//5 astuces pour réduire son impôt sur le revenu

Chaque année, vous complétez votre déclaration de revenus et subissez la “douche froide”, voire même glacée, en constatant que le montant de l’impôt à payer a encore augmenté. Cette fois, c’en est trop, vous prenez le taureau par les cornes et êtes bien déterminé(e) à inverser la tendance. Mais comment ?

 

1. Vous pouvez investir dans l’immobilier : si vous avez la possibilité d’acquérir un logement neuf d’une valeur maximale de 300.000 €, qui sera destiné à la location, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt sur 6, 9 ou 12 ans, sous réserve bien évidemment de respecter certaines conditions. Fin 2017, le dispositif fiscal Pinel a été reconduit pour quatre ans. N’oubliez pas que vous achetez un bien immobilier… et pas simplement une réduction d’impôt. Pensez à la qualité intrinsèque du bien (emplacement, qualité de la construction…) pour pouvoir le revendre aisément. Attention aussi aux promoteurs qui “intègrent” votre gain fiscal dans le prix de vente : le prix au m² doit être cohérent avec la zone géographique.

 

2. Autre possibilité : les fonds d’investissement. En effet, les versements que vous pourrez effectuer pour la souscription de parts de fonds commun de placements dans l’innovation (FCPI) ou de parts de fonds d’investissement de proximité (FIP) vous ouvriront droit à une réduction d’impôt égale à 25 % du montant des versements que vous aurez effectué en 2018, qui bien évidemment sont plafonnés. Attention toutefois à ce type d’investissement car en contrepartie de l’avantage qui peut vous être octroyé, vous devez prendre l’engagement de conserver vos parts au moins 5 ans.

 

3. Vous pouvez également investir des fonds dans une entreprise mais si vous… effectuez des versements afin de souscrire en numéraire au capital ou aux augmentations de capital d’une entreprise, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt, si vous prenez l’engagement de conserver les parts jusqu’à la fin de la 5ème année qui suit celle de la souscription. Un tel investissement vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 25 % du montant des versements effectués, dans la limite de 50 000 € pour les contribuables célibataires, veufs ou divorcés ou de 100 000 € pour les couples. Pour pouvoir bénéficier d’une telle réduction, l’entreprise choisie devra répondre à la définition des “petites entreprises” au sens communautaire, avoir été créé depuis moins de 5 ans, être en phase d’amorçage, de démarrage ou d’expansion et employer au moins 2 salariés au terme de son premier exercice. Intéressant, par exemple, si vous souhaitez soutenir un proche qui créé une entreprise.

 

4. Si vous êtes à la recherche de plus de simplicité, vous pouvez privilégier des dépenses qui ouvrent droit à une déduction de vos revenus comme l’épargne retraite par le biais d’un PERP (attention néanmoins aux plafonds fiscaux de déductibilité).

 

5. Besoin de rénover votre habitation ? Profitez de la dernière année du Crédit Impôt Transition Energétique (CITE) ! Celui-ci concerne l’acquisition ou de l’installation d’équipements à forte performance énergétique. Sous réserve du respect des conditions du CITE (ancienneté minimale du logement, nature des équipements, recours à un professionnel certifié RGE…), vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôt égal à 30% du prix d’acquisition TTC des équipements acquis.

 

Attention : il faut savoir que le montant global de tous les avantages fiscaux auxquels vous pouvez prétendre sur une année est plafonné à 10 000 €.

 

Notre conseil :

vous pouvez réduire vos prochains impôts … mais avant de vous lancer renseignez-vous sur les produits et prenez en compte votre situation personnelle en gardant à l’esprit les plafonds imposés par l’administration.

 

Source :
www.egora.fr

2018-04-16T10:54:47+00:0016 avril 2018|EGORA news|0 Comments

Leave A Comment