//Vaccination : la clause d’exemption inquiète les médecins

Une clause d’exemption pourrait être associée à l’obligation vaccinale étendue aux 11 vaccins, a indiqué Agnès Buzyn lors de la présentation de son plan. Une mesure encore floue qui inquiète les médecins.

L’idée d’une clause d’exemption avait été proposée par le Comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination, mis en place par Marisol Touraine. Sous la présidence du Pr Alain Fischer, le Comité suggérait que cette clause soit associée à la signature d’un document évoquant les risques de la non-vaccination et qu’elle soit révocable « si les circonstances l’imposent ».

Cette semaine, Agnès Buzyn a précisé que cette clause était actuellement à l’étude au niveau juridique, car elle n’est pas sans poser un certain nombre de problèmes concernant l’égalité de tous face à la loi.

Agnès Buzyn s’est dite à plusieurs reprises attachée à la « pédagogie » sur le sujet de la vaccination, qui doit être faite à la fois par les médecins auprès de leurs patients et les médias auprès du grand public. Les sanctions ? « Ce n’est pas, à mon avis, la meilleure façon d’avancer« , a confié la ministre.

Lorsque le Comité d’orientation avait conclu en faveur de l’obligation vaccinale pour mieux lever cette obligation dans un second temps, beaucoup avaient raillé le message pour le moins confus. Cette fois encore, l’obligation vaccinale assortie d’une clause d’exemption passe mal auprès des médecins qui s’inquiètent de la clarté du message.

En janvier dernier, déjà, l’Académie de médecine dénonçait cette clause d’exemption. Cette clause fait courir le « risque d’épidémies à partir d’enfants non vaccinés dans les collectivités de nourrissons ou d’enfants« , indiquait l’Académie tout en soutenant le principe de l’élargissement de l’obligation vacicnale.

Sur Twitter, certains relèvent avec prudence la « complexité » du discours, alors que d’autres n’hésitent pas à parler de « cauchemar », pointant une situation « ingérable ».

 

Nous sommes encore dans le #EnMemeTemps ? C’est obligatoire et en même temps ce n’est pas obligé… Bon courage les médecins !

— Fuji San. 602T32 (@FujiSan76)

 

 

Non mais ca sent bon le total n’importe quoi, là. On est bien, on bouge pas pic.twitter.com/ZrjwJm4m0v

— Christian Lehmann (@LehmannDrC)

 

 

Les inconvénients de l’obligation sans les avantages, donc ? Du Macronisme pur jus donc. 😛

— robindher (@Robindher)

 

 

Ça n’a aucun sens …

— Baptiste Meunier (@DrBaaaat)

 

Source :
www.egora.fr
Auteur : F. Na

Sur le même thème :
Obligation vaccinale : l’accompagnement plutôt que les sanctions
Vaccins, déserts, Sécu : la feuille de route santé du Premier ministre
L’Appel de 200 médecins pour la vaccination obligatoire
L’obligation vaccinale : une réponse « simpliste et inadaptée » pour le CNGE

2017-07-07T14:20:37+00:00 7 juillet 2017|EGORA news|0 Comments

Leave A Comment