’une future MG qui a la niaque

"Pur produit de l’échec scolaire", Aurore Canéla a attendu ses 38 ans pour réaliser son ambition : intégrer la fac de médecine. Refusant de bénéficier d’un quelconque "traitement de faveur", cette mère de deux enfants a jonglé entre les cours, les gardes et les allers-retours aux Pays-Bas, où son mari a été muté. Arrivée en 1ère année d’internat, elle se rêve "en vieux médecin de famille installé à la campagne".   "Je suis en 1ère année d’internat en médecine générale à la faculté de la Timone, à Marseille. Jusque fin avril, je suis en stage dans une clinique de soins de suite. J’ai 44 ans et j’ai deux enfants, deux garçons de 14 et 12 ans. Avant de reprendre mes études de médecine, j’ai été infirmière pendant 10 ans. Pour passer le diplôme d’Etat d’infirmière, j’avais déjà dû reprendre des études. J’avais arrêté après le bac. Je viens d’une famille où les études ne sont pas valorisées : c’est pour les fainéants qui ont envie de rester assis derrière un bureau... Aller [...]

2017-03-07T19:19:32+00:00 7 mars 2017|EGORA news|0 Comments

Big Data en santé : l’Europe boit déjà la tasse

La quasi-totalité des data center, les bibliothèques numériques du XXIe, sont sous contrôle américain. Les Etats-Unis ont un quasi-monopole sur les données de santé et sur la recherche médicale numérique, plaçant l’Europe et la France dans une situation de totale vassalisation. Le combat est-il perdu d’avance ?   A Paris, au bord de la Seine, sur la rive gauche, trône en majesté La Bibliothèque nationale de France, François Mitterrand avec ses 4 tours de verre en forme de livres ouverts. Avec ses centaines de millions d’ouvrage de toute nature, la BNF renferme la quintessence de la culture humaine depuis que l’Homme crée et produit de la pensée jusqu’au XXe siècle. Mais où est la culture du XXIe siècle qui n’est plus dans les livres mais dans le Big Data, ce monde numérique et virtuel qui produit chaque jour des milliards d’information dans tous les domaines ? Ce monde n’est d’ailleurs pas totalement virtuel car ces données doivent être stockées – comme les livres avec leur belle dorure sont rangés sur des étagères [...]

2017-03-07T19:17:53+00:00 7 mars 2017|EGORA news|0 Comments

Installée seule dans un désert à 28 ans, portrait d’une MG enchantée

Elle a 28 ans et vient de s’installer seule en libéral, sans même passer par la case remplacement. Le Dr Morgane Hennart, jeune généraliste fraichement diplômée, nous raconte son bonheur d’exercer la médecine générale en zone rurale.   "La médecine n’était pas du tout une vocation pour moi. Je suis d’ailleurs la première de ma famille à avoir choisi ce métier. Ayant fait une terminale S, les conseillers d’orientation nous orientaient vers le métier d’ingénieur ou celui de médecin. Ingénieur, je ne savais pas ce que c’était ; médecin, c’était clair… Cela peut paraître bête, mais c’était ça l’idée au départ. Après coup, je me suis dit que c’était un bon choix.   1 105 euros net par mois, pendant 6 ans Si la médecine n’était pas vraiment une vocation, une fois la première année décrochée j’ai tout de suite su que je voulais devenir généraliste. Il n’y avait aucune autre spécialité qui m’attirait. J’aimais bien tout, mais un petit peu. Je ne voulais pas rester bloquée dans une spécialité. En plus, je [...]

2017-03-06T17:33:09+00:00 6 mars 2017|EGORA news|0 Comments

« Infection virginale », « Coyote impromptu » et « Changement de sexe » : le meilleur des perles chez le sexologue

"J’aime pas prendre des cachets, on préfère faire le coyote impromptu"… Lapsus, bons mots, blagues, le Dr Steve Abadie-Rosier, psychanalyste et sexologue, a recueilli le meilleur des perles entendues dans son cabinet. Pour Egora, il dévoile quelques unes de ses Perles chez le sexologue.                         Les perles chez le sexologues, Dr Steve Abadie-Rosier. Editions Michalon.   Source : www.egora.fr Auteur : Dr Steve Abadie-Rosier

2017-03-06T17:05:10+00:00 6 mars 2017|EGORA news|0 Comments

Lettre Hebdo 746

  POLITIQUE La liberté d’installation attaquée de tous les côtés ainsi que les médecins. Le CISS confond causes et conséquences  Le CISS (collectif interassociatif sur la santé) s’engage aussi dans la campagne présidentielle. Fort d’un sondage BVA réalisé fin février auprès de 1000 personnes, il lance une communication via 66 millions d’impatients. Les médecins peuvent légitimement se sentir une fois de plus stigmatisés. Comme si nous étions responsables du drame sanitaire qui couve. Ce n’est pas en accompagnant les mesures incitatives par « des dispositions déterminées en matière de régulation de l’installation » que la situation pourra évoluer favorablement. Plus de coercition ce sera encore moins de jeunes médecins qui embrasseront l’exercice libéral. Exercice qui devrait plutôt être soutenu, valorisé et revalorisé financièrement afin de rendre nos entreprises pérennes. Ce n'est pas avec un fusil dans le dos que les jeunes médecins s'installeront. Il conviendrait aussi de ne pas changer les règles du jeu en cours de route : prévenons ceux qui rêvent d'exercer la profession médicale maintenant qu'ils ne pourront pas [...]

2017-03-17T14:36:12+00:00 2 mars 2017|La lettre hebdomadaire|0 Comments

Suicides filmés en live sur Internet : difficile d’éviter la contagion

Avec le développement des réseaux sociaux proposant des live videos, on voit apparaître un nouveau phénomène : les suicides en direct. Entre l’indécence et le risque d’imitation, ces vidéos commencent à inquiéter. Peut-on arrêter le phénomène, est-ce le début d’une épidémie ?   "Je ne veux plus vivre." Ce sont les mots qui accompagnent la vidéo de Nakia Venant. Le 22 janvier 2017, cette adolescente américaine de 14 ans a filmé son suicide et l’a diffusé en direct sur Internet. Elle avait entamé une session live plusieurs heures avant de mettre fin à ses jours. Quelques internautes ont ainsi visionné son suicide en temps réel. Avant elle, le 30 décembre, c’est Katelyn Nicole, une jeune fille de 12 ans, qui s’est filmée chez elle en Géorgie pendant quarante minutes sur l’application Live.me avant de se pendre. Pour cette dernière, la vidéo est restée en ligne sur Facebook et YouTube plusieurs semaines, les autorités étant incapables de la supprimer, et certains internautes n’hésitant pas à la republier. En Russie, en novembre, ce sont un [...]

2017-02-28T15:21:19+00:00 28 février 2017|EGORA news|0 Comments

Mail Les Généralistes-CSMF Février 2017

PAS D’AVENIR POUR LA MÉDECINE GÉNÉRALE DANS LES PROGRAMMES DES CANDIDATS Chacun se félicite avec raison de voir la Santé devenir un des thèmes abordés par les différents candidats à la présidence de la République. Quoi de plus logique puisqu’il s’agit du deuxième sujet de préoccupation des français, après l’emploi et avant la sécurité. L’examen des propositions des candidats sur leur vision du système de santé de demain, en dehors de la prévention, a de quoi inquiéter tant l’hospitalo-centrisme reste la règle et, par ricochet, la pauvreté des mesures affirmant la place de la médecine libérale dans notre système de soins. Ceci est encore plus vrai pour la médecine générale et, autour d’elle, pour les équipes de soins primaires dont le rôle est majeur pour répondre aux demandes de soins de la population et permettre le maintien à domicile en anticipant la perte d’autonomie. Sans réorganisation rapide, l’avenir de la médecine générale libérale est sombre. Par rapport à 2007, le nombre de médecins généralistes a diminué de 8.4% et aura [...]

2017-02-28T08:13:48+00:00 28 février 2017|Mail Les Généralistes-CSMF|0 Comments