Lettre Hebdo 779 – 01/02/2018

« Les Généralistes-CSMF » s’associe aux syndicats d’étudiants et d’internes et présente toutes leurs condoléances et leur soutien aux familles, aux amis, aux collègues des internes qui ont perdu la vie ces dernières semaines.
Les circonstances de ces drames sont diverses mais elles mettent une fois de trop en avant que le moment des études, qui devrait être un moment de formation épanouissant, est devenu une période noire, pendant laquelle plus d’un quart de nos jeunes confrères ont des idées suicidaires.

Edito du Président :

Comme à chaque fois, l’Edito du Dr Luc Duquesnel, Président des « Généralistes-CSMF » ne manque pas de susciter de vives réactions, et cela dans les deux sens.
Cette semaine, nous ressentons une certaine forme d’opposition frontale entre deux formes d’exercice de la médecine libérale et deux façons d’envisager son devenir. Il y a les irréductibles de la course à l’acte qui ne voit le salut de la profession que dans une majoration du G et les autres qui nous soutiennent et nous comprennent dans cette nécessité vitale et urgente de se restructurer afin, si besoin, de prendre 10 à 20% de patients en plus sans augmenter le temps de travail des médecins généralistes grâce aux nouvelles organisations qu’ils auront mis en place.
Nous sommes à l’écoute de tous et de toutes les sensibilités et nous les respectons et les prenons en compte mais il nous semble collectivement évident que les aspirations des plus jeunes, mais pas seulement, sont de pouvoir privilégier le qualitatif au quantitatif, de pouvoir se coordonner avec les autres médecins mais aussi avec tous les acteurs autour du patient et d’un bassin de vie.
Dans les prochaines années, nous serons encore moins nombreux et nous devons de fait modifier notre mode d’exercice, le rendre plus efficace et pertinent afin de laisser le moins de citoyens au bord de la route des soins de premier et de deuxième recours.
Acceptons de nous remettre en question, changeons nos habitudes afin de redonner vraiment envie à nos jeunes confrères, qui donnent tout pour réussir médecine, d’embrasser notre merveilleuse profession, afin que les administratifs ne nous imposent pas une façon de travailler qui nous serait à tous préjudiciable.
Lire l’éditorial.

FLASH INFO :

Initialement fixée au 31 janvier,
la date limite pour déclarer vos indicateurs
a été repoussée au 5 février.

REGION : carton rouge à la Mairie de Colmar (Haut-Rhin)

Depuis plus d’une année, nous avons régulièrement relayé les difficultés que rencontrent certains confrères exerçant en ville quant au stationnement lors de visites à domicile (Paris, Lille, Lyon etc..). Cette fois-ci, c’est la ville de Colmar qui se distingue en ayant changé les règles au 1er janvier en demandant aux médecins ainsi qu’aux infirmiers de payer un forfait de 300 euros par an alors qu’auparavant un macaron leur était délivré gratuitement pour se stationner lors des visites.
La « petite Venise alsacienne » ne déroge pourtant pas à la baisse de la démographie médicale ainsi qu’au vieillissement de ses patriciens. Nous demandons donc à la municipalité de revenir sur sa décision et de reprendre les discussions avec les représentants locaux des médecins.
Il est toujours sidérant de constater que des mairies dépensent de petites fortunes dans l’espoir de trouver un médecin généraliste qui leur fait tant défaut, alors que d’autres souhaitent gagner quelques milliers d’euros sur le dos des derniers libéraux du centre-ville qui exercent, rappelons-le, une vraie mission de service publique pour le bien-être de la population et des plus fragiles d’entre eux.

ACTUALITES : Décret sur la vaccination obligatoire

La courageuse décision de la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, est entrée en vigueur samedi 27 janvier suite à la parution du décret n°2018-42 le 25 janvier dans le Journal officiel.
Ce dernier rappelle que cette obligation vaccinale, étendue à 11 vaccins (DTP, coqueluche, ROR, Haemophilus influenza B, hépatite B, pneumocoque et méningocoque C) à administrer dans les 18 premiers mois de l’enfant, concerne les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 et qu’à partir du 1er juin 2018, pour toute entrée ou maintien en collectivité ainsi que les accueils chez une assistante maternelle, un justificatif de vaccination sera exigé.
Il sera toléré un délai de 3 mois pour la mise en conformité du statut vaccinal en cas de manquement.

Les médecins généralistes, acteurs du dépistage du cancer du pancréas

« Chaque année en France, plus de 11 000 personnes sont diagnostiquées d’un cancer du pancréas et l’incidence de cette pathologie est en augmentation constante.
Outre ces chiffres, il apparait que la prise en charge des patients n’est pas égale sur l’ensemble du territoire. Il existe en effet des régions, des départements où l’accès aux soins reste insuffisant créant ainsi des inégalités à travers le pays.
Face à ces constats, l’expertise scientifique et médicale autour de la Fondation A.R.CA.D. (Aide et Recherche en Cancérologie Digestive), s’est accordée sur l’importance de la sensibilisation et souhaite faire prendre conscience de l’urgence, tant auprès de l’opinion publique que politique.
Dans de nombreuses régions françaises, malgré l’existence de certains centres experts dans le traitement du cancer du pancréas, il existe des zones bien moins dotées, et dans lesquelles les patients ne bénéficient pas des mêmes chances d’accéder aux soins.
Les médecins généralistes sont les premiers à être en mesure de poser le diagnostic qui permet une prise en charge rapide de ce cancer meurtrier. En novembre 2016, à l’occasion de la Journée mondiale du cancer du pancréas, nous avions déjà diffusé dans la lettre hebdo une brochure indiquant les premiers signes et symptômes du cancer du pancréas.
A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer le 4 février 2018, nous souhaitons relancer la sensibilisation, afin de, nous l’espérons, permettre aux médecins généralistes de pouvoir orienter les patients et participer à un diagnostic plus précoce ».
Télécharger la plaquette de la Fondation ARCAD

FORMATION : quel statut pour bénéficier des formations ?

Depuis quelques semaines, Evolutis DPC a lancé sa campagne 2018 d’inscriptions. C’est l’occasion de rappeler que pour s’inscrire à un DPC, validant et indemnisé, il faut être un médecin thésé.
Les remplaçants non thésés, dès lors qu’ils cotisent à l’URSSAF, peuvent quant à eux bénéficier de toutes les formations FAF-PM, bien utiles, notamment celles concernant les logiciels informatiques ou encore la nomenclature.
Cette année, le forfait DPC alloué par médecin reste de 21 heures avec une indemnisation de 45 euros de l’heure.

FORMATION : Top départ pour vous inscrire aux Régionales du DPC

Evolutis DPC, avec ses 4 organismes agréés (ACFM, AFORSPE, FORMUNOF et AFORMEP), lance ses programmes DPC validants et indemnisés en régions.
Découvrez dès maintenant les actions proches de chez vous :
– Besançon : Vendredi 16 et Samedi 17 Mars 2018 : découvrez le programme
– Bordeaux : Vendredi 16 et Samedi 17 Mars 2018 : découvrez le programme
– Le Havre : Vendredi 16 et Samedi 17 Mars 2018 : découvrez le programme
– Nantes : Vendredi 16 et Samedi 17 Mars 2018 : découvrez le programme
– Soissons : Vendredi 16 et Samedi 17 Mars 2018 : découvrez le programme
– Narbonne : Samedi 17 Mars 2018 : découvrez le programme
– Toulouse : Samedi 17 Mars et 16 Juin 2018 : découvrez le programme
– Annemasse : Jeudi 22 et Vendredi 23 Mars 2018 : découvrez le programme
– La Rochelle : Jeudi 22 et Vendredi 23 Mars 2018 : découvrez le programme
– Valence : Vendredi 27 et Samedi 28 Avril 2018 : découvrez le programme
– Printemps du DPC 2018 – Paris > Vendredi 1er et Samedi 2 Juin : Programme à venir
– Pau : Vendredi 8 et Samedi 9 Juin 2018 : découvrez le programme
– Nantes : Jeudi 14 et Vendredi 15 Juin 2018 : découvrez le programme
– Caen : Vendredi 14 et Samedi 15 Juin 2018 : découvrez le programme
– Besançon : Vendredi 22 et Samedi 23 Juin 2018 : découvrez le programme
D’autres régions (Guadeloupe, Lorraine, Nord, Alsace,…) sont en cours de finalisation…
Découvrez très prochainement leurs programmes en cliquant sur ce lien

Partenariat : Monremplacement.com

Les vacances au ski ça s’anticipe ! Envie d’en profiter sereinement ? Inscrivez-vous dès à présent gratuitement sur www.monremplacement.com ! Le seul site de remplacement sur smart phone. Simple et convivial n’hésitez pas à franchir le cap du remplacement 2.0.
Pour en savoir plus sur l’utilisation de notre service, on vous montre en 50 secondes comment ça fonctionne, cliquez sur le lien.
Vous êtes toujours plus nombreux à nous rejoindre sur Facebook et Twitter alors vous aussi, n’hésitez pas à nous suivre ! A bientôt !

2018-02-01T14:08:36+00:00 1 février 2018|La lettre hebdomadaire|0 Comments

Leave A Comment