//ECN : quelles sont les spécialités les plus prisées ?

Dans son bulletin de mars, la Drees s’est penchée sur l’édition 2016 des ECN. Pour la première fois, les épreuves étaient informatisées. Au total, 7 700 étudiants ont été affectés à l’issue de ces épreuves.

 

 

Au classement des spécialités les plus prisées, c’est l’ophtalmologie qui se hisse en tête. Seuls les 30% d’étudiants les mieux classés y ont eu accès. Viennent ensuite la néphrologie, la médecine interne et la cardiologie. Les radiologues ferment ce top 5.

« Toutes ces spécialités figurent plutôt parmi les plus rémunératrices, note la Drees. Cependant, les préférences des étudiants ne concordent pas parfaitement avec le niveau des revenus attendus. Si la radiologie, l’ophtalmologie et la cardiologie sont parmi les spécialités les mieux rémunérées, ce n’est pas le cas de la dermatologie, qui figure dans la seconde moitié du classement. » En 2016, le major des ECN, Maxime Teisseyre, avait choisi néphrologie.

 

En médecine générale, 94% des postes ont été pourvus

En queue de peloton, on trouve la biologie médicale, la psychiatrie, la santé publique, la médecine générale et la médecine du travail. Dans ces cinq spécialités, des postes sont même restés vacants. En médecine du travail, 46% des postes ont été pourvus, contre 94% pour la médecine générale. « La médecine générale continue de recruter à tous les rangs du classement », relève la Drees. En 2016, la première affectée en médecine générale, Sarah Rebert, 26 ans, était classée 24ème, contre 111ème en 2015.

La médecine générale a particulièrement la côte auprès des…

étudiantes les mieux classées. En effet, parmi celles qui ont le choix entre toutes les spécialités, soit 27% des candidates classées, la médecine générale est la spécialité la plus souvent choisie. Ainsi, 12% des mieux classées l’ont choisie, contre 8% pour l’anesthésie-réanimation, 8% pour la pédiatrie, 8% pour la radiologie et 6 % pour la dermatologie.

 

Nantes, Lyon, Montpellier, Rennes et Bordeaux se placent en tête

Enfin, concernant les universités, seules Aix-Marseille, Antilles-Guyane, Montpellier, Nantes, Nice et l’Océan Indien pourvoient l’ensemble de leurs postes. Au classement de l’attractivité, Nantes, Lyon, Montpellier, Rennes et Bordeaux se placent en tête.  A l’inverse, Limoges, Poitiers, Besançon et Amiens peinent à attirer les étudiants et 5 à 15% des postes n’y sont pas pourvus.

 

 

Lire le détail de l’étude de la Drees

 

Source :
www.egora.fr
Auteur : F. Na

Sur le même thème :
Numerus clausus, ECN… : les doyens veulent tout faire sauter
Radiologue à Paris ou MG en Picardie : un prof propose deux préparations aux ECN
Mauvais résultats aux ECN : les carabins d’Amiens incriminent les profs
ECN : le classement des meilleures facs

2018-05-30T16:48:26+00:00 3 avril 2018|EGORA news|0 Comments

Leave A Comment