Lettre Hebdo 793 /// 24-05-2018

Politique : Les soins non programmés, le casse-tête !

Afin de perdre le moins de temps possible et d’éviter de réinventer ce qui existe déjà, les syndicats de médecins libéraux ont adressé un communiqué commun à la Ministre afin d’être reçu et surtout entendu sur le sujet. Ils demandent la mise en application du numéro national unique, le 116 117, pour les demandes de soins non programmés et en permanence de soins.
Par ailleurs, mardi a été publié le très attendu rapport du Dr Thomas Mesnier, député la République en Marche de Charente, au sujet des soins non programmés en dehors des horaires de PDSA. Il est vrai que la situation est devenue très tendue, voir critique comme peuvent l’attester les drames qui sont survenus ces derniers mois. Il faut saluer un travail important de recueil de données et d’analyse avec un soucis de justesse. En effet, les causes de l’engorgement chronique des urgences et la difficulté pour beaucoup de français à gérer l’urgence ressentie et relative sont multiples et Thomas Mesnier a évité l’écueil de stigmatiser une profession ou de trop simplifier. Les 19 recommandations faites vont pour certaines dans le bon sens comme une meilleure éducation et information de la population, la simplification de nombreuses démarches administratives, le remboursement du transport sanitaire vers des structures autres que les urgences, la majoration de la visite à domicile, la revalorisation des structures organisées pour prendre en charge les soins non programmés…Néanmoins, comme l’a rappelé le Président de la CSMF dans un communiqué, aucun caractère d’obligation individuelle ne sera accepté par la profession. Il est fondamental que tous les médecins libéraux s’emparent de ce sujet (premier ou deuxième recours), s’organisent entre eux et avec les organismes de régulation afin de mieux répondre aux demandes le plus souvent légitimes de la population, mais pour cela il faut que leur rôle majeur soit déjà salué et reconnu par les pouvoirs publics et surtout que des revalorisations financières conséquentes soient allouées (revalorisation de l’acte non programmé et pas uniquement quand il est adressé par le 15 car c’est anecdotique…911 cotations en 4 mois), permettant entre autres de financer ces nouvelles organisations !

Dr Julie MAZET, Secrétaire Générale des Généralistes CSMF.

Communiqué du SMC-EHPAD : L’EHPAD est un lieu de vie où le résident est libre de ses choix et pas seulement par défaut !

Des députés veulent transformer la profession de médecin coordonnateur, casser ses limites et le respect du libre choix du médecin par un résident ou une famille dans le lieu de vie que sont les EHPAD. L’éthique mise en place maintient par la loi le lien résident-médecin traitant. Nous savons que des problèmes d’accès à un médecin traitant existent, mais dans l’établissement comme à domicile dans ces zones. Cela s’appelle des zones sous dotées. Mais, puisque c’est le moment des idées et des il n’y a qu’à, il faut que nous transmettions quelques idées de notre programme :
• Chaque appartement de résident étant un lieu de vie, permettez au médecin traitant de côter comme dans un immeuble des MD à chaque visite pour chaque résident s’il juge que cela est justifié par le temps passé à retrouver son patient.
• Revoyez la cotation du travail en équipe en établissement d’hébergement : le médecin et les paramédicaux intervenants passent du temps en coordination avec les membres de l’équipe : indemnisez ce temps passé par un budget accru. Celui des réunions de coordination gériatrique n’est pas suffisant pour compenser l’investissement en temps pour les visites en EHPAD.
• Des établissements ne trouvent pas de médecin coordonnateur, ni de médecin traitant : réfléchissons ensemble aux solutions pour pallier à ces problèmes de démographie médicale. L’EHPAD a-t-il ce genre de problèmes si la démographie est favorable ? Et si cela arrive, c’est qu’il est temps de se poser des questions sur l’adaptation nécessaire du système de santé et des tarifs de la visite de maintien à domicile.
• Revoyez la cotation de l’utilisation d’un système d’information partagé avec communication vers le cabinet du médecin comme dans les Equipes de soins primaires (ESP).
• Harmonisez par un cahier des charges de type ASIP la faisabilité et l’interopérabilité des logiciels d’EHPAD.

STOP AUX IDEES D’EN HAUT !!!! RESPECTONS LE DEAL : PARTIR DU TERRAIN, PRENDRE CE QUI FONCTIONNE ET L’ANALYSER AVANT DE L’OUVRIR AUX VOLONTAIRES !

Dr Pierre-Marie Coquet, président SMC en EHPAD.

PRATIQUE

Règlement Général pour la Protection des Données personnelles (RGPD) : quelques règles à connaitre

Le 25 mai prochain, le Règlement général pour la protection des données personnelles (RGPD) entrera en vigueur. Dans la mesure où vous conservez des données, vous devez les sécuriser. Pour vous mettre en conformité avec le RGPD, consultez notre dossier.

ATTENTION AUX DEMARCHAGES : la CNIL met en garde contre les agissements de certaines sociétés, qui proposent aux entreprises une soi-disant mise en conformité « clé en main ». La CNIL est étrangère à ce type de démarchage. Avant de vous engager, renseignez-vous sur la société. En cas de doute, contactez la CNIL au numéro suivant : 01 53 73 22 22.

LA RETRAITE : un vrai casse-tête… à moins de vous laisser guider.

La CSMF vient de rééditer son Guide de la retraite du médecin 2018 ! Retrouvez les informations sur le site de la CSMF.
Adhérents CSMF : pour recevoir un exemplaire imprimé, veuillez nous indiquer votre numéro d’adhérent et vos coordonnées, nous vous l’adresserons dans les meilleurs délais csmf@csmf.org.

SUIVEZ L’ACTUALITE DES GENERALISTES-CSMF :

Actualités syndicales ou liées au monde libéral, rendez-vous incontournables, passages des Généralistes CSMF dans les médias, etc. Restez informés en temps réel en vous connectant sur notre site et sur nos réseaux sociaux.

lesgeneralistes.org /LesGeneralistesCSMF /LesGeneCSMF

AGENDA :

La prochaine émission TV en direct de la CSMF, Univers Médecins, aura lieu le Mercredi 30 mai à 19h30 et aura pour thème la recertification. Des informations complémentaires seront prochainement mises en ligne sur le site de la CSMF.

Soirée CSMF sur la traçabilité des informations médicales à Marseille le 4 juin

Comment éviter la plainte et la gérer ?
Que faut-il consigner dans le dossier médical ?
Quelle est l’importance du logiciel médical dans le processus de traçabilité des informations ?
Tout au long de l’année, la CSMF organise partout en France des réunions sur la traçabilité des informations en cabinet médical.
La prochaine réunion a lieu à Novotel Marseille Vieux Port – 36 Boulevard Charles Livon, 13007 Marseille.
Programme et inscriptions

FORMATION :

FORMUNOF vous propose de participer à un programme DPC validant et indemnisé de 2 jours sur le thème des 1ers gestes d’urgence. Ouvert aux médecins généralistes, les principaux objectifs de cette formation, indemnisée 630 euros, seront d’acquérir les connaissances théoriques et pratiques nécessaires à l’identification d’une urgence à caractère médical et à sa prise en charge, seul ou en équipe, sans ou avec matériel et en attendant l’arrivée de l’équipe spécialisée.

Découvrez dès maintenant les dates et lieux de ces formations et le programme complet en cliquant sur ce lien

Partenariat : Monremplacement.com

Vous n’avez toujours pas trouvé le remplaçant de vos rêves ? Envie de profiter sereinement de vos vacances?
Inscrivez-vous dès à présent gratuitement sur www.monremplacement.com ! Le seul site de remplacement sur smart phone. Simple et convivial n’hésitez pas à franchir le cap du remplacement 2.0.
Pour en savoir plus sur l’utilisation de notre service, on vous montre en 50 secondes comment ça fonctionne, cliquez sur le lien.
Vous êtes toujours plus nombreux à nous rejoindre sur Facebook et Twitter alors vous aussi, n’hésitez pas à nous suivre ! A bientôt !

2018-06-06T14:50:51+00:00 24 mai 2018|La lettre hebdomadaire|0 Comments

Leave A Comment