///Mail Les Généralistes CSMF – Septembre 2016

MAIL Les Généralistes CSMF /// Jeudi 22 septembre 2016

ET MAINTENANT, CONSTRUISONS L’AVENIR ENSEMBLE

Chacun reconnait que la nouvelle convention, pour la médecine générale, ne permettra pas de construire l’avenir. Elle n’est dans le meilleur des cas qu’un indispensable rattrapage.

Rêvons un peu ! Une consultation à 40€, soit 7 milliards d’euros supplémentaires, aurait-elle permis de construire l’avenir ? Non, car pour répondre aux enjeux de demain, si l’investissement financier est nécessaire, il n’est pas suffisant.

Quels sont donc ces enjeux ?

Les médecins généralistes devront demain non seulement répondre aux demandes de soins de la population, ce qu’ils font depuis longtemps, mais aussi et surtout prendre en charge la santé de cette population et tout particulièrement celle des populations âgées et poly-pathologiques dont le nombre ne cessera de grandir. Ainsi, ils devront anticiper la perte d’autonomie, permettre le maintien à domicile et éviter bon nombre de recours à l’hôpital. Comme leur nombre va continuer à diminuer dans les 10 ans à venir, ces médecins généralistes devront prendre en charge un plus grand nombre de patients.

Avec nos organisations actuelles, où chacun d’entre nous prend en charge sa patientèle, la tâche paraitra incommensurable. Nous devons donc, pour relever les défis à venir, modifier nos organisations professionnelles et avoir une réflexion territoriale avec l’ensemble des médecins généralistes de notre territoire. Tout en restant les pilotes de ces organisations, nous devrons coordonner notre exercice avec les autres professionnels de santé du territoire et aussi, bien sûr, avec les autres médecins spécialistes. L’hôpital ne doit pas être la voie de délestage de prises en charge ambulatoires non encore organisées.

Si la médecine libérale ne relève pas le défi de l’organisation territoriale, l’hôpital le fera et viendra prendre en charge nos patients à leur domicile.

Certains, pour répondre à ces organisations territoriales, ont décidé de se regrouper en pôles ou en maisons de santé pluri-professionnels libérales. Ce modèle doit continuer à se développer, mais il ne doit pas être le seul.

Dans le cadre d’un exercice coordonné entre professionnels de santé, les médecins généralistes, tout en restant maître des parcours de santé de la population, décideront selon les besoins de transférer certaines tâches à d’autres professionnels.

Ils recentreront leur exercice sur leur expertise médicale, en particulier dans la prise en charge de patients plus lourds et plus complexes. Demain, leur activité abandonnera progressivement les actes à 25€ pour évoluer vers la réalisation d’actes de deuxième, troisième ou quatrième niveau (30, 46 ou 60€).

Votre syndicat Les Généralistes CSMF vous accompagnera dans ce changement inévitable de l’exercice médical et se battra pour obtenir une véritable reconnaissance de l’expertise médicale.

La convention 2016, qui rémunère 25€ les 90 à 95% de nos consultations longues et complexes actuelles, ne reconnait pas cette expertise et ne permet pas de construire l’avenir !

Dr Luc DUQUESNEL,
Président de Les Généralistes CSMF

 

> REAGIR A CET EDITORIAL <
L’UNOF : La belle détermination des "Généralistes CSMF"
 

Le 25 août, la convention médicale était signée à la CNAM par MG France, le BLOC et, pour les syndicats polycatégoriels, la seule FMF. Les assemblées générales du SML – campé dans l’opposition depuis le début de la négociation – et de la CSMF ont voté pour le "non", mais dans des proportions très différentes…

Si possible, fuyez le bloc opératoire la nuit !
Les troubles de l’apprentissage influencés par le mois de conception
COPYRIGHT   Les Généralistes CSMF 2016 /// CONTACT DESABONNEMENT ADHESION

 

2016-09-23T00:05:40+00:00 23 septembre 2016|Mail Les Généralistes-CSMF|0 Comments