ACTU ET POLITIQUE

CPAM de Rennes, un tribunal d’exception où l’on s’est trompé d’accusé.

Les Généralistes CSMF

Depuis des mois, quatre généralistes de Romillé, petite ville de 4000 habitants en IIle et Vilaine, sont au centre des préoccupations de la directrice de la CPAM Madame Claudine Quéric. Ils ont, contrairement aux dires de cette dernière, comme beaucoup d’autres médecins dans leur région, et dans le reste de la France, participé au mouvement de désobéissance tarifaire en appliquant le C à 25 euros à l’appel des Généralistes CSMF.
Cette majoration, presque symbolique, avec l’accord des patients, et toujours appliquée avec mesure en respectant les tiers payants tels que les CMU est une des façons de dénoncer le ras le bol d’une profession asphyxiée par l’administratif, les contraintes, les charges mais aussi en pleine crise de confiance et sans grand espoir pour le moment d’espérer un avenir meilleur quant au renouvellement des générations.
Jeudi dernier s’est joué un acte important, les médecins incriminés ayant été convoqués à la CPAM à Rennes pour statuer sur leurs cas lors de la CPL (Commission Paritaire Locale). Afin de les soutenir, plus d’une cinquantaine de confrères ont quitté leurs cabinets avec à leur tête le Docteur Jean-Paul Ortiz, Président de la CSMF et le Docteur Luc Duquesnel, Président des Généralistes CSMF sans oublier les représentants régionaux avec les Docteurs Nathalie Carlotti, Fréderic Mas et Daniel Pencolé.
Ce rassemblement bon enfant sous le Gwenn ha Du (drapeau breton) s’est tenu devant une caisse inaccessible gardée par des vigiles fébriles. Madame Quéric appelle de ses vœux à l’apaisement dans la presse spécialisée mais rien n’a été fait en ce sens en réalité. Nos confrères ont été reçus un à un devant une forme de tribunal arbitraire, les obligeant à patienter deux longues heures dans une pièce « sous surveillance » où leur point de vue sur les difficultés de la profession n’a pas pu être exprimé. A l’issue de ce simulacre où aucun dialogue n’a réellement pu se nouer la sanction proposée est tombée, 6 mois de suspension de leur prise en charge de cotisations sociales. La CPL n’a pu trancher, les 9 médecins ayant voté contre et les 9 membres de la section sociale ayant voté pour. Ce sera donc à la directrice de se positionner très prochainement.
L’argument unique pour les condamner est leur non-respect de la convention qui nuirait au partenariat entre les médecins et l’assurance maladie ! Quelle crédibilité donner à cela à la lumière des derniers événements concernant nos confrères chirurgiens-dentistes et radiologues où la CNAM et son directeur Nicolas Revel n’ont pas hésité à contourner de façon autoritaire le dialogue conventionnel.
Les Généralistes demandent donc à Madame Quéric et Monsieur Revel de ne pas sanctionner ces confrères. Nous ne voulons pas non plus d’une peine diminuée par des négociations en catimini. Dans le cas contraire, nous lancerons une souscription nationale de solidarité pour soutenir ces médecins courageux ! Lire l’édito du Dr Luc DUQUESNEL

AGENDA

Dernière minute :

Les Généralistes CSMF

« Les Généralistes CSMF » présents au 11ème Congrès de Médecine Générale au Palais des Congrès à Paris du 30 mars au 1er avril (stand N°99). Programme et inscription au Congrès.

Les soirées CSMF « Gestion du cabinet médical » à Besançon

Les soirées CSMF « Gestion du cabinet médical » à Besançon Pour tout savoir en une soirée sur la gestion de votre cabinet, la CSMF organise une série de réunions « gestion du cabinet médical, de l’installation à la retraite ». Gestions administrative et comptable, mais aussi préparer l’avenir et sa retraite : vous saurez tout grâce à nos experts. La prochaine réunion aura lieu le 12 avril à Besançon. Plusieurs autres soirées sont prévues tout au long de l’année à Mulhouse, Toulouse, Strasbourg, Chartres, Troyes, Amiens, Nantes et Bordeaux. Programme complet et inscription en ligne.

10ème édition des Printemps du DPC : inscrivez-vous !

Les Généralistes CSMF

Evolutis DPC, avec ses organismes ACFM, AFORSPE et FORMUNOF, vous propose de participer à la 10ème édition des Printemps du DPC, les 2 et 3 juin 2017 au Novotel Paris Est. Le principe est de vous proposer, sur 48h, près de 16 programmes DPC validants et indemnisés par l’Agence Nationale du DPC.
Découvrez dès maintenant les thèmes proposés et inscrivez-vous !
Des formations pratiques dans un environnement convivial et agréable avec par exemple comment utiliser un échographe en consultation de médecine générale, les 1ers gestes d’urgence, le bon usage des antibiotiques, l’ECG en médecine générale – De l’ischémie aux troubles du rythme,…
En savoir plus : www.lesprintempsdudpc.fr Pour rappel, vous pouvez vous inscrire à 2 voire 3 programmes DPC validants et indemnisés sur l’année 2017 selon les spécificités horaires de chaque programme. Pour plus de précisions, consultez votre espace personnel www.mondpc.fr

Annonceur
2017-03-30T23:17:26+00:00 30 mars 2017|La lettre hebdomadaire|0 Comments

Leave A Comment