//Décès de Claude Maffioli, ancien président de la CSMF

La maladie de Parkinson qu’il combattait depuis des années aura eu raison des forces. Le Dr Claude Maffioli, gastroentérologue rémois, ancien président de la CSMF entre les années 1992 et 2002, vient de décéder à 76 ans.

 

Après avoir présidé l’Umespe, la branche spécialiste de la centrale, Claude Maffioli a pris les rênes de la CSMF(1992-2002) énorme maison à qui il fit traverser en grand capitaine, la tempête de l’opposition à la réforme Juppé.

Face au pouvoir, Claude Maffioli n’a jamais perdu le cap, contre la maîtrise comptable, le regard fixé sur le projet confédéral qu’il fit travailler sans relâche par ses troupes, tout le temps en réflexion, en infatigable meneur d’homme, inspiré et exigeant.

A la fin de son mandat confédéral, Claude Maffioli prit la présidence du Centre national des professions de santé (CNPS), puis de l’Unapl, pour trois ans, avant de siéger au Conseil économique et social et de devenir le premier médecin libéral, de 2004 à 2009, à devenir membre du Collège de la Haute autorité de santé (HAS), dont il a notamment présidé la commission d’évaluation des actes professionnels.

Intellectuel fin et brillant, charmant autant que charmeur, tout le temps en retard ce qui le faisait rire…  le créateur des rencontres de Ramatuelle –  haut lieu incontournable de rencontres et de débats à la fin de l’été – fut aussi un syndicaliste de poigne. Il reste le théoricien et le chantre de la « véritable maîtrise médicalisée », qu’il permit de mettre en place dans la convention médicale et défendit ensuite, face aux pouvoirs.

« Maitre en syndicalisme » du Dr Michel Chassang, qui lui a succédé à la tête de la CSMFet désormais de l’Unapl, modèle revendiqué du Dr Jean-Paul Ortiz, le dirigeant actuel de la CSMF, le Dr Maffioli fut un visionnaire à qui la centrale doit ses plus grands succès et ses plus beaux engagements. Dans un communiqué où elle se déclare « en deuil », la CSMF déplore la perte de « son pilier, mais continuera à promouvoir ses valeurs pour défendre et construire une médecine libérale et sociale, humaniste et moderne, sans dogmatisme ».

Egora présente toutes ses condoléances à la famille du Dr Claude Maffioli et à ses proches.

 

Source :
www.egora.fr
Auteurs : C. L B

2017-11-02T12:05:40+00:00 2 novembre 2017|EGORA news|0 Comments

Leave A Comment