//INSOLITE – Le chat est-il liquide ?… Une ministre cachée… Des préservatifs végan…

Chats liquides, neurones du fromage… Le palmarès des études scientifiques les plus loufoques en 2017

Si vous ne vous êtes jamais demandé si un chat était solide ou liquide, si le fromage s’appréciait par les neurones ou si la rencontre avec un crocodile pouvait diminuer l’envie de jouer chez les accros aux jeux d’argent, pas de panique, des scientifiques l’ont fait pour vous.

 

Chaque année, le prestigieux comité Ig Nobel récompense les études scientifiques les plus loufoques. Et cette année, une équipe de chercheurs français s’est vu remettre le prix Ig Nobel de médecine. L’équipe de Jean-Pierre Royet, qui a dirigé l’étude, a identifié les bases neuronales permettant d’apprécier ou non les goûts de différents fromages. « Nous avons été très surpris d’avoir été sélectionnés. On n’est pas vexés, on a joué le jeu. Cela fait de la pub à notre étude et c’est pas mal de démystifier la science », a confié le chercheur qui a confié ne pas avoir fait le déplacement à Harvard pour recevoir le prix, mais avoir envoyé une petite vidéo de remerciements.

L’Ig Nobel de physique a été remporté haut la main par Marc-Antoine Fardin, physicien de l’université Paris-Diderot pour son étude rhéologique du chat. Pour lui, le chat prend la forme de tous les récipients dans lesquels il se glisse, boîte, lavabo, seau, etc., il est donc à la fois solide et liquide. L’étude (en anglais) est consultable en ligne.

L’Ig Nobel de la Paix a été décroché par une équipe internationale (Suisse, Canada, Pays-Bas) qui a démontré que jouer régulièrement du didgeridoo, ce long tuyau aborigène en bois qui résonne gravement comme un cuivre, permet d’améliorer l’état des personnes souffrant d’apnée obstructive du sommeil. L’un des membres de l’équipe a d’ailleurs abandonné la recherche pour devenir professeur de didgeridoo.

En économie, c’est un duo australo-américain qui a été choisi pour des expériences visant à découvrir si un accro aux jeux d’argent pouvait être influencé par le fait de toucher un crocodile vivant.

Ces prix ne visent pas à tourner la science en ridicule, assure le site des Ig Nobel, « de bonnes réalisations peuvent aussi être bizarres, drôles ou même absurdes, tout comme de mauvaises réalisations ».

[Avec AFP]

 

Source :
www.egora.fr
Auteur : F Na.

Sur le même thème :
Ig Nobel : le palmarès 2015 des études scientifiques les plus loufoques
Le palmarès des études scientifiques à la con

 


Quand une ministre de la Santé se déguise en patiente pour dénoncer la corruption à l’hôpital

La ministre de la Santé ougandaise, Sarah Opendi, a mis les mains dans le cambouis. Après avoir reçu plusieurs témoignages de patients qui s’étaient fait extorquer de l’argent par le personnel d’un hôpital de la capitale, elle a décidé de se rendre sur place en infiltration.

 

Vendredi, une patiente vêtue d’un hijab est arrivée en moto-taxi à l’hôpital de Naguru, à Kampala, pour demander des analyses de sang. Des soins « censés être gratuits », mais qui coûteront cher à celle qui se présente comme une « patiente ordinaire »: un médecin lui réclame d’emblée 150 000 shillings (environ 35 euros) pour pratiquer les examens. « Je lui ai dit que je n’avais pas d’argent mais il a insisté », rapporte-t-elle. La patiente est ensuite dirigée vers une infirmière, qui la déleste de 5000 shillings supplémentaires en échange d’une bandelette de glycémie.

Pris en flagrant délit de corruption, les deux soignants sont interpellés par la police. Sous le voile, se cachait en fait Sarah Opendi, ministre de la santé ougandaise. « J’avais reçu de nombreuses plaintes sur le personnel de l’hôpital qui extorque de l’argent aux patients », a-t-elle expliqué samedi, lors d’un point presse.

Si de nombreux Ougandais, las de la corruption dans les hôpitaux publics, ont félicité la ministre pour son opération, certaines voix se sont élevées pour dénoncer la trop faible rémunération des travailleurs de la santé. Certaines catégories de soignants ne sont en effet payées que 60 euros par mois.

[Avec jeuneafrique.com et AFP]

 

Source :
www.egora.fr
Auteur : A.M.

Sur le même thème :
Les patients grecs incités à dénoncer les médecins corrompus

 


Des préservatifs végan et sans gluten

La marque Green Condom propose des préservatifs végan, sans gluten, dont la composition est indiquée sur l’emballage, et certifiés CE.

 

Gabrielle Lods, une Suissesse de 32 ans, lance la première marque certifiée par le logo Vegan européen, Green Condom Club. Les préservatifs qu’elle propose sont garantis sans produits d’origine animale, et en particulier sans caséine, une protéine du lait. Ils n’ont pas, non plus, été testés sur des animaux. Ils sont aussi sans gluten, sans arômes, sans paraben, et leur composition complète est indiquée.

« De nombreux composants sont utilisés pour rendre le latex plus doux et plus fin, mais les fabricants ne sont pas tenus de les indiquer, s’indigne Gabrielle Lods. C’est la même chose pour les couches culottes et les tampons hygiéniques. Quand on sait comment ces produits sont employés, je trouve que c’est une hérésie. »

Bénéficiant de la norme CE, l’efficacité des préservatifs est garantie. Ils sont mis en vente en ligne pour 4,90 euros les trois ou 12,90 euros les dix.

[Avec pourquoidocteur.fr]

 

Source :
www.egora.fr
Auteur : S. B.

Sur le même thème :
Oter son préservatif par surprise : la nouvelle tendance sexuelle qui alarme
Regime vegan imposé aux enfants, prison pour les parents
Un régime sans gluten chez l’adulte sans maladie cœliaque pourrait avoir un effet négatif sur le risque coronarien

2017-09-22T10:49:23+00:00 22 septembre 2017|EGORA news|0 Comments

Leave A Comment