//500 premières fortunes de France : la santé fait florès !

Chaque année, le magazine Challenges produit son classement des 500 premières fortunes de France qui, cette année, s’étalent de 73.2 milliards d’euros (Bernard Arnault, groupe LVMH) à « seulement » 140 millions d’euros (les familles propriétaires de Roche Bobois). Et parmi ces 500 fortunes, 22 reposent sur des activités en santé humaine, 2 (Virbac et Vétoquinol) en santé animale.

 

C’est la famille Beaufour qui mène le bal, avec un patrimoine estimé à 5.9 milliards d’euros. Son laboratoire, IPSEN, a su se diversifier en allant vers la médecine de spécialités, notamment l’oncologie, et s’est solidement installé aux Etats-Unis, le premier marché pharmaceutique mondial. La progression du patrimoine de la famille Beaufour a connu une progression fulgurante en 12 mois : + 90% ! Peu font mieux !

La famille Mérieux lui emboîte le pas, au 16e rang, avec un patrimoine de 5.5 milliards d’euros. Deux autres fortunes atteignent la barre symbolique du milliard d’euros : Debiopharm group (1.8 milliard, 51e rang) et Fareva (1 milliard, 94e rang). Arrivent ensuite à égalité Boiron (900 millions, 101e rang), qui résiste malgré les risques qui pèsent (déremboursement) sur l’homéopathie, et Urgo (famille Le Lous, ex-propriétaire des laboratoires Fournier, à Dijon).

Dans ce classement, on retrouve un certain nombre d’entreprises de santé fidèles à ce classement : Besins, Théa, Expanscience, Guerbet, Innothéra, Septodont, Ethypharm, Aguettant, Bastide… En revanche, pour la première fois, on découvre Eric Careel, fondateur de Withings, fabricant d’objets de santé connectés. Il avait vendu cette société à Nokia en 2016, pour 160 millions d’euros, et l’a récemment racheté au groupe finlandais pour un montant très significativement moindre ; son patrimoine professionnel est estimé à 150 millions d’euros.

Dans ce classement, on retrouve comme chaque année la famille Labrune (groupe Cegedim, 323e rang avec une valorisation de 275 millions). Avec le vieillissement de la population, on voit que les maisons de retraite et autres résidences médicalisées pour le 3e âge sont également à l’origine de solides patrimoines, à l’exemple d’Orpéa (194e rang, 475 millions) et GDP Vendôme (199e rang, 450 millions).

Enfin, on remarque la holding Upperside (258e rang, 350 millions) de Philippe Veran et Bruno Thevenet. Ces deux entrepreneurs ont fait fortune en 2010 lors de la vente de leur société Elitech (analyses biologiques) et ont su réinvestir, notamment en santé dentaire, avec l’acquisition de Biotech Dental, un leader de l’impression 3D appliquée à l’implantologie dentaire, laquelle vient de lever 100 millions d’euros pour poursuivre son développement à l’international, notamment en Chine.

 

Source :
www.egora.fr
Auteur : A.T.

Sur le même thème :
6 propriétaires d’Ehpad dans les plus grosses fortunes de France

2018-07-12T19:13:18+00:00 12 juillet 2018|EGORA news|0 Comments

Leave A Comment