ACTU

« Les Généralistes CSMF » ont une nouvelle secrétaire Générale.

Les Généralistes CSMF

Les généralistes CSMF ont une nouvelle Secrétaire Générale depuis le comité directeur du 10 mars 2017. Le Docteur Julie Mazet succède au Docteur Béatrice Fazilleaud (actuelle vice-présidente de la CSMF). Agée de 39 ans, mère de deux enfants, elle exerce en cabinet de groupe à Monnetier-Mornex en Haute Savoie (cabinet regroupant une autre consœur généraliste, une psychologue, des infirmiers ainsi qu’un Kinésithérapeute ostéopathe). Elle a successivement été responsable départementale puis régionale des Généralistes CSMF. Début 2016 elle a été nommée secrétaire générale adjointe des Généralistes CSMF au sein du bureau. Elle a à cœur notamment de soutenir la diversité de la pratique de l’exercice libéral, de défendre et promouvoir le virage ambulatoire en se structurant mieux au niveau des soins primaires et secondaires en favorisant et optimisant aussi les liens avec les autres spécialistes libéraux.

POLITIQUE

Les Généralistes CSMF dénoncent les hold-ups des rémunérations de certains maîtres de stage.

Les Généralistes CSMF

Depuis quelques années certaines facultés de médecine se mettent hors la loi en refusant de verser les honoraires pédagogiques à certains maîtres de stages universitaires sous prétexte que ceux-ci ont aussi des fonctions universitaires (Chefs de cliniques, Maîtres de conférences ou Professeurs universitaires). Une nouvelle attaque contre la Médecine Générale libérale? Les textes sont pourtant clairs (L’article 4 de l’arrêté du 27 juin 2011, modifié en 18 novembre 2015) mais la confusion règne manifestement dans certains esprits ! Il s’agit pourtant d’une opération blanche pour leurs finances puisque ce sont des budgets qui leurs sont remboursés par l’assurance maladie! Nous demandons donc aux universités de respecter les textes et de procéder rapidement au déblocage des rémunérations qu’elles sont dans l’obligation de verser aux maîtres de stages, qu’ils soient ou non, par ailleurs, enseignant de médecine générale.

PRATIQUE

Comprendre l’Hospitalisation à domicile (HAD)

Les Généralistes CSMF

L’hospitalisation à domicile concerne des patients malades de tous âges, atteints de pathologies aiguës ou chroniques, évolutives et/ou instables qui, en l’absence de prise en charge par une structure d’HAD, seraient hospitalisés en établissement de santé avec hébergement. Hospitaliser un patient dans le cadre de l’HAD ne prive d’activité aucun professionnel libéral puisque ces patients, s’ils n’étaient pas en HAD, seraient hospitalisés. Le médecin traitant doit être consulté avant l’entrée en HAD de son patient, elle ne peut donc pas se mettre en place sans son accord. Le médecin traitant peut également demander une hospitalisation dans le cadre de l’HAD s’il pense que son patient pourrait en bénéficier, que son patient soit à domicile ou en EHPAD. Les structures d’HAD sont de véritables établissements de santé soumis, selon la loi, aux mêmes réglementations et obligations que les établissements hospitaliers classiques. Ils répondent aux mêmes obligations de qualité et sécurité que ces derniers et assurent la continuité des soins 24H/24 et 7j/7. Les services d’HAD disposent donc d’un médecin coordonnateur qui remplit un dossier médical et participe, avec le médecin traitant, à la prise en charge des patients. Certains confrères font état de difficultés liées au fait que les HAD leur imposent d’être disponibles 24h/24 et 7jrs/7 pour répondre à l’infirmière d’HAD en cas d’hospitalisation de leurs patients. Si cela ne répond pas à la demande du médecin traitant, cela ne peut être que le reflet d’une HAD qui n’est pas organisée comme le prévoit la réglementation. En effet permanence et continuité des soins doivent être assurées par la structure, ce que prévoit la tarification. Il peut cependant y avoir des conventions avec des médecins autres que le médecin coordinateur (SOS médecins, par exemple). En région Grand Est un travail de thèse a abouti à la création d’un site internet permettant d’identifier les situations ouvrant droit à HAD http://www.hadlorraine.fr N’hésitez pas à contacter votre responsable syndical départemental en cas de difficulté.

AGENDA

Edition G d’Or 2017 : appels à candidature

Le magazine « Le Généraliste » lance un appel à candidatures pour ses « Grands prix du Généraliste ». Lors de cette nouvelle édition, 5 « G d’Or» seront remis à des médecins généralistes afin de distinguer les initiatives les plus remarquables en médecine générale. Décernés par un jury, ils seront remis le 26 juin. Chaque prix sera valorisé d’une dotation de 1000€, mais c’est avant tout l’occasion de mettre en avant un projet, une idée, un concept. Pour participer, c’est très simple, il suffit de remplir un dossier en ligne sur http://www.grands-prix.legeneraliste.fr/avant le 10 avril.

Dernière minute :

Retrouvez « Les Généralistes CSMF » au 11ème Congrès de Médecine Générale au Palais des Congrès à Paris du 30 mars au 1er avril (stand N°99). Programme et inscription au Congrès.

Les Généralistes CSMF

Les Généralistes CSMF
Le syndicat de tous les spécialistes en médecine générale
79, rue de Tocqueville
75017 PARIS
Tél. 01 43 18 88 30
Fax : 01 43 18 88 31

Annonceur
2017-03-24T08:32:58+00:00 23 mars 2017|La lettre hebdomadaire|0 Comments

Leave A Comment