Lettre Hebdo 799 /// 20-09-2018

Plan « Ma Santé 2022 » : Le bon diagnostic, la bonne ordonnance ?

Mardi matin, le Président de la République a enfin présenté son plan Santé, baptisé « Ma Santé 2022 ». On ressent que celui-ci a été pensé en prenant en compte tous les acteurs, hospitaliers comme libéraux. On s’éloigne enfin du dogmatisme et d’une relation unilatérale soutenue par le précédent gouvernement.
Nous sommes tous d’accord sur le diagnostic, le constat d’échec de la politique de ces 30 dernières années. Le mal être règne en maître dans nos professions de soignants, l’hôpital public est au bord de l’implosion et de plus en plus de patients éprouvent les plus grandes difficultés à trouver un médecin traitant ou à consulter un spécialiste du deuxième recours dans des délais raisonnables.
Notre système doit changer et nous devons être les acteurs et les promoteurs de ce changement, nous devons en être le chef d’orchestre. Nous devons mieux nous organiser, nous structurer afin de mieux répondre sur un territoire à la demande de soins. Si nous saluons les propositions : décloisonnement ville-hôpital, création de postes d’assistants libéraux, refonte nécessaire des études de médecine, formation des infirmiers en pratique avancée (IPA), soutien de l’innovation, structuration en CPTS etc.…, nous craignons le fait que toutes ces aides ne concernent qu’une minorité de médecins. Nous craignons aussi la lourdeur administrative et de trop fortes contraintes dictées par des ARS toutes puissantes.
Préparer l’avenir c’est indispensable mais il ne faudrait pas oublier la grande majorité des médecins qui souffrent dans leur exercice et qui risqueraient d’être laissés à la marge car ils ne sont ni dans une zone décrétée comme sous dotée de façon arbitraire ni appartenant à une MSP.
Eux aussi ont besoin de soutien et de signaux forts.

Dr Julie Caron-Mazet, Secrétaire Générale Les Généralistes-CSMF

Les membres du Bureau Les Généralistes-CSMF aux Universités d’été de la CSMF et à la rencontre des médecins des Bouches du Rhône

Cette 24ème Université d’été de la CSMF a, à nouveau, rempli ses objectifs : mener une concertation et un brainstorming collectif sur notre métier et son avenir.
Le fil conducteur était celui de la Pertinence. Pertinence qui sera plus que jamais sous les feux de l’actualité et au centre de notre profession à travers notre nécessaire réorganisation interprofessionnelle, la refonte du parcours de santé de nos patients poly patholoqiques et complexes, mais aussi de notre formation continue (future réforme de la recertification). Cette Université a aussi été marquée par la venue de la Ministre de la Santé, Madame Agnès Buzyn, qui s’est prêtée sans filtre au jeu des questions/réponses nous exhortant collectivement à nous réorganiser, nous réinventer, innover, bref à oser et à être fière d’être médecin libéral.

Le Bureau « Les Généralistes CSMF » au grand complet

La première réunion de notre tour de France afin de présenter notre projet politique s’est tenue à Marseille le jeudi 13 septembre. Encore tous nos chaleureux remerciements à ceux qui ont pris de leur temps afin d’échanger sur l’avenir de la profession. Nous vous attendons nombreux à Paris pour notre prochaine réunion qui aura lieu le mercredi 14 novembre 2018 au siège de la CSMF.

DOSSIER : TELECONSULTATION A PARTIR DU 15 SEPTEMBRE

Pour tous les patients
Dans le respect du parcours de soins
Avec des tarifs identiques à une consultation en présentiel
Pour tout savoir sur le sujet, consultez le dossier réalisé par la CSMF.

Vous voulez varier votre activité professionnelle ?

Vous voulez varier votre activité professionnelle ? L’exercice « Médecin Agréé Permis de Conduire » est fait pour vous. Il vous permettra d’examiner des usagers professionnels de la route ou malades nécessitant une visite médicale régulière dans votre cabinet et (ou) des usagers contrevenants examinés à deux médecins en commission médicale préfectorale. La formation que vous propose l’ACFM en partenariat avec le syndicat SMACMAC répond à cette problématique et vous obtiendrez, au terme de la session de 1,5 jours, une attestation qui vous permettra de solliciter votre agrément au préfet de votre département.Téléchargez le bulletin d’inscription

L’arrêté du 31 Juillet 2012 a rendu obligatoire une session de Formation Continue, tous les 5 ans, pour les Médecins Agréés pour le contrôle médical d’aptitude à la conduite, afin d’obtenir le renouvellement de leur agrément préfectoral. Vous êtes dans ce cas de figure et votre période d’agrément de cinq ans est peut-être finie ou en voie de l’être. L’ACFM organise également des formations continues qui vous sont réservées.
Téléchargez le bulletin d’inscription.

FORMATION :

FORMUNOF vous propose de participer à un programme DPC validant et indemnisé de 2 jours autour des 1ers gestes d’urgence.
Ouvert aux médecins généralistes, les principaux objectifs de cette formation, indemnisée 630 euros, seront d’acquérir les connaissances théoriques et pratiques nécessaires à l’identification d’une urgence à caractère médical et à sa prise en charge, seul ou en équipe, sans ou avec matériel et en attendant l’arrivée de l’équipe spécialisée.

Découvrez dès maintenant les dates et lieux de ces formations et le programme complet en cliquant sur ce lien

SUIVEZ L’ACTUALITE DES GENERALISTES-CSMF

Actualités syndicales ou liées au monde libéral, rendez-vous incontournables, passages des Généralistes CSMF dans les médias, etc. Restez informés en temps réel en vous connectant sur notre site et sur nos réseaux sociaux.

lesgeneralistes.org /LesGeneralistesCSMF /LesGeneCSMF

 

2018-10-04T23:50:15+00:0020 septembre 2018|La lettre hebdomadaire|0 Comments

Leave A Comment