//Après les “médicaments inutiles”, Even et Debré s’attaquent aux antidépresseurs 18

Dans “Dépressions, antidépresseurs : le guide” (Cherche-Midi) à paraître la semaine prochaine, les professeurs Philippe Even et Bernard Debré dénoncent la surprescription et le mercantilisme. Le Point publie cette semaine les bonnes feuilles de leur livre.

En 2012, la sphère médiatique s’enflammait à la publication du ” Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux”, des Pr Even et Debré. La semaine prochaine, les deux auteurs médiatiques et polémiques récidivent avec “Dépressions, antidépresseurs : le guide” en s’attaquant à un marché estimé à 100 milliards de dollars dans le monde pour l’ensemble des psychotropes, dont 20 milliards de dollars rien que pour les antidépresseurs.

Les professeurs dénoncent une société qui s’est considérablement psychiatrisée. Ils attaquent l’industrie pharmaceutique, coupables selon eux de ne faire que recycler les mêmes formules, aboutissant à une surprescription de médicaments vendus de cinq à vingt fois plus cher.

Philippe Even et Bernard Debré ne s’arrêtent pas aux seuls antidépresseurs, mais abordent aussi l’ensemble des psychotropes : anxiolytiques (120 millions de boîtes prescrites, 200 comprimés par an par Français), antipsychotiques (tranquillisants majeurs) et psychostimulants (Ritaline, notamment).

Après la publication de leur premier manuel, devenu un best-seller, les auteurs ont été condamnés à une année d’interdiction d’exercice pour “avoir contesté les derniers acquis de la science”, jugement réduit à un blâme par le Conseil national de l’ordre des médecins.

A sa demande, le Pr Even avait été radié de l’Ordre des médecins en 2015.

[Avec lepoint.fr]

 

Source : www.egora.fr
Auteur : S. B.

2018-09-03T10:00:47+00:003 septembre 2018|EGORA news|0 Comments

Leave A Comment